Accès abonnés Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Enquête publique : l’Isère ouvre une zone de non-droit

Partager :
Enquête publique : l’Isère ouvre une zone de non-droit
Par Laurence Madoui, le 11 mars 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Les élus de l’Isère ont obtenu du préfet la radiation du président de la commission d’enquête publique sur le projet « Inspira », visant l’aménagement d’une zone d’activité industrielle. Aujourd’hui lestement balayés à Grenoble, les commissaires-enquêteurs deviendraient demain superflus si la consultation électronique, expérimentée en Bretagne et dans les Hauts-de-France, devait se généraliser.

Moins de 1% des enquêtes publiques débouche sur un avis défavorable du commissaire-enquêteur. Chez Gabriel Ullmann, ce taux s’élève à 10%1 en près de 25 ans d’exercice. Jusqu’à sa radiation, fin 2018, de la liste d’aptitude départementale, sur pression du président (LR) du conseil de l’Isère.

Conforté par le tribunal administratif

Ce dernier préside aussi la société publique locale (SPL) Isère Aménagement, maître d’ouvrage d’un projet de développement d’une zone industrialo-portuaire au Sud de Vienne. En mai 2018, au début de la procédure sur le projet « Inspira », il sollicite l’éviction du président de la commission d’enquête auprès du président du tribunal administratif (TA). Celui qui a nommé Gabriel Ullmann réfute chaque grief de l’élu : ni la vigilance du docteur en droit de l’environnement à faire respecter les textes européens, ni ses articles dans la presse spécialisée pas plus que son adhésion à France Nature Environnement ne caractérisent « une situation d’empêchement ».

Congédié par le préfet, à l’écoute des élus

L’élu départemental s’en remet alors au préfet, avec un succès garanti : le représentant de l’Etat constitue une commission ad hoc dont il désigne quatre membres, entourés du directeur général de la SPL maître d’ouvrage du projet, d’un représentant du Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement – également présidé par ce DG – et d’un élu de l’association iséroise des maires - dont le même DG est cette fois vice-président. Pour l’eurodéputée (EE-LV) Michèle Rivasi, « cette commission est une caricature de conflit d’intérêt ». Gilles Martin, professeur émérite de la faculté de droit de Nice, pointe « une situation de non-droit ». A ce stade de la procédure, seuls un « défaut de motivation des conclusions et (un) défaut de production du rapport d’enquête » justifieraient une radiation (art. L. 123-15 du code de l’environnement).

Dans le rapport publié fin juillet 2018, les trois commissaires-enquêteurs rendent à l’unanimité un avis défavorable. Les 40 pages de conclusions détaillent l’absence d’états des lieux, le renvoi systématique à de futures études (impact sur la nappe phréatique déficitaire, congestion des voiries, pollutions et nuisances) et l’insuffisance des compensations à la destruction d’habitats naturels remarquables voire patrimoniaux.

Un avis purement consultatif

Disgracié le 6 décembre 2018, Gabriel Ullmann voit deux semaines plus tard le préfet avaliser Inspira. Aucun commissaire n’est à ce jour indemnisé par Isère Aménagement, pourtant relancée mi-janvier par le TA.

Fragilisée par l’épisode isérois, l’enquête publique se passe désormais de commissaire-enquêteur en Bretagne et dans les Hauts-de-France, régions d’expérimentation, pour trois ans, de la consultation électronique sur les projets ayant fait l’objet d’une concertation préalable avec garant. Pour l’avocate Corinne Lepage, améliorer la procédure suppose que les commissions d’enquête comptent « plus de Gabriel Ullmann et moins d’anciens fonctionnaires de l’Equipement ».


1 : notamment sur le projet de Center Parcs à Roybon en 2015.
DR
Retrouvez toute l'information territoires dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
En partenariat avec
À lire également
Contrat de transition écologique : le gouvernement appelle les territoires à candidater
Contrat de transition écologique : le gouvernement appelle les territoires à candidater
Mardi 2 avril, la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, Emmanuelle Wargon, a lancé un appel à candidatures pour les territoires souhaitant s’engager dans l’expérimentation d’un contrat de transition écologique (CTE).
Un partenariat pour encourager la transition écologique dans les territoires
Vendredi 29 mars dernier, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), France urbaine, l’Association nationale des pôles d’équilibre territoriaux et ruraux et des pays (ANPP) et l’Assemblée des communautés de France (ADCF), ont signé un protocole d’alliance afin d’accompagner les stratégies territoriales de transition écologique.
Grand débat : les collectivités déçues par les annonces du gouvernement, demandent plus de moyens
Suite aux conclusions du grand débat national, un groupement d'associations de collectivités territoriales demandent plus de moyens pour la transition écologique et le pouvoir d'achat des Français.
Le premier contrat de transition écologique en outre-mer est signé à la Réunion
Le premier contrat de transition écologique en outre-mer est signé à la Réunion
Mardi 9 avril, le premier contrat de transition écologique en outre-mer a été signé, sur le territoire de la côte ouest de la Réunion.
Les restaurants ruraux en passe de réinstaller des pré-enseignes
Les restaurants ruraux en passe de réinstaller des pré-enseignes
La commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté, le 30 avril à l’unanimité, une proposition de loi qui rétablit les pré-enseignes pour les restaurants des territoires ruraux.
Bruno Ferreira est nommé directeur général de l'alimentation
Bruno Ferreira est nommé directeur général de l'alimentation
Le 30 avril dernier, Bruno Ferreira a été nommé directeur général de l’alimentation.
En 2018, l'Ademe a attribué 574 millions d'euros d'aides
En 2018, l'Ademe a attribué 574 millions d'euros d'aides
Ce jeudi 21 mars, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) publie son bilan 2018.
Tous les articles TERRITOIRES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Journée Bois Energie
23 Mai 2019
Journée Bois Energie
Rencontre des Métiers du SEDDRe
23 Mai 2019
Rencontre des Métiers du SEDDRe
Astee
4 Juin 2019
Astee
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Electrotechniciens.nes et Mécaniciens.nes de maintenance des trains H/F - Saint Denis
- Electrotechnicien (ne) H/F
- Technicien / Technicienne en traitement des eaux
- Ingénieur Qualité (REFFMA) F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.