Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Recyclage & Récupération > Dioxycle, la startup qui recycle les émissions de carbone
RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Dioxycle, la startup qui recycle les émissions de carbone

PUBLIÉ LE 28 AOÛT 2023
ABDESSAMAD ATTIGUI
Archiver cet article
Dioxycle, la startup qui recycle les émissions de carbone
Crédit : Dioxycle
Dioxycle, la jeune pousse française, ouvre une nouvelle ère en présentant une solution novatrice de valorisation du dioxyde de carbone en produits chimiques durables.
 
Faisant le lien entre la recherche académique de cinq ans et l’industrie, Dioxycle incarne la transformation concrète du recyclage du carbone. Fondée en 2021 par Sarah Lamaison et David Wakerley, la startup propose aux industries un procédé révolutionnaire capable de recycler les émissions de carbone en produits chimiques durables, le tout sans coût additionnel.
 
La vision de Dioxycle s’axe autour de la production à faible empreinte carbone d’éthylène. Cette substance chimique essentielle dans la fabrication de fibres textiles, de plastiques, de matériaux de construction et divers produits est omniprésente dans notre quotidien. Toutefois, sa production mondiale contribue à hauteur de 340 millions de tonnes d’émissions de CO2 équivalentes annuellement. En France, cette valeur atteint les 9 millions de tonnes, plaçant l’éthylène comme le troisième contributeur majeur d’émissions après l’acier et le ciment, estime l’Ademe. En substituant les ressources fossiles par le recyclage des émissions de CO2 pour la fabrication de ce composé chimique, Dioxycle pourrait réduire les émissions de CO2 de 0,8 milliard de tonnes chaque année, soit environ 2 % des émissions mondiales.
 
Comment ce procédé fonctionne-t-il ?
 
Dioxycle s’appuie sur l’électrolyse du carbone à basse température pour métamorphoser le CO2 en molécules à forte valeur ajoutée. Son électrolyseur se distingue par ses performances inégalées en termes d’efficacité énergétique et de réduction des coûts. L’entreprise propose ses systèmes en tant que fournisseur de technologie, offrant aux industries la possibilité de décarboner leurs procédés existants en convertissant les émissions de CO2 en produits chimiques réutilisables sur place ou commercialisables auprès de tiers. Cette approche de « retrofit industriel » réduit les émissions de CO2 à moindre coût tout en valorisant les infrastructures industrielles existantes. Ainsi, pour la première fois, Dioxycle conjugue durabilité et rentabilité au sein du secteur industriel.
 
La technologie de Dioxycle ne se limite pas à l’industrie de l’éthylène. Elle s’étend à d’autres produits chimiques et, à terme, aux carburants verts, avec pour but ultime la réduction rentable des émissions de CO2 dans le secteur industriel. L’entreprise cible particulièrement les émetteurs industriels opérant dans des domaines difficiles à décarboner, notamment la chimie, l’industrie manufacturière et la sidérurgie.
 
Un investissement de 15 millions d’euros pour l’avenir
 
À la pointe de l’innovation dans le domaine de la valorisation du CO2, Dioxycle vient de clôturer une levée de fonds de 15 millions d’euros, avec la participation de Lowercarbon Capital et de Breakthrough Energy Ventures, ainsi que de Gigascale Capital. Cette injection de capitaux permettra à la société de continuer à développer son premier prototype industriel, en vue d’une commercialisation prévue pour 2026. Pour y parvenir, l’équipe de vingt collaborateurs mobilisera une partie de ce financement pour doubler ses effectifs et ainsi poursuivre sa mission de transformation environnementale et industrielle.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Grenoble tout feu tout flamme contre le risque incendie
Grenoble tout feu tout flamme contre le risque incendie
La start-up française Nova Carbon lève 1,4 million d’euros pour recycler la fibre carbone
La start-up française Nova Carbon lève 1,4 million d’euros pour recycler la fibre carbone
Le deuxième Carrefour des déchets se tiendra les 3 et 4 juillet à Rouen
Le deuxième Carrefour des déchets se tiendra les 3 et 4 juillet à Rouen
Azura et Suez signent un contrat pour valoriser les déchets organiques au Maroc
Azura et Suez signent un contrat pour valoriser les déchets organiques au Maroc
Tous les articles Recyclage & Récupération
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS