CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Territoires > Sète Agglopôle Méditerranée détruit des bâtiments pour renaturer son littoral
TERRITOIRES

Sète Agglopôle Méditerranée détruit des bâtiments pour renaturer son littoral

PUBLIÉ LE 16 FÉVRIER 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Sète Agglopôle Méditerranée détruit des bâtiments pour renaturer son littoral
Bâtiment sur le point d'être démolie, à Mèze, en janvier 2024 / Crédits : Sète Agglopôle Méditerranée
Pour renaturer le littoral, Sète Agglopôle Méditerranée et le Conservatoire du littoral détruisent une partie des bâtiments sur la zone. Une opération qui a débuté il y a déjà plusieurs années. 

En 2023, Sète agglopôle méditerranée et le Conservatoire du littoral se sont engagés conjointement afin de définir et mettre en œuvre un plan d’actions de déconstruction des unités bâties présentes sur les 28 parcelles acquises par le Conservatoire. L’objectif commun étant de préserver et restaurer les milieux naturels.

En janvier, un chantier de déconstruction et restauration a été réalisé sur deux parcelles du site naturel de la Conque à Mèze. Il a consisté à démolir deux constructions de type cabanons de villégiature (soit 160 m2) au bord de l’étang de Thau et à renaturaliser entièrement les parcelles d’une surface de 2 100 m2. Ces travaux sont réalisés sous maitrise d’ouvrage de Sète Agglopôle Méditerranée pour un montant total de 49 992 €, avec une participation financière du Conservatoire du littoral.

Fin 2024, une déconstruction est programmée sur deux parcelles en berges nord de l’étang de Vic sur les communes de Vic-la-Gardiole et Mireval. Des déconstructions partielles sont également prévues sur le Domaine de Bellevue, à Marseillan.

Des colonies de vacances retirées

Des actions de ce type ont déjà été réalisées ces dernières années. De 2017 à 2019, le Conservatoire du littoral a procédé à la déconstruction de l’ensemble des colonies de vacances historiquement installées en arrière de la plage des Aresquiers dans un objectif de protection du littoral et des personnes. Sète agglopôle méditerranée a porté, quant à elle, le vaste programme de restauration et démolition du hameau bâti des Salins de Frontignan, la déconstruction de l’ancien camping du Bois des Aresquiers (2019), mais aussi de nombreuses démolitions sur des parcelles cabanisées en berge nord de l’étang de Vic.

Au-delà de la restauration écologique des milieux, ces actions permettent également de lutter contre le phénomène de cabanisation, très présent sur le territoire. L’acquisition de parcelle par le Conservatoire du littoral peut se faire à la demande d’un propriétaire, à l’amiable ou par préemption. L’action foncière sur des parcelles cabanisées permet de stopper l’occupation illégale, mais auss d’éviter la revente du bien à un particulier.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Le Grand défi écologique : une deuxième édition organisée au Havre, par l'Ademe
Le Grand défi écologique : une deuxième édition organisée au Havre, par l'Ademe
Dunkerque intègre le premier groupe industriel mondial zéro émission nette
Dunkerque intègre le premier groupe industriel mondial zéro émission nette
2023, deuxième année la plus chaude en France
2023, deuxième année la plus chaude en France
COP28 : deux projets français récompensés aux Green Solutions Awards
COP28 : deux projets français récompensés aux Green Solutions Awards
Tous les articles Territoires
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS