Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Recyterre officialise ses deux premières labellisations  

Recyterre officialise ses deux premières labellisations  
Le label "Recyterre" concerne les installations qui recyclent des terres excavées non dangereuses. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 17 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La Fédération des entreprises du recyclage (Federec) et le Syndicat des entreprises de déconstruction, dépollution et recyclage (Seddre) annoncent les premières labellisations « Recyterre ». Lancé en 2019, ce label professionnel est destiné aux installations de recyclage des terres excavées non dangereuses.

Deux ans après son lancement par Federec et le Seddre, le label « Recyterre » a été décerné à deux sites candidates : la société Verdipole située à Santes (Hautes-de-France) et l’écocentre nord de Brezillon situé à Longueil-Sainte-Marie (Hauts-de-France.). Il vient récompenser leur maîtrise dans la gestion des terres qu’ils prennent en charge et des matériaux issus de leurs procédés de traitement lors des audits réalisés par le bureau d’études EODD Ingénieurs Conseils.

Ce label a été créé en 2019 pour réponde aux objectifs de valorisation et de traçabilité des terres. Il permet ainsi aux « donneurs d’ordre d’identifier les plateformes d’acceptation et de traitement des terres en mesure de recycler les terres excavées (hors déchets tunneliers) et d’aiguiller ces flux vers des installations ICPE garantes de la maîtrise de l’impact environnemental des terres excavées ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Il a également pour missions d’assurer aux utilisateurs des matériaux recyclés le respect de standards de qualité environnemental et technique, et le respect de standards en matière d’exploitation des sites de valorisation des terres non dangereuses inertes. Il vise également à dynamiser la filière en augmentant la part d’emploi de matériaux recyclés sur le marché dans les années à venir.

Quatre axes prioritaires de labellisation

Pour les candidats désireux d’obtenir ce sésame, les demandes de labellisations se font auprès des organismes référents du label Federec et du Seddre. La décision est effectuée à l’issue d’un audit sur site et réalisé par un bureau d’étude référencé par les organismes référents du label : EODD Ingénieurs Conseils, EGIS ou Recovering. Par ailleurs, l’attribution de ce label s’effectue pour une durée de trois ans.

La démarche de labellisation Recyterre se fait selon quatre axes principaux : le respect du cadre règlementaire selon les activités pratiquées sur le site ; La rigueur de gestion des flux de matériaux entrants et sortants ; La qualité des matériaux commercialisés grâce à une gestion rigoureuse des processus industriels ; Le respect de procédures strictes en matière de Sécurité et d’Environnement.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La Poste et RePack s'associent pour développer un circuit de l’emballage réutilisable
La Poste et RePack s'associent pour développer un circuit de l’emballage réutilisable
La société finlandaise RePack s’adosse à La Poste pour raccourcir le circuit de ses emballages retournés, en proposant un service de livraison responsable aux commerces en ligne français.
Recyclage : L’Oréal France, Carrefour et TerraCycle ciblent les emballages cosmétiques
Recyclage : L’Oréal France, Carrefour et TerraCycle ciblent les emballages cosmétiques
Un nouveau partenariat regroupe Carrefour, L’Oréal France et TerraCycle pour le recyclage des emballages cosmétiques dans l’objectif de les réemployer en mobilier extérieur.
Envie le Labo : un éco-lieu solidaire pour encourager au réemploi
Envie le Labo : un éco-lieu solidaire pour encourager au réemploi
Un éco-lieu solidaire construit et aménagé en partie à partir de matériaux de réemploi a été ouvert ce lundi 15 mars par le réseau Envie. Sa vocation : encourager au réemploi et à la réparation des électroménagers.
[Dossier] Réemploi, seconde vie : les alternatives s’étoffent
[Dossier] Réemploi, seconde vie : les alternatives s’étoffent
Sans injonction réglementaire mais sous l’effet de la crise sanitaire, des collectivités soutiennent la production de masques, des acteurs publics et privés organisent la collecte séparée en vue du recyclage et des chercheurs affinent les préalables à la réutilisation. Panorama des principales opérations pionnières.
Ecosystem : 139 millions d’équipements électriques collectés en 2020
Ecosystem : 139 millions d’équipements électriques collectés en 2020
En 2020, plus de 139 millions d’équipements électriques et électroniques ont été collectés par l’organisme Ecosystem. Une légère baisse de 2,6 % par rapport à 2019 due à la crise sanitaire.
Jérôme Poirier nommé directeur du site Chimirec Malo
Jérôme Poirier nommé directeur du site Chimirec Malo
Chimirec, spécialiste de la gestion des déchets, a annoncé la nomination de Jérôme Poirier en tant que directeur du site de sa filiale Malo.
[Dossier/3] Chaîner l’amont et l’aval 
[Dossier/3] Chaîner l’amont et l’aval 
Terra Cycle fait monter le stock : 10 tonnes de masques sont à accumuler avant expédition vers l’usine de recyclage du Royaume-Uni, où est basée l’antenne européenne de l’entreprise états-unienne.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.