TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune ] « Pensons un mix énergétique adapté aux ressources territoriales »

[Tribune ] « Pensons un mix énergétique adapté aux ressources territoriales »
Marie-France Vallat, conseillère départementale à la Collectivité européenne d’Alsace et Lionel Limousy, directeur de l’institut Carnot MICA. Crédit : DR
Par Marie-France Vallat, conseillère départementale à la Collectivité européenne d’Alsace et Lionel Limousy, directeur de l’institut Carnot MICA, le 19 avril 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En juin 2020, la France annonçait la déconnexion du deuxième réacteur de la centrale de Fessenheim en Alsace. Mise en service en 1977, cette doyenne des centrales françaises produisait en moyenne 11 milliards de kilowattheure par an, soit 70% de la consommation d’électricité d’une région comme l’Alsace. Au-delà de ce moment historique, cette mise à l’arrêt soulève de nouveaux défis pour la France qui voit ici la perte d’une source de production conséquente. Directement concerné par la proximité géographique, le département du Haut-Rhin innove pour imaginer de nouvelles alternatives et assurer la reconversion énergétique de son territoire. Marie-France Vallat, conseillère départementale à la Collectivité européenne d’Alsace et Lionel Limousy, directeur de l’institut MICA Carnot, évoquent la nécessité de penser une production énergétique en fonction des ressources territoriales.

Les entreprises et les particuliers ont des besoins énergétiques de plus en plus spécifiques : les usages se sont transformés et nos modes de vie sont de plus en plus connectés et émetteurs de CO2. Au total, depuis 1990, la consommation finale d’électricité, a augmenté de près de la moitié. Cette croissance, essentiellement imputable au résidentiel-tertiaire, a été continue jusqu’à la crise économique de 2008. Nos besoins en énergie explosent dans un contexte où paradoxalement nous devons plus que jamais répondre à l’urgence climatique en veillant à limiter notre empreinte environnementale et donc, en premier lieu, repenser notre production d’énergie. En effet, les émissions de CO2 sont générées en grande partie par la production et la consommation d’énergie.

La France doit, comme de nombreux pays, relever un défi de taille : produire davantage d’énergie tout en limitant au maximum l’impact environnemental qu’engendre celle-ci. En 2008, l’Union Européenne s’est engagée pour l’abandon progressif des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables, décision entérinée avec les accords de Paris de 2015 qui ont introduit un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 pour les pays signataires.

Proposer de nouvelles combinaisons énergétiques, le département du Haut-Rhin s’y est rapidement intéressé. La mise à l’arrêt de Fessenheim a un impact direct sur la production d’énergie au niveau national et exige donc de réfléchir à de nouveaux moyens de production performants et respectueux de l’environnement. De plus, assurer un approvisionnement fiable en énergie électrique est également indispensable pour garantir l’attractivité économique du territoire.

Une réponse énergétique et climatique propre à chaque territoire donné

Le Conseil départemental du Haut-Rhin avec le concours de nombreux acteurs, acteurs économiques, institutionnels mais aussi la société civile, a lancé la démarche « Energies renouvelables ». L’ambition commune est d’utiliser davantage les ressources naturelles locales mais aussi de s’appuyer sur la récupération des énergies fatales pour produire de l’énergie. Un groupe de travail a, en particulier, été mis en route avec les acteurs de R&D afin de développer des projets ambitieux sur la base des expertises, besoins et ressources locales.

L’Alsace exploite d’ores et déjà de nombreuses ressources naturelles, notamment avec ses 12 centrales hydrauliques sur le Rhin auxquelles s’ajoutent les installations de micro-hydraulique implantées de façon plus dispersée et qui présentent encore un potentiel de développement important. La méthanisation, le photovoltaïque, la filière bois sont également des ressources énergétiques d’ores et déjà exploitées sur le territoire du Haut Rhin avec encore un fort potentiel de développement. Naturellement, tous les territoires ne sont pas égaux en termes de ressources. Il faut ainsi connaître et développer les atouts des régions pour en exploiter le meilleur. Il parait évident qu’un territoire côtier développe un parc éolien quand un territoire ensoleillé privilégiera le photovoltaïque.

Le mix énergétique comme solution d’avenir

Ce quadrillage territorial doit permettre à la France de développer un mix énergétique performant et durable. Il faut réfléchir à un mix soutenable fournissant une électricité suffisante à la fois décarbonée, fiable et à un prix raisonnable.

Aujourd’hui, les entreprises notamment les usines, sont de gros consommateurs, avec parfois 30 % des ressources en énergie du territoire utilisées pour leurs seuls besoins. Sans mix, l’éolien ou le solaire ne permettront pas d’y répondre, les entreprises vont rencontrer des difficultés pour rester compétitives. La question du mix adapté à chaque territoire soulève aussi la dépendance de celui-ci à une seule énergie. Il n’est ni envisageable, ni raisonnable de dépendre d’une seule source de production énergétique. A titre d’exemple, l’hydrogène vert ne peut être considéré comme la solution unique. Cette solution permet d’envisager tout particulièrement le maintien de la mobilité lourde sur de grands trajets. Si les technologies de production d’hydrogène et les systèmes de conversion disposent aujourd’hui d’une certaine maturité, il n’en reste pas moins que les réseaux de distribution de l’hydrogène, le coût d’achat des véhicules, les dispositifs d’aide à l’investissement et la capacité de production de tels véhicules limitent le potentiel exponentiel de développement de cette technologie malgré son intérêt certain.

Valoriser les énergies fatales

S’appuyer sur l’ensemble des ressources naturelles permet d’accroitre la production d’énergie et même parfois de disposer d’une production excédentaire. La récupération de ces énergies fatales soulève la question du stockage de l’énergie. Être capable de conserver de manière durable de l’énergie sans altérer son exploitation constitue un autre défi sur lequel la R&D joue un rôle majeur. Nos territoires doivent pouvoir disposer de capacités de stockage et de transport suffisantes, leviers intrinsèques pour être flexibles et efficaces. Comprendre les besoins doit aussi permettre d’inciter les acteurs de l’énergie à faire émerger de nouveaux projets et ainsi accélérer le développement d’une production « à la carte ».

Dans la perspective d’un avenir basé sur ce mix énergétique, envisageons toutes les possibilités en expérimentant et en produisant des solutions autour des énergies renouvelables. La CEA (Communauté Européenne d’Alsace), issue de la fusion des conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, rassemble autour d’une démarche partenariale, des acteurs de la R&D, de l’économie, de la société civile et des institutionnels afin de pousser la réflexion et exploiter le potentiel qu’offre son territoire. Si la fermeture de Fessenheim a amené tout un territoire, l’Alsace, à réfléchir à sa conversion, le démantèlement de l’industrie nucléaire est d’ampleur nationale, c’est une question globale qui doit se poser partout en France afin d’anticiper et agir de manière courageuse pour réduire notre empreinte environnementale. En ce sens, le mix énergétique doit être envisagé de façon cohérente sur un territoire, en concertation avec tous les acteurs et les utilisateurs, permettant à chacun de pouvoir accéder à différentes énergies à un tarif acceptable.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-1240 du 19 septembre 2022 relatif au comité social d'administration de l'Agence nationale de la cohésion des territoires Lire
Décision du 15 septembre 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature) Lire
Arrêté du 15 septembre 2022 fixant le nombre et la répartition géographique des postes offerts au titre de l'année 2022 aux concours externe et interne pour le recrutement d'agents d'exploitation principaux des travaux publics de l'Etat, branche « Voies navigables et ports maritimes » Lire
Décision du 12 septembre 2022 portant délégation de signature (secrétariat général) Lire
Décret n° 2022-1217 du 7 septembre 2022 modifiant le décret n° 48-1881 du 10 décembre 1948 déterminant les prix de base au mètre carré des locaux d'habitation ou à usage professionnel Lire
Arrêté du 31 août 2022 fixant les exigences et recommandations en matière de certification de conformité des graines pour oisellerie Lire
Arrêté du 30 août 2022 portant organisation et règlement intérieur de l'inspection générale de l'environnement et du développement durable Lire
Arrêté du 26 août 2022 autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l'emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives, et pour la période se terminant le 31 mai 2023 Lire
Arrêté du 26 août 2022 portant nomination au cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie Lire
Arrêté du 26 août 2022 portant nomination au cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de la ruralité Lire
Arrêté du 26 août 2022 portant nomination au cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie Lire
Arrêté du 24 août 2022 désignant l'opération de restructuration liée aux transferts des missions d'instruction et de contrôle des mesures non surfaciques de la politique agricole commune et des missions Natura 2000 exclusivement terrestres ouvrant droit aux dispositifs indemnitaires d'accompagnement des agents et aux dispositifs de ressources humaines Lire
Décret n° 2022-1168 du 22 août 2022 modifiant le décret n° 2022-423 du 25 mars 2022 relatif à l'aide exceptionnelle à l'acquisition de carburants Lire
Décret n° 2022-1168 du 22 août 2022 modifiant le décret n° 2022-423 du 25 mars 2022 relatif à l'aide exceptionnelle à l'acquisition de carburants Lire
Décret n° 2022-1167 du 22 août 2022 modifiant le décret n° 2022-765 du 2 mai 2022 fixant la liste des collectivités et groupements de collectivités territoriales participant à l'expérimentation d'un dispositif interdisant la distribution d'imprimés publicitaires non adressés en l'absence d'une mention expresse et visible sur la boîte aux lettres ou le réceptacle du courrier (« Oui Pub ») Lire
Décret n° 2022-1166 du 22 août 2022 portant création du régime indemnitaire des personnels enseignants-chercheurs des établissements d'enseignement supérieur agricole relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Arrêté du 19 août 2022 portant création de l'option « conducteur de machines agricoles » du brevet professionnel et fixant les conditions de délivrance Lire
Décret du 17 août 2022 portant nomination du président du conseil d'administration de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France - M. CASTEX (Jean) Lire
Arrêté du 4 août 2022 suspendant la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pour la saison 2022-2023 Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
À lire également
Action Logement et le CSTB cherchent les nouveaux procédés de construction durable 
Action Logement et le CSTB cherchent les nouveaux procédés de construction durable 
Action Logement et le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) signent un accord de recherche pour réduire l’empreinte du secteur de la construction et améliorer la performance énergétique des logements.  
Seine-Saint-Denis : une mobilisation pour aider les ménages à régler leur facture d'énergie
Seine-Saint-Denis : une mobilisation pour aider les ménages à régler leur facture d'énergie
Dans le cadre d’une convention signée avec le département de la Seine-Saint-Denis, EDF injecte 1,25 million d’euros dans le Fonds Solidarité Logement pour prévenir les risques d’impayés. 
L'UE consacre 10 milliards d’euros pour la transition énergétique des régions
L'UE consacre 10 milliards d’euros pour la transition énergétique des régions
À l'issue d'un accord signé avec la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement (BEI) financera les projets de transition dans les régions les plus touchées par l’abandon des énergies fossiles.
Le Pays du Mont Blanc subventionne la recherche sur la qualité de l’air
Le Pays du Mont Blanc subventionne la recherche sur la qualité de l’air
La Communauté de communes Pays du Mont-Blanc (CCPMB) lance un appel à projets pour approfondir les connaissances scientifiques relatives à la qualité de l’air. Universités, associations et entreprises peuvent candidater jusqu'au 03 octobre.
Caroline Barth nommée directrice générale adjointe de Spie batignolles vallia
Caroline Barth nommée directrice générale adjointe de Spie batignolles vallia
Le président de Spie batignolles vallia, Patrice Lemens, dirigera l'entité spécialisée dans les aménagements paysagers et environnementaux aux côtés de Caroline Barth récemment nommée directrice générale adjointe.
Clermont-Ferrand réduit sa consommation pour alléger sa facture énergétique  
Clermont-Ferrand réduit sa consommation pour alléger sa facture énergétique  
La Ville et la Métropole de Clermont-Ferrand appliqueront à compter du samedi 1er octobre des mesures permettant de réduire d’environ 20 % la consommation énergétique. 
Dossier/1 | Le Grand Lyon expérimente les arbres de pluie
Dossier/1 | Le Grand Lyon expérimente les arbres de pluie
Le Grand Lyon teste sur son territoire un concept innovant d’arbre de pluie. En désimperméabilisant les pieds d’arbre, il permet une meilleure gestion des eaux pluviales à la source, favorise la croissance du végétal, l’évapotranspiration et représente une solution d’adaptation au changement climatique fondée sur la nature.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Événements
30 ans de l'UPDS
11 Octobre 2022
E-vitrines de l’innovation IDF Aménagement durable
18 Octobre 2022
5ème édition du Salon du Littoral et des Enjeux méditerranéens
18 Octobre 2022
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'études CVC H/F
- Stage - Ingénieur Projet
- Chef d'équipe paysagiste
- Attaché de Maintenance Industrielle F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.