CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Les indicateurs sont au vert pour Séché Environnement
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Les indicateurs sont au vert pour Séché Environnement

PUBLIÉ LE 13 SEPTEMBRE 2022
ABDESSAMAD ATTIGUI
Archiver cet article
Les indicateurs sont au vert pour Séché Environnement
Séché a enregistré 429 millions d'euros de chiffre d'affaires en ce début d'année. Crédit : Séché Environnement
Porté par les enjeux environnementaux, Séché Environnement, spécialiste du traitement et de la valorisation des déchets, a réalisé au cours des six premiers mois de l’année 429 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une hausse de 21 % par rapport au 30 juin 2021.

Séché Environnement est poussé par des vents favorables. L’acteur français du traitement, de la valorisation des déchets et de la dépollution affiche au 30 juin un chiffre d’affaires contributif de 429,2 millions d’euros, en forte progression de 21 % par rapport à 2021. Le bénéfice net du groupe s’élève au cours de cette période à 25,2 millions d’euros soit 5,9 % du chiffre d’affaires contributif, en hausse de 86,7 %, contre 13,5 millions d’euros au 30 juin 2021 (soit 3,8 % du chiffre d’affaires contributif).

Profitant de la dynamique des « marchés porteurs de l’économie circulaire, de la décarbonation de l’économie et de la gestion de la dangerosité », Séché Environnement a bénéficié au cours de ce premier semestre de niveau élevé des productions industrielles. « Les marchés avec les collectivités ont confirmé leur solidité alors que la pression des volumes sur les capacités disponibles a également conduit à une évolution favorable des prix, en particulier dans les activités de gestion de la dangerosité », précise le groupe. Une dynamique qui s’est répercutée positivement sur l’activité de Séché qui réévalue désormais ses objectifs pour l’année en cours, avec un chiffre d’affaires en croissance organique comprise entre 5 % et 10 % par rapport à 2021.

Activité consolidée en France et à l’international

Dans les détails, le chiffre d’affaires contributif s’établit à 407,7 millions d’euros en progression de 14,9 % par rapport au chiffre d’affaires contributif de 354,7 millions d’euros au 30 juin 2021. La solidité du groupe se confirme en France avec une croissance organique de 9,6 % (286,4 millions d’euros). Le groupe consolide également son activité à l’international en affichant un chiffre d’affaires à périmètre constant de 121,3 millions d’euros, « en hausse de 29,7 % à change courant et de plus de 26 % à change constant ». La croissance de ce périmètre est due à la contribution de marchés « spot » (marché au comptant, ndlr) dans les métiers de la dépollution et de l’urgence environnementale, en particulier au Pérou (Kanay) et en Afrique du Sud (Spill Tech) « qui ont amplifié la croissance organique du périmètre à hauteur de 15 millions d’euros environ sur la période », souligne le groupe.

En outre, l’excédent brut d’exploitation du groupe s’établit à 99,9 millions d’euros, en hausse de 23,2 % par rapport au 30 juin 2021 et s’affiche à 23,3 % du chiffre d’affaires contributif, contre 22,9 % du chiffre d’affaires contributif en 2021.

De nouvelles acquisitions

Au cours de ce premier semestre, Séché Environnement a intégré de nouvelles entités et a par conséquent élargi son expertise dans les métiers de l’assainissement. Ce sont notamment huit agences de Sarp-Osis-IDF, dont l’acquisition avait été annoncée au troisième trimestre 2021, qui ont rejoint le groupe sous le nom de Séché Assainissement. Pour conforter sa stratégie dans les métiers de l’assainissement, le groupe a également acquis le 06 juillet la société « Assainissement 34 », acteur régional des métiers de l’assainissement, de l’hygiène immobilière et de l’entretien des réseaux.

Séché a officialisé en juin la reprise de la société All’Chem, fabricant de produits de chimie fine à destination des industries pharmaceutiques, agrochimiques et vétérinaires. Ses capacités de production complètent les expertises et les outils de production de Speichim Processing et consolident « son pôle Régénération-Purification avec une capacité accrue de proposer des offres intégrant des étapes de réaction en amont et en aval de la distillation ».

En outre, Séché Environnement s’est engagé à acquérir les activités de services de traitement des eaux industrielles en France, que Veolia ne pouvait garder. Cette acquisition, soumise à l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires, renforcerait l’expertise du groupe Séché dans la gestion d’effluents industriels.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Un défi zéro déchet avec Suez dans la communauté de communes du Pays de l’Arbresle
Un défi zéro déchet avec Suez dans la communauté de communes du Pays de l’Arbresle
Moulinot lance une formation professionnelle pour devenir ripeur de biodéchets
Moulinot lance une formation professionnelle pour devenir ripeur de biodéchets
Un procédé biologique pour valoriser les biodéchets alimentaires
Un procédé biologique pour valoriser les biodéchets alimentaires
Hubcycle valorise les coproduits de l’agroalimentaire
Hubcycle valorise les coproduits de l’agroalimentaire
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS