Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les écomatériaux, de quel bois se chauffent-ils ?

Partager :
Les écomatériaux, de quel bois se chauffent-ils ?
Par Julia Tortorici, le 29 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Chez Eiffage, Sekoya se veut une plateforme carbone & climat entièrement consacrée aux matériaux et procédés bas carbone. Sensibilisé à la nécessité de réguler ses émissions, le groupe entend accompagner ses clients dans leur propre démarche de réduction de leur empreinte carbone, en développant des solutions alternatives dans ses offres. Des réalisations comme la tour bois Hyperion à Bordeaux, ou les cent logements en bois du Crous à La Rochelle, témoignent d’une demande existante du marché en matériaux respectueux de l’environnement dont le bois fait figure de proue.

« L’initiative n’est pas nouvelle », rappelle Christian Birbaud, Directeur Régional Sud-Ouest d’Eiffage Construction, engagée depuis une dizaine d’années dans la filière décarbonée. Depuis 2007, le laboratoire Phosphore d’Eiffage a entamé une réflexion globale sur la ville de demain. Les solutions trouvent leur aboutissement avec la réalisation de projets comme Smartseille ou l’écoquartier LaVallée à Châtenay-Malabry. « Alors qu’en Allemagne, les plans d’urbanisme imposent 80 % de matériaux biosourcés d’ici 2020, un pourcentage qui passera à 100 % en 2030, la France subit la règlementation, largement basée sur le béton et laissant peu d’initiatives pour des matériaux comme le bois. Or, c’est un secteur à faire évoluer si nous souhaitons créer de l’emploi et diviser la consommation de béton par deux », souligne le dirigeant.

Le bois, une solution d’avenir ?

Comme la plupart de ses confrères, Eiffage s’appuie sur l’agilité de jeunes pousses afin de travailler sur l’élaboration de nouveaux matériaux. Des projets pilotes sont mesurés puis au besoin déployés. « C’est le cas par exemple de l’Eco-Cité Clermont Métropole un lycée à ossature bois, dont le matériau provient du Massif Central, à l’isolation thermique basée sur de la paille issue de la plaine de la Limagne », rappelle Christian Birbaud. La recherche de nouveaux matériaux n’est pas aisée. Elle nécessite des années d’études techniques. Pour preuve, les premières usines de plaques CLT ne se mettent en place que maintenant. « « Une filière de CLT a notamment fait sa place en Autriche en remplacement d’usines de papier, et leurs salariés, ont retrouvé une seconde vie », nous apprend le dirigeant. Reste que les forêts françaises ne sont pas si nombreuses. Pourront-elles répondre à la demande ? En France, la construction bois dans le logement individuel ne représente que 12 % du marché. Un chiffre qui ne représente encore qu’un objectif à atteindre pour le logement collectif. « On peut construire autrement avec d’autres matériaux, croit Christian Birbaud. Mais il ne faut pas aller trop vite par rapport au marché. » Le bilan carbone du bois est en effet favorable mais d’un coût très élevé, la filière étant à créer.

La préfabrication, toujours indispensable

Christian Birbaud le sait, difficile de changer des décennies de tradition. Le béton n’est pas prêt de tirer sa révérence. Il redouble d’efforts pour se montrer plus respectueux de l’environnement. En Italie du Sud, les tomates étant légion grâce au fort ensoleillement toute l’année, les peaux sont réutilisées en liant pour le béton. En France, il peut désormais intégrer les sédiments dragués dans les ports et voies de navigation. Eiffage a pour sa part imaginé un béton décaborné en variant les liants innovants. Sur le projet de Chatenay-Malabry, du CO2 avait même été injecté dans du béton qui réintégrait des déchets de béton. En dépit des initiatives autour de ce matériau énergivore, il est sage d’en limiter l’utilisation. La préfabrication est ainsi indispensable pour diviser par deux le volume de béton sur un chantier. Parmi ses autres avantages, elle permet d’être plus performant. Une coque de 4 cm d’épaisseur est impossible à couler en place mais le sera facilement en usine. « Il faut revoir ce qui se faisait au Moyen-Age, croit le directeur Sud-Ouest d’Eiffage Construction, de sorte que le bon matériau soit mis au bon endroit dans les justes quantités ». Si l’impression 3D, quant à elle, permet d’obtenir le même résultat, avec davantage de précision, dans le cadre d’ouvrages complexes, « elle n’est pour l’instant pas compétitive », juge-t-il.
DR
Retrouvez toute l'information "territoires" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La consigne en Norvège : un modèle durable

Dans ce nouveau numéro d'Environnement TV, Eva Gomez vous fait découvrir le dispositif de consigne en Norvège.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
La FNCCR et la Smart Buildings Alliance lancent une commission sur l’éclairage public
La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) et la Smart Buildings Alliance for Smart Cities (SBA) ont signé un partenariat pour « accélérer la numérisation des territoires ».
Châtenay-Malabry expérimente l’écoquartier « smart, sobre et secure »
Châtenay-Malabry expérimente l’écoquartier « smart, sobre et secure »
En 2027, Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) accueillera « le plus grand écoquartier privé de France » s’étendant sur 20 hectares en bordure du parc de Sceaux. Ce projet d’aménagement d’envergure fait l’objet d’un « partenariat unique » entre le groupe de BTP Eiffage et plusieurs dizaines de chercheurs.
Fonds Barnier : le soutien aux travaux de réduction de la vulnérabilité des habitations passe de 40 à 80%
Fonds Barnier : le soutien aux travaux de réduction de la vulnérabilité des habitations passe de 40 à 80%
Samedi 7 décembre dernier, la ministre de la transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a annoncé le doublement de 40 à 80% du soutien des travaux de réduction de la vulnérabilité des habitations dans le cadre des plans de prévention des risques d'inondation.
Nouvelle édition de l'appel à manifestation d'intérêt pour la transition écologique en Ile-de-France et Normandie
Ce mercredi 11 décembre, les Régions Ile-de-France et Normandie lancent leur sixième édition annuelle de l'appel à manifestation d'intérêt « Transition écologique et valorisation économique ».
Une nouvelle infrastructure pour le laboratoire des sciences du climat et de l’environnement
Une nouvelle infrastructure pour le laboratoire des sciences du climat et de l’environnement
Ce mardi 19 novembre, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le CNRS et l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), ont inauguré l’Infrastructure pour les sciences du climat et de l’environnement.
Michel Gioria : « Il faut apprendre à vivre avec un revenu mensuel et un budget annuel de 2 tonnes de CO2 »
Michel Gioria : « Il faut apprendre à vivre avec un revenu mensuel et un budget annuel de 2 tonnes de CO2 »
A la veille de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi sur l’économie circulaire et la lutte contre le gaspillage, le directeur de l’Ademe d’Ile-de-France dit tout le bien qu’il pense du texte … sachant que l’essentiel est ailleurs : pour Michel Gioria, c’est la fiscalité écologique qui permettra de découpler la croissance économique et la dégradation de l’environnement, dont l’inflation de déchets.
Agroécologie : lancement de la chaire Bio4Solutions
Ce mardi 14 janvier, l'Ensaia-Université de Lorraine a lancé la chaire Bio4Solutions, consacrée à la transition agroécologique.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
Conférence ADN Environnemental
23 Janvier 2020
Conférence ADN Environnemental
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
+ d'événements
Emploi
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Metteur en route d'usine H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Assistant Commercial F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.