Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Modification de l'usage des sols : une limite planétaire centrale pour les enjeux futurs

[Tribune] Modification de l'usage des sols : une limite planétaire centrale pour les enjeux futurs
Justin Ledemé, Analyst et Project Manager chez Kimpa Impact Family Office. Crédit : Kimpa
Par Justin Ledemé, Analyst et Project Manager chez Kimpa Impact Family Office, le 13 décembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Contrairement au réchauffement climatique ou la destruction de la couche d’ozone, la modification de l’usage des sols est un phénomène moins médiatisé. Pourtant, au sein du modèle des limites planétaires, établi en 2009 par le Stockholm Resilience, l’usage des sols occupe une place centrale prépondérante puisqu’il intervient dans le cycle des trois principaux GES en agissant comme source ou comme puits.

L’utilisation des sols au profit de telle ou telle activité humaine détermine un équilibre entre la production alimentaire, la régulation des débits d’eau douce, les habitats humains et la préservation de l’environnement. En France, le ministère de la Transition écologique a même co-créé le Groupement d’intérêt Scientifique sur les changements d’affectation des sols pour progresser dans l’élaboration des bilans environnementaux, étudier les externalités de cette modification afin d’être capable d’une meilleure prise en compte dans les politiques publiques.

La limite à la modification des usages des sols

Initialement, la limite a été définie pour étudier le taux de déforestation de forêts originelles. Celui-ci ne doit pas excéder 25%, ce qui signifie de facto que 75% des forêts originelles doivent rester intactes. Aujourd’hui le taux de déforestation à l’échelle mondiale est déjà de 38% et continue de progresser notamment dans les pays avec un risque élevé de déforestation : Argentine, Brésil, Chine, Côte d’Ivoire, Indonésie etc…

Une équipe de chercheurs à l’INRA a d’ailleurs créé deux modèles bioéconomiques d’utilisation des terres se basant sur les scénarios d’évolution du changement climatique pour simuler l’évolution de l’utilisation des sols. Les résultats montrent, pour les deux scénarios, une augmentation de la surface en culture aux dépens des surfaces en forêt et en prairie, qui sont, de fait, moins rentables financièrement.

En France métropolitaine, les changements d’utilisation des sols suivent une tendance opposée à la situation mondiale, les territoires occupés par des terres agricoles régressent, principalement sous l’effet de l’artificialisation des sols (les sols bétonnés, les villes, les constructions) mais également par le reboisement du territoire. (Source : UE, CORINE Land Cover, 2018. )

Ces chiffres cachent d’ailleurs une autre réalité, celle de l’importation des matières premières issues de la déforestation des forêts tropicales. L’empreinte écologique de la France liée à ces importations représente 14,8 millions d’hectares, soit plus d’un quart de la superficie de la métropole et la moitié de la surface agricole française.

La modification de l’usage des sols au sein du modèle des limites planétaires

La modification de l’usage des sols a pour conséquence d’affecter la résilience des écosystèmes et ses qualités biogéochimiques. Cela se traduit par plusieurs phénomènes. D’une part une augmentation des émissions des gaz à effet de serre (déstockage de carbone) lorsqu’on transforme une terre boisée en terre agricole. Lorsque cette même terre est artificialisée cela modifie son albédo (la capacité réfléchissante des sols) et contribue au réchauffement climatique.

De manière générale, la modification des usages des sols participe activement au réchauffement climatique et donc à l’acidification des océans. Cette modification altère les cycles biogéochimiques du phosphore et de l’azote, conduit à la réduction des ressources en eau et, inévitablement, à l’extinction de la biodiversité

L’investissement à impact : une alternative crédible ?

Des solutions existent pour contribuer à renverser cette limite. Une idée proposée par le groupe de travail de l’INRA est l’introduction d’une taxe sur les émissions de gaz à effet de serre dans l’objectif de réduire l’expansion des surfaces en culture. On remarque que cette mesure pourrait également conduire à un effet néfaste pour les conditions de travail des agriculteurs.

Une solution d’investissement à impact existe avec Rize ag qui propose d’accompagner les agriculteurs dans l’acquisition de financement liés aux émissions carbone et pour une agriculture plus respectueuse. Dans ce même registre, les fonds de livelihoods ont pour mission de soutenir l’agriculture et les communautés rurales afin de restaurer les écosystèmes naturels en assurant la sécurité alimentaire et financière de populations locales. Enfin, l’entreprise Futura Gaïa pratique une agriculture en cylindre, qui permet de réduire la surface de terre utilisée, la consommation d’eau et d’intrants. Les fermes sont installées sur d’anciennes friches industrielles, proches des villes et donc des consommateurs finaux.

ll est désormais possible d’exiger plus des investissements qu’un rendement ajusté à un niveau de risque. En ce sens, la finance à impact laisse entrevoir de nouvelles perspectives et de nouvelles opportunités afin permet d’avoir un impact positif sur le monde en contribuant par exemple à renverser cette limite planétaire.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
N° 1793
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 26 janvier 2022 portant nomination du secrétaire général, haut fonctionnaire de défense et de sécurité, commissaire aux transports et aux travaux publics et de bâtiment - M. LEFORESTIER (Guillaume) Lire
Ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Arrêté du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et modifiant l'arrêté du 4 mai 2017 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime Lire
Décret n° 2022-62 du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques à proximité des zones d'habitation Lire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
À lire également
Un guide pratique à paraître pour repenser le modèle de rue « ordinaire »
Un guide pratique à paraître pour repenser le modèle de rue « ordinaire »
Sélectionné par l’appel à communs sur la résilience des territoires lancé par l’Ademe, le projet « La Rue commune » vise à guider les collectivités vers un nouveau standard de rue métropolitaine « post-carbone et post-covid ». Le groupement est en phase d'élaboration d'un guide pratique qui sera disponible fin 2022.
Rhône : advizeo optimise la consommation énergétique de 1000 bâtiments publics
Rhône : advizeo optimise la consommation énergétique de 1000 bâtiments publics
L’Agence locale de la transition énergétique du Rhône (ALTE 69) sélectionne la société advizeo spécialisée dans l’optimisation énergétique, pour collecter et mesurer les données énergétiques de 1 000 bâtiments publics dans le Rhône afin d’optimiser leur consommation.
HEC Paris lance son « Académie Biodiversité »
HEC Paris lance son « Académie Biodiversité »
Quantis, cabinet de conseil en développement durable, et l’École des hautes études commerciales HEC Paris inaugurent « l’Académie Biodiversité » pour former les étudiants à la préservation de la biodiversité.
Lyon chauffe ses bâtiments publics en biométhane
Lyon chauffe ses bâtiments publics en biométhane
Le fournisseur d'énergie ekWateur chauffera 37 bâtiments publics de la ville de Lyon au biogaz épuré. Un choix qui s'inscrit dans la stratégie de la municipalité pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2030 et de réduire de 43 % ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2000.
Le salon Paysalia retrouve sa dynamique
Le salon Paysalia retrouve sa dynamique
Paysagistes, concepteurs, architectes, fournisseurs, collectivités publiques et privées se sont retrouvés du 30 novembre au 02 décembre pour la 7ème édition de Paysalia, salon référent de la filière Jardin & Paysage. Paysalia & Rocalia ont réuni cette année 28.889 visiteurs, une fréquentation équivalente à celle de l’édition 2019.
L'Anah vise la rénovation énergétique de 800.000 logements en 2022
L'Anah vise la rénovation énergétique de 800.000 logements en 2022
Plus de 750.000 logements ont rénovés en 2021. Après des « résultats exceptionnels » pour l’année écoulée, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) se dote de 3,2 milliards d’euros pour rénover 800.000 logements en 2022.
L’usine d’incinération de Montauban Mo’UVE, triplement certifiée
L’usine d’incinération de Montauban Mo’UVE, triplement certifiée
L’usine d’incinération de Montauban (Tarn-et-Garonne), reprise par le groupe Séché Environnement en 2021 via sa filiale Mo’UVE, décroche la triple certification ISO environnement, santé-sécurité et énergie.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Second de culture H/F
- Alternance - Génie des Systèmes de Traitement des Eaux H/F
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- Ingénieur EPS (RHA et PACA) F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.