EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneRECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Emballages en plastique : les professionnels du recyclage s'opposent à la « position d’exclusivité » des éco-organismes

Par A.A. Publié le 27 mai 2022.
Emballages en plastique : les professionnels du recyclage s'opposent à la « position d’exclusivité » des éco-organismes
Crédit : Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
La Confédération des Métiers de l’Environnement (CME), la FNADE, Federec et le SNEFiD déposent un recours auprès du Conseil d’État contre l’arrêté « portant modification de l’arrêté du 29 novembre 2016 modifié relatif à la procédure d’agrément et portant cahier des charges des éco-organismes de la filière des emballages ménagers ». Les professionnels du recyclage dénoncent « la reprise de la plupart des matières plastiques » par les éco-organismes de la filière des déchets d’emballages ménagers.

La loi AGEC introduit de nouvelles et profondes modifications dans le fonctionnement des filières REP. C’est notamment le cas avec l’arrêté du 15 mars 2022 modifiant le cahier des charges de la filière de la responsabilité élargie du producteur (REP) pour les emballages ménagers. Celui-ci donne la possibilité aux éco-organismes de reprendre certains flux d’emballages en plastique. À cette décision s’opposent la CME, la FNADE, Federec et le SNEFiD qui ont déposé un recours en annulation de l’arrêté auprès du Conseil d’État et appellent à « coconstruire un modèle qui intègre leurs savoir-faire ».

Pour les professionnels du recyclage, cet arrêté « opère un changement radical dans la mesure où les éco-organismes de cette filière deviennent les repreneurs exclusifs de certains flux issus des déchets plastiques d’emballages ménagers ». Ils dénoncent ainsi une « position d’exclusivité » des éco-organismes de la filière des déchets d’emballages ménagers qui « pose des problèmes de concurrence et sera source de perturbations majeures pour les collectivités, pour les territoires et pour le recyclage », jugent-ils.

Parmi les problèmes avancés, la sécurisation de l’approvisionnement de futures unités de recyclage chimique. « En tant qu’éco-organismes agréés, ils ne possèdent pas les outils industriels nécessaires à l’émergence rapide de projets et les exigences législatives de lancement des appels d’offres, en respect des règles de passation de marché, ne peuvent leur permettre de sécuriser l’approvisionnement d’une unité plutôt que d’une autre », font-ils savoir dans un communiqué.

En parallèle, les entreprises de la gestion des déchets font valoir leur savoir-faire dans la massification des flux de déchets pour approvisionner des industriels en matières recyclées de qualité. « De plus, la profession innove et contribue au développement de l’outil industriel de recyclage en préparant des flux de matériaux pour le recyclage mécanique et, en complément, pour le recyclage chimique de certaines résines, dès lors que les bénéfices environnementaux sont avérés. »
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Alexandre Lagny dirige Veolia Hauts-de-France
4 octobre 2022
Alexandre Lagny dirige Veolia Hauts-de-France Alexandre Lagny prend la direction régionale de Veolia Recyclage et Valorisation en Hauts-de-France. Il succède à Aurélie Lapidus, nommée à la direction financière de Veolia Water Technologies.
Alpha Recyclage Composites valorise les chutes de fibre de carbone
9 décembre 2022
Alpha Recyclage Composites valorise les chutes de fibre de carbone La PME toulousaine Alpha Recyclage Composites a conclu deux nouveaux programmes de partenariat industriel avec Multiplast et Plastic Omnium au profit du recyclage de la fibre de carbone.
REP bâtiment : un report « incompréhensible » pour Amorce
26 janvier 2023
REP bâtiment : un report « incompréhensible » pour Amorce Alors que le démarrage opérationnel de la filière REP pour la gestion des produits et matériaux de construction du bâtiment est repoussé au 1er mai 2023, l'association Amorce dénonce un « retard inacceptable » et une « situation insupportable » pour les collectivités.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN MONTEUR PNEUMATIQUES GENIE-CIVIL H/F
- Conseiller Clientèle Facturations/ Décompte H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Coordinateur Maintenance Capitalisable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola