Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Des matériaux plastiques plus résistants et plus durables à l’étude

Partager :
Des matériaux plastiques plus résistants et plus durables à l’étude
Par C.R, le 27 août 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le colloque européen sur le vieillissement des polymères en milieu marin s’ouvre ce mercredi 28 août à Brest. A cette occasion, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer présentera deux expérimentations menées pour rendre des matériaux plastiques plus résistants et plus durables.

L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) a mené une série de tests de vieillissement sur des lignes d’ancrage d’éoliennes marines. Une autre débute sur un bioplastique à base de maïs. Ces deux expérimentations seront être présentées ce mercredi 28 août à 12h et jeudi à 16h à la salle du Pole numérique de l’UBO à Brest.

Des lignes d’ancrage en nylon améliorées pour les éoliennes marines

Un cordage en nylon plus résistant a été mis au point dans le cadre du projet Polyamoor (Ligne d’ancrage polyamide souple et durable pour les EMR), coordonné par France Energies Marines. Dans ce nouveau cordage, l’orientation des fibres est modifiée et elles sont couvertes d’un revêtement qui réduit leurs frottements. Conséquence : selon les essais de vieillissement menés à Brest au laboratoire Comportement des structures en mer de l’Ifremer, la durée de vie de ce nouveau cordage nylon pourrait dépasser les 20 ans, contre deux ans actuellement.

Des tests en cours sur un matériau composite à base de maïs

Les composites sont des plastiques renforcés par des fibres. Pour réduire leur impact sur l’environnement, la solution étudiée par l’Ifremer consiste en utiliser des plastiques d’origine végétale. Dans le cadre du projet européen Interreg SeaBioComp, des essais de vieillissement vont également être menés sur un biocomposite à base de plastique de maïs. Objectif : s’assurer que sa résistance dans le temps est comparable aux matériaux d’origine pétrolière.
Mesure de rupture par traction sur un biocomposite à base de maïs / Ifremer
  [Vidéo] Des bambous pour traiter les eaux usées
Rendez-vous à Miramas dans les Bouches-du-Rhône, où la jeune pousse Bamboo For Life nous fait visiter l'une de ses stations d'épuration constituée de bambous !
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 29 mai 2020 portant admission à la retraite (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
Arrêté du 29 mai 2020 portant admission à la retraite (ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts) Lire
À lire également
Les entreprises de recyclage fortement impactées par le confinement
Les entreprises de recyclage fortement impactées par le confinement
La Fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec) a effectué une enquête début mai pour évaluer l’impact du confinement sur les entreprises du secteur. Il en ressort que leur chiffre d’affaires a fortement baissé, avec - 39 % en mars et surtout - 64 % en avril.
Renault Trucks et Indra Automobile Recycling vont recycler les pièces pour poids lourds
Renault Trucks et Indra Automobile Recycling vont recycler les pièces pour poids lourds
Renault Trucks a annoncé la mise en œuvre de sa propre filière de recyclage et réutilisation de pièces pour poids lourds, avec Indra Automobile Recycling.
Olivier François : « L’incorporation de matières recyclées dans les objets neufs est capitale »
Olivier François : « L’incorporation de matières recyclées dans les objets neufs est capitale »
Olivier François vient d’être nommé vice-président de la Confédération européenne des industries du recyclage (EuRIC). Impacts de la crise sanitaire sur les filières européennes de recyclage, chantiers prioritaires et enjeux actuels pour les professionnels du secteur... Tour d'horizon avec celui qui est aussi président de la commission internationale de Federec (Fédération professionnelle des entreprises de recyclage) et directeur du développement du groupe Galloo.
Alexis Hubert, Snefid : « Les volumes de déchets médicaux ont fortement augmenté »
Alexis Hubert, Snefid : « Les volumes de déchets médicaux ont fortement augmenté »
Alexis Hubert, directeur général d’Ourry, est également président du Snefid, le Syndicat national des entrepreneurs de la filière déchet. Il nous a accordé une interview pour évoquer les conséquences de la crise sanitaire sur l’activité de la filière, qui a notamment dû s’adapter face à l’afflux des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI), principalement dans les régions Ile-de-France et Grand Est. 
Déchets encombrants : la solution Waster s’implante en Ile-de-France
Déchets encombrants : la solution Waster s’implante en Ile-de-France
La plateforme Waster de facilitation de collecte des déchets volumineux et leur transport en déchèterie, s’implante à Paris et en Ile-de-France, après un test de huit mois à Lyon.
Derichebourg a bien résisté au début du confinement
Derichebourg a bien résisté au début du confinement
Malgré les mesures de confinement décidées à partir du 17 mars, Derichebourg a réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros lors de son 1er semestre (du 1er octobre 2019 au 31 mars 2020), en baisse de 5,3 % mais avec un résultat net qui reste positif à 22,4 millions d’euros.
Amiens Métropole investit dans la méthanisation de ses déchets ménagers
Amiens Métropole investit dans la méthanisation de ses déchets ménagers
La métropole d'Amiens a décidé d'investir 20 millions d'euros sur trois ans pour moderniser son usine de méthanisation. L'agglomération picarde espère ainsi valoriser 80 % de ses ordures ménagères et de ses biodéchets, contre 57 % actuellement.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Paysagiste H/F
- Agent d'exploitation H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- CHARGE(E) ETUDES FTTH F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.