EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneRECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Ecosystem vise la collecte de 4,8 millions de tonnes d’équipements électriques et électroniques d'ici 2027

Par A.A. Publié le 30 mars 2022.
Ecosystem vise la collecte de 4,8 millions de tonnes d’équipements électriques et électroniques d'ici 2027
ecosystem élargit son périmètre à la réparation et renforce son soutien au réemploi et à la réutilisation des électroménagers. Crédit : Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
L’éco-organisme en charge de l’allongement de la durée de vie des équipements électriques et électroniques « ecosystem » obtient le renouvellement de son agrément jusqu’en 2027 pour les équipements ménagers, professionnels et les lampes. Parmi les objectifs fixés dans la feuille de route, l’atteinte de 2 millions de réparations supplémentaires pour les six prochaines années.

Les pouvoirs publics renouvellent leur confiance à ecosystem. L’éco-organisme en charge des équipements électriques et électroniques voit son agrément prolongé jusqu’en 2027 dans une période marquée par l’application des lois AGEC et Climat & Résilience. Initialement tourné vers la collecte et le recyclage, ecosystem élargit son périmètre à la réparation et renforce son soutien au réemploi et à la réutilisation.

« Après 15 mois de travail intensif sur ce nouvel agrément, nous nous réjouissons que les services de l’État nous renouvellent leur confiance. […] Après 16 ans d’existence, nous disposons d’une solide expérience pour œuvrer contre le gaspillage, protéger les ressources et lutter contre le réchauffement climatique. Nos activités vont permettre le développement de nouvelles compétences techniques et industrielles, non délocalisables, en plus des milliers d’emplois déjà créés dans les territoires, notamment dans le secteur de l’économie sociale et solidaire », commente Nathalie Yserd, directrice générale de l’éco-organisme.

2 millions de réparations

La feuille de route se structure en quatre axes prioritaires afin que l’éco-organisme puisse « apporter sa contribution opérationnelle en faveur de l’allongement de la durée de vie des équipements ». Le premier axe porte sur la réparation. En effet, ecosystem entend « créer un nouveau réflexe réparation chez les consommateurs » pour atteindre 2 millions de réparations supplémentaires d’ici 2027. Pour ce faire, il va notamment s’appuyer sur un réseau de réparateurs professionnels, labellisés « QualiRépar » pour le déploiement du « bonus réparation » sur les produits électriques et électroniques.

Le deuxième volet de cette feuille de route vise à doubler le nombre d’appareils réemployés. Dans ce cadre, l’éco-organisme prévoit de consacrer plus de 11 millions d’euros par an via la mise en œuvre du « fonds réemploi et réutilisation » prévu dans le nouvel agrément. l’engagement d’ecosystem auprès des structures de l’économie sociale change de dimension. Avec ce budget dédié annuellement au développement des activités de réemploi et de réutilisation des équipements électriques ménagers, ecosysteme espère qu’un appareil sur 2 soit réemployé.

Troisième priorité : la collecte de 4,8 millions de tonnes pour produire de nouvelles ressources à réutiliser. Pour ce faire, ecosystem proposera de nouvelles solutions telles que la collecte à domicile en milieu urbain, l’amélioration du tri dans les déchets du bâtiment, les déchets métalliques et les encombrants. L’éco-organisme renforcera également la lutte contre l’export de ces déchets en vue de leur valorisation.

Le dernier axe consiste à doubler le volume de CO2 évité, en passant de 548.000 tonnes de CO2 évités en 2021 à 822.000 tonnes en 2027. «  L’augmentation des volumes recyclés et le pilotage des activités d’ecosystem vont permettre d’augmenter de près de 50% le volume de CO2 évité d’ici 2027 », apprend-on dans un communiqué.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Diebold Nixdorf France reste autonome dans la gestion de ses déchets électriques et électroniques
9 janvier 2023
Diebold Nixdorf France reste autonome dans la gestion de ses déchets électriques et électroniques Le fabricant d’automates bancaires Diebold Nixdorf France obtient le renouvellement de son agrément pour la récupération et le traitement des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) issus de ses activités « Retail et Banking ».
Recyclage : Colas passe la surmultipliée
16 décembre 2022
Recyclage : Colas passe la surmultipliée Colas, filiale du groupe Bouygues, lance le réseau de plateformes Valormat et Ecotri dans le but d'augmenter de 50 % sa production de matériaux recyclés d'ici à 2026.
Alpha Recyclage Composites valorise les chutes de fibre de carbone
9 décembre 2022
Alpha Recyclage Composites valorise les chutes de fibre de carbone La PME toulousaine Alpha Recyclage Composites a conclu deux nouveaux programmes de partenariat industriel avec Multiplast et Plastic Omnium au profit du recyclage de la fibre de carbone.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN MONTEUR PNEUMATIQUES GENIE-CIVIL H/F
- Conseiller Clientèle Facturations/ Décompte H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Coordinateur Maintenance Capitalisable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola