Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Réforme de la PAC : les organisations regrettent le statu quo

Réforme de la PAC : les organisations regrettent le statu quo
Le collectif Pour une autre PAC a quitté les négociations. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 24 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a présenté le 21 mai le Plan stratégique national (PSN), qui définit les premiers arbitrages pour la mise en œuvre de la prochaine politique agricole commune (PAC) 2023-2027. Des décisions qui n’ont pas fait l’unanimité auprès du collectif « Pour une autre PAC ».

Après de longs mois de négociations impliquant de nombreuses parties prenantes sur le Plan Stratégique National, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie a annoncé au cours du Conseil supérieur d’orientation, ses arbitrages sur les grandes orientations de la réforme de la PAC en France. Celle-ci met en jeu prés de 9 milliards d’euros par an à répartir entre 450.000 agriculteurs.

Cinq priorités structurent la nouvelle politique agricole commune : renforcer la compétitivité de la France par le maintien de dispositifs structurants (indemnité compensatoire d’handicaps naturels, paiement redistributif, niveau des paiements de base – DPB…) ; accompagner les agriculteurs dans la transition agroécologique ; investir dans l’agriculture de demain avec « un renforcement des soutiens permettra d’engager durablement les transitions et de prendre des mesures adaptées aux enjeux de chaque territoire » ; créer de l’indépendance commerciale en réduisant les importations et en soutenant le développement de secteurs de production comme la filière protéines végétales ; et créer de la valeur dans les territoires avec « la filière bovine, viande et lait ».

Parmi les principales nouveautés de cette PAC, le ministre a abordé l’introduction des Eco-régimes. Sujet sensible de la réforme, ce dispositif des paiements verts accorderait des aides aux agriculteurs qui œuvrent pour une pratique agricole vertueuse et durable. Cependant, le budget alloué n’a pas encore faire l’objet d’accord entre le Conseil européen et le Parlement européen.

Autre sujet de tension : les subventions à l’agriculture biologique qui disposeraient d’un budget de 340 millions d’euros par an, contre près de 250 millions d’euros dans la précédente PAC. 

Un modèle agricole à bout de souffle

Ces décisions ont déçu « Pour une autre PAC » et les organisations membres présentes à cette réunion, à savoir la Confédération paysanne, la FNAB, France Nature Environnement le WWF France, qui ont exprimé au ministre leur désaccord avant de la quitter.
 

Ces associations regrettent le statu quo de la réforme, face à un ministre qui ne propose ni renforcement du paiement redistributif, « pourtant outil majeur de la redistribution des aides en fonction de l’emploi sur les fermes et en faveur des petites et moyennes fermes », ni instauration d’un éco-régime ambitieux, préférant donner accès à tous les agriculteurs à cette subvention en théorie à vocation environnementale, peut-on lire dans un communiqué.

Le gouvernement déciderait donc de soutenir un modèle agricole « à bout de souffle et contribue ainsi à l’effondrement de la biodiversité, la disparition de milliers d’emplois dans nos campagnes tout en entérinant l’impréparation du secteur agricole face aux chocs climatiques », a déclaré Arnaud Gauffier, directeur des Programmes au WWF France.

Un text final avant janvier 2022

Par ailleurs, les discussions sur les contours de la réforme se poursuivront avec les acteurs des filières et les institutions européennes pour affiner les dispositifs. Le ministre précise que le PSN sera rédigé d’ici l’été avant d’inaugurer la réalisation d’une évaluation environnementale et d’un débat public afin d’ajuster la proposition pour un envoi final à la Commission européenne avant le 1er janvier 2022.

La procédure de négociations, d’harmonisation et de mise en œuvre réglementaire se poursuivra pour une entrée en vigueur de la nouvelle PAC dès le 1er janvier 2023.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
Décret n° 2021-1902 du 29 décembre 2021 relatif à la sécurité des ouvrages hydrauliques autorisés, déclarés ou concédés en application du code de l'environnement ou du code de l'énergie Lire
Arrêté du 28 décembre 2021 portant agrément d'un éco-organisme de la filière à responsabilité élargie des producteurs des contenus et contenants des produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement mentionnés au 7° de l'article L. 541-10-1 du code de l'environnement Lire
À lire également
L’utilité publique du projet d'enfouissement des déchets radioactifs « est avérée »
L’utilité publique du projet d'enfouissement des déchets radioactifs « est avérée »
Après avoir examiné l’ensemble des critères relatifs à la déclaration d’utilité publique (DUP) du centre de stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et de moyenne activité à vie longue (Cigéo), la commission d’enquête rend « un avis favorable ». Toutefois, cet avis est assorti de cinq recommandations.
Magali Menzin-Duval nommée Directrice de la gestion privée à Kimpa Impact
Magali Menzin-Duval nommée Directrice de la gestion privée à Kimpa Impact
Kimpa Impact Family Office, dédié à l’investissement à impact, a annoncé l’arrivée de Magali Menzin-Duval en tant que Directrice de la gestion privée.
[Tribune] Modification de l'usage des sols : une limite planétaire centrale pour les enjeux futurs
[Tribune] Modification de l'usage des sols : une limite planétaire centrale pour les enjeux futurs
Contrairement au réchauffement climatique ou la destruction de la couche d’ozone, la modification de l’usage des sols est un phénomène moins médiatisé. Pourtant, au sein du modèle des limites planétaires, établi en 2009 par le Stockholm Resilience, l’usage des sols occupe une place centrale prépondérante puisqu’il intervient dans le cycle des trois principaux GES en agissant comme source ou comme puits.
Le salon Paysalia retrouve sa dynamique
Le salon Paysalia retrouve sa dynamique
Paysagistes, concepteurs, architectes, fournisseurs, collectivités publiques et privées se sont retrouvés du 30 novembre au 02 décembre pour la 7ème édition de Paysalia, salon référent de la filière Jardin & Paysage. Paysalia & Rocalia ont réuni cette année 28.889 visiteurs, une fréquentation équivalente à celle de l’édition 2019.
Franc succès pour le Salon des maires et des collectivités locales
Franc succès pour le Salon des maires et des collectivités locales
La 20ème édition du Salon des maires et des collectivités locales a réuni plus de 45.000 visiteurs au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. Retour sur cet événement organisé, en coordination avec l’Association des Maires de France (AMF), sous le signe de la résilience des territoires.
Un guide pratique à paraître pour repenser le modèle de rue « ordinaire »
Un guide pratique à paraître pour repenser le modèle de rue « ordinaire »
Sélectionné par l’appel à communs sur la résilience des territoires lancé par l’Ademe, le projet « La Rue commune » vise à guider les collectivités vers un nouveau standard de rue métropolitaine « post-carbone et post-covid ». Le groupement est en phase d'élaboration d'un guide pratique qui sera disponible fin 2022.
Nathalie Homobono préside le conseil d'administration de l'Ineris
Nathalie Homobono préside le conseil d'administration de l'Ineris
Nathalie Homobono, ingénieure générale des Mines, est nommée présidente du conseil d’administration de l’Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) par le Président de la République Emmanuel Macron.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Responsable de Centre de Tri Déchets H/F
- Alternance - Assistant(e) Manager H/F
- Chargé(e) d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
- Coordinateur(trice) Régional(e) Région Centre Val de Loire F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.