Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Dastri collecte 82 % des déchets de soin a risque infectieux en 2021
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Dastri collecte 82 % des déchets de soin a risque infectieux en 2021

PUBLIÉ LE 3 MAI 2022
A.A
Archiver cet article
Dastri collecte 82 % des déchets de soin a risque infectieux en 2021
Le taux de collecte des déchets patients s'établit à 82 % en 2021. Crédit : Thomas Lang
C’est « une année hors norme » pour Dastri. L’éco-organisme enregistre en 2021 une augmentation de 60 % du poids de déchets de soins à risques infectieux (DASRI) perforants collectés. Il atteint également un taux de collecte de 82 %, malgré une baisse de performance enregistrée en Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« Une performance qui mérite d’être saluée », se réjouit Dastri. L’éco-organisme dévoile un bilan de son activité en 2021 marquée par des volumes en forte hausse avec un taux de collecte estimé à 82 %. Dans un contexte pandémique, 886 tonnes de déchets ont été collectés et traités pour les patients (+10,3 %), ce volume atteint 1298 tonnes en incluant les Dasri professionnels des tests et vaccins Covid-19 (+ 60,4 %).

Mobilisé par les pouvoirs publics pour prendre en charge les déchets issus de la vaccination et du dépistage Covid, Dastri a rapidement répondu à la demande des pharmaciens. Pour mémoire, plus de 18.000 officines ont contribué à la campagne de vaccination pour un total estimé de 11 millions d’injections. Celles-ci ont notamment ont fait appel aux boîtes Dastri pour stocker leurs seringues usagées et les auto-piqueurs et lancettes des tests sérologiques mais également comme contenants de stockage pour les écouvillons, tubes et cassettes des tests antigéniques.

De ce fait, l’éco-organisme a été confronté à une hausse de 40 % de la demande : 65.331 contre 46.574 en 2020. « Cette augmentation est allée de pair avec celle du nombre de caisses carton distribuées : + 52 % de caisses carton distribuées », précise Dastri. Au total, 4,4 millions de boîtes à aiguilles ont été utilisées en 2021, soit une croissance de 35 % par rapport à l’année 2020.

Hausse des volumes

L’année 2021 a connu une « croissance sans précédent » en matière de tonnage de déchets Dasri collectés. Si le poids des Dasri perforants patients, entrant dans le champ de l’agrément, « a continué à augmenter à un rythme similaire à celui des années précédentes (+ 10,3 % par rapport à 2020) », le poids des déchets (tests et vaccins Covid) a agité la balance. L’intégration de ces déchets qui ont représenté près du tiers (32 %) du total des Dasri collectés, « se traduit par une hausse totale de 60 % du poids des déchets collectés ».

La filière maintient ainsi un taux de collecte des déchets patients quasi-stable par rapport à 2020, qui s’établit à 82 %, « soit deux points au-dessus de l’objectif fixé par le cahier des charges au 31 décembre 2022 », souligne Dastri. Ce taux progresse en Corse, en Outre-Mer et dans les Hauts-de-France mais la performance de collecte se dégrade en Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur « où le taux repasse sous la barre des 60 % ».

Quant au traitement de ces Dasri, 2127 tonnes de déchets ont été traités par incinération ou prétraitement par désinfection, soit une augmentation de 46 % par rapport à l’année 2020.

Agrément pour les DASRIe

Par ailleurs, l’année 2021 s’est clôturée par l’agrément de Dastri pour la prise en charge des nouveaux équipements électriques et électroniques associés à des dispositifs médicaux perforants.

Les déchets issus des équipements électroniques ou électriques associés à un dispositif perforant font désormais l’objet d’une collecte effectuée sans frais par les officines. Dastri a notamment mis en place des boîtes violettes destinées aux personnes équipées de ces dispositifs de soins. Les pharmacies reçoivent des kits de cinq petits cartons et un grand carton qu’ils pourront distribuer aux patients concernés. Ces contenants sont utilisées uniquement pour la collecte des pompes patch à insuline connectées et les capteurs de mesure du glucose Dexcom.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Amorce organise un colloque sur la gestion des déchets résiduels le 23 mai
Amorce organise un colloque sur la gestion des déchets résiduels le 23 mai
Un outil de formation gratuit pour améliorer le recyclage des déchets inertes
Un outil de formation gratuit pour améliorer le recyclage des déchets inertes
Sepur reprend l’exploitation d’un des plus grands centres de tri français, dans l’Oise
Sepur reprend l’exploitation d’un des plus grands centres de tri français, dans l’Oise
François Excoffier réélu à la tête de Féderec pour un « mandat de combat »
François Excoffier réélu à la tête de Féderec pour un « mandat de combat »
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS