EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ TERRITOIRES

Coup d'envoi du programme Ascend à Lyon

Par A.A. Publié le 24 février 2023.
Coup d'envoi du programme Ascend à Lyon
Crédit : Adobe Stock
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Huit villes européennes se sont donné rendez-vous à Lyon pour le lancement officiel d’Ascend. Un programme européen visant à soutenir le développement de quartiers à énergie positive.

Des villes européennes aux quartiers à énergie positive et propre, telle est l’ambition du programme Ascend (Accelerate positive Clean Energy District) financé par la Commission européenne. Sont engagées dans ce programme, les villes de Munich (Allemagne), Alba Iulia, (Roumanie), Budapest (Hongrie), Charleroi (Belgique), Prague (Tchéquie), Porto (Portugal) et Stockholm (Suède) et de Lyon. Huit villes européennes qui se sont retrouvées à la Cité des gones début février pour le lancement officiel de cette mission.

Le programme Ascend de la Commission européenne déploie une enveloppe de 20 millions d’euros sur 5 ans à huit villes européennes, en vue d’accélérer la transition des villes vers la neutralité climatique et la justice sociale en Europe. Dans ce cadre, Lyon et à Munich vont mettre en place des quartiers exemplaires, inclusifs et abordables, transmettre leur expérience et mener des expérimentations avec les autres villes lauréates, à savoir : Alba Iulia, (Roumanie), Budapest (Hongrie), Charleroi (Belgique), Prague (Tchéquie), Porto (Portugal) et Stockholm (Suède).

Trois axes de transition 

Engagée à atteindre la neutralité climatique de l’ensemble de son territoire dans sept ans et à adapter chaque quartier au changement climatique, la Ville de Lyon voit dans Ascend l’opportunité de renforcer et déployer ses services pour la transition énergétique sur l’ensemble de son territoire. À Lyon, c’est la SPL Lyon Confluence, désignée à la tête d’un consortium composé de 39 partenaires européens (huiy villes, centres de recherche, association, entreprises, ...), qui aura ainsi pour mission d’accélérer la mise en œuvre de bâtiments à haute efficacité énergétique, de solutions de mobilité décarbonée et la constitution de communautés énergétiques.
 
L’engagement climatique de Lyon se décline concrètement sur chacun des trois axes du projet :
- Efficacité énergétique des bâtiments : la construction d’immeubles à très haute performance qui conjuguent une conception d’une grande sobriété énergétique avec la mise en œuvre de systèmes de gestion « intelligents ». Ces bâtiments associeront des matériaux bas carbones, une architecture bioclimatique et la production d’énergies renouvelables.
- Production d’énergie renouvelable : la SPL prévoit à terme une production de 1,2 MWc supplémentaires, grâce à l’implantation de nouveaux panneaux photovoltaïques en toiture.
- Mobilités décarbonées : végétation, modes de déplacement actifs, et des solutions vers des mobilités décarbonées dans les sous-sols des immeubles, principalement dédiés au stationnement automobile.

De son côté, la ville de Munich a annoncé une stratégie axée sur la rénovation écologique des anciens bâtiments, la production d’énergie photovoltaïque, et le développement de jumeau numérique pour analyser, modéliser, prédire et impliquer les citoyens dans les actions de transition. En outre, la ville se concentrera sur le développement de solutions de mobilité décarbonées pour le dernier kilomètre.
 
Actions engagées par les villes lauréates du programme : 
Porto : 
Les actions porteront sur un quartier de centre-ville d’une superficie de 71 ha, dont 20 ha d’espaces verts, qui compte 3200 habitants et accueille des usages multiples. L’objectif est de créer des communautés énergétiques, d’identifier les bâtiments énergivores, de mener des opérations d’écorénovation, de produire de l’énergie localement. Une plateforme de données sera parallèlement créée.
Budapest : Dans un quartier de 33 ha, dont 28 ha d’espaces verts, des bâtiments publics (ancienne école, église, maison de retraite) seront écorénovés et des logements sociaux seront produits. 
Alba Iulia : Dans cette ville d’une superficie de 200 ha qui compte 74 000 habitants, une université à énergie positive va être créée. Les bâtiments municipaux vont être dotés de panneaux photovoltaïques et de pompes à chaleur pour produire des énergies renouvelables.
Charleroi : Une zone minière de 200 ha qui compte 600 habitants va faire l’objet d’une totale reconversion pour
accueillir notamment un Cluster CleanTech et une base militaire. Le gaz de mine sera exploité pour
alimenter le chauffage urbain.
Prague : Un quartier résidentiel de 5,7 ha comptant 1250 habitants verra se créer des communautés énergétiques. De même, un travail sera conduit sur la gestion des données. 
Stockholm : Des collaborations seront mises en œuvre, avec des échanges sur des retours d’expérience et
l’implémentation de quelques-unes d’entre elles.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
27 novembre 2023
Les polices vertes, pas encore tout à fait mûres Les polices de l’environnement ont-elles une responsabilité, en amont des tribunaux, dans le relatif échec de la judiciarisation des atteintes à la nature ? Dans une nouvelle étude, l’Institut Paris Région pointe les spécificités et les axes d’amélioration de ces « polices vertes ».
Les polices vertes, pas encore tout à fait mûres
19 décembre 2023
Huit nouveaux ÉcoQuartiers labellisés par le gouvernement La labellisation « ÉcoQuartiers  », organisée par le gouvernement, s'appuie cette année sur de nouveaux critères. Elle cible désormais les quartiers "livrés" (à la fin du chantier), et "vécus" (trois ans après l'obtention du label). 
Huit nouveaux ÉcoQuartiers labellisés par le gouvernement
4 octobre 2023
Méga-bassines : 15 constructions annulées par la justice C'est un séisme : le tribunal administratif de Poitiers a annulé deux projets autorisant la construction de 15 retenues d'eau, en raison de manquements dans l'étude d'impact et de la taille démesurée des réserves.
Méga-bassines : 15 constructions annulées par la justice
Tous les articles TERRITOIRES
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- PREVENTEUR HSE SITES INDUSTRIELS F/H
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- CHEF DE PROJET SÉCURITÉ & ERGONOMIE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola