Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Territoires > La métropole clermontoise développe un réseau de chaleur vertueux
TERRITOIRES

La métropole clermontoise développe un réseau de chaleur vertueux

PUBLIÉ LE 23 NOVEMBRE 2021
A.A
Archiver cet article
La métropole clermontoise développe un réseau de chaleur vertueux
Le futur réseau s'étendra sur 33 km. Crédits : Zsolt Biczó/Adobe Stock
Clermont Auvergne Métropole annonce l’installation d’un nouveau réseau de chaleur alimenté par des énergies de récupération. En 2024, plus de 10.000 logements seront raccordés.

La métropole clermontoise mobilise 47 millions d’euros pour la création d’un réseau de chaleur vertueux au sud du territoire. Le projet considéré comme « l’un des plus gros de ce type au niveau régional », permettra à la métropole de contribuer aux objectifs nationaux de décarbonation et de se positionner parmi les territoires les plus actifs en la matière.

Le nouveau réseau, d’une longueur de 33 km (dont 25 nouveaux km), sera ravitaillé de l’énergie de récupération issue de l’usine de valorisation énergétique du Valtom. Celui-ci desservira à compter de 2024 principalement le quartier Saint-Jacques et une partie des communes d’Aubière et de Beaumont, et intégrera l’actuel réseau de chaleur de Beaumont dont la délégation de service public actuelle arrive à échéance fin 2023. Il alimentera en eau chaude 10.000 équivalents logements, ce qui permettra d’éviter plus de 14.000 tonnes de CO2 par an.

Dans le cadre de la politique de renouvellement urbain, ce grand projet accompagnera en outre la transformation du quartier Saint-Jacques. La métropole a en effet prévue la démolition de la chaufferie gaz/fioul qui alimente actuellement l’ensemble des logements d’Assemblia du quartier.

48ème réseau de chaleur et de froid

La gestion du futur réseau sera assurée par la société d’économie mixte à opération unique (SEMOP) Clauvaé (Clermont Auvergne Valorisation Énergétique), créée spécialement pour ce projet en partenariat avec la Métropole et la société Idex.

C’est le 48ème réseau de chaleur et de froid qui est confié au groupe Idex. « Je suis ravi de constater que les territoires accélèrent leur transition énergétique, en osant des choix durables et à long terme. Idex offre de nombreuses solutions, et peut s’adapter à tous les types de territoire. C’est le moment pour chacun d’agir ! », a commenté Benjamin Fremaux, président d’Idex, dans un communiqué.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Tribune | « De la nécessité de territorialiser la transition verte des métiers »
Tribune | « De la nécessité de territorialiser la transition verte des métiers »
Un MOOC sur les transformations écologique et solidaire des territoires lancé par le Mouvement Colibris
Un MOOC sur les transformations écologique et solidaire des territoires lancé par le Mouvement Colibris
Argentan se penche sur la production d'énergies vertes locales
Argentan se penche sur la production d'énergies vertes locales
Tribune | « Pour une transformation vertueuse de l'industrie agroalimentaire : la seconde main de l’agro »
Tribune | « Pour une transformation vertueuse de l'industrie agroalimentaire : la seconde main de l’agro »
Tous les articles Territoires
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS