Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le plancton pourrait avoir du mal à s'adapter au changement climatique

Partager :
Le plancton pourrait avoir du mal à s'adapter au changement climatique
Par E.G, le 14 novembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Biodiversité
Selon de nouveaux résultats fournis dans le cadre de la mission Tara Oceans, la diversité et les fonctions des espèces planctoniques dans l’océan, changent selon la latitude. Ces espèces pourraient être fortement impactées par le changement climatique.

« Les espèces planctoniques sont réparties de manière inégale et qu’elles sont susceptibles de s‘adapter différemment aux conditions environnementales entre l’équateur et les pôles », annoncent les chercheurs de la mission Tara Oceans, initiée par la fondation Tara Ocean entre 2009 et 2013 (en collaboration avec le CNRS, le laboratoire européen de biologie moléculaire (EMBL), le CEA, l’université Paris-Sorbonne et l’université Paris Science Lettres.

Le plancton constitue la base de la chaîne alimentaire marine, « capture une part importante du dioxyde de carbone atmosphérique et émettent de l’oxygène par photosynthèse », rappelle le rapport de la mission. Publiés dans la revue Cell, ces nouveaux résultats « pourraient avoir d’importantes implications écologiques, environnementales et économiques si la température des océans devait dépasser un certain seuil », alertent les scientifiques.

Des activités et espèces différentes selon les zones géographiques
 

Les chercheurs ont recueilli et analysé des données dans 189 stations d’échantillonnage réparties dans le monde au cours de la mission. « Leur objectif était d’identifier les moteurs de la diversité des principaux groupes planctoniques afin de cartographier leur distribution à l’échelle mondiale et d’obtenir des informations quant à leurs mécanismes de réponse au changement climatique », est-il précisé. L’étude confirme que la diversité planctonique est plus importante autour de l’équateur et diminue vers les pôles. Le comportement de ces échantillons a été analysé de manière à comprendre leur capacité à s’adapter aux changements environnementaux : « L’activité et la diversité microbienne restent stables entre l’équateur et 40° de latitude (nord ou sud), puis elles changent rapidement, et par étapes, jusqu’à environ 60° de latitude (nord ou sud), où un nouvel état stable commence », soulignent les chercheurs. « Ces deux limites écologiques (une au nord de l’équateur, l’autre au sud) correspondent à des changements physico-chimiques précis dans les eaux de surface, principalement une baisse significative de la température », ajoutent-ils.

De fait, le contexte de changement climatique inquiète les scientifiques, qui prédisent une « tropicalisation » des régions océaniques tempérées et polaires, « avec des températures plus élevées et une plus grande diversité d’espèces planctoniques ». Les écosystèmes associés en seraient modifiés de façon conséquente.

Une meilleure adaptation dans les eaux chaudes

En réponse à ces bouleversements, les populations microbiennes des eaux chaudes, plus diversifiées et dotées d’un vaste patrimoine génétiques, pourraient s’adapter. Ce qui ne serait pas le cas dans les eaux polaires, où « la variété des espèces et des gènes microbiens est beaucoup plus restreinte et les communautés planctoniques s’adaptent davantage par le biais d’un renouvellement des espèces, plutôt que par une expression génétique différentielle », expliquent les chercheurs. Certaines de ces espèces pourraient donc ne pas être en mesure de s’adapter au réchauffement climatique.
Crédit : Christian Sardet / Fondation Tara Ocean
Retrouvez toute l'information "biodiversité" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  L'éolien français prend le large

Dans ce nouveau numéro, l'équipe d'Environnement TV s'est rendue à Lorient pour rencontrer les acteurs de l'éolien en mer français.
+ de vidéos Environnement TV
À lire également
Des ONG alertent sur la protection des mers françaises
Des ONG alertent sur la protection des mers françaises
Alors que le 4ème colloque national des aires marines protégées s’ouvre ce mardi à Biarritz, plusieurs associations demandent au gouvernement français d’assurer une véritable protection de ces zones. 
L'ONF lance un fonds de dotation
L'ONF lance un fonds de dotation
L'Office national des forêts (ONF) vient de lancer son fonds de dotation « ONF-Agir pour la forêt » afin de financer des projets d'intérêt général dans les forêts publiques françaises.
Appel à projets pour la biodiversité dans les Outre-mer : l’AFB retient 99 lauréats
Appel à projets pour la biodiversité dans les Outre-mer : l’AFB retient 99 lauréats
L’Agence française pour la biodiversité (AFB) a sélectionné 99 lauréats pour son appel à projets « initiatives pour la reconquête de la biodiversité en Outre-mer ».
De nouvelles pêcheries analysées par le projet Medfish
De nouvelles pêcheries analysées par le projet Medfish
Deux pêcheries françaises et trois pêcheries espagnoles rejoignent le projet Medfish.
L'huile de palme peut être durable d'après l'EPFL et l'Institut fédéral de recherches WSL
L'huile de palme peut être durable d'après l'EPFL et l'Institut fédéral de recherches WSL
Le 20 novembre dernier, l'école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et l'Institut fédéral de recherches WSL, ont publié dans Science Advances, une étude qui conclut que bien cultivée, l'huile de palme peut être durable.
Pierre Dubreuil : « Il faut renforcer les liens avec les territoires »
Pierre Dubreuil : « Il faut renforcer les liens avec les territoires »
Avec le Congrès mondial pour la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui se tiendra en juin à Marseille, et la COP 15, qui se déroulera en octobre en Chine, 2020 sera une année charnière pour la biodiversité. La France n’est pas en reste, qui verra la création officielle de l’Office français de la biodiversité (OFB) le 1er janvier prochain. Rencontre avec le directeur général de la préfiguration du futur établissement.
Respecter l’accord de Paris pour protéger la pêche et l’agriculture mondiale
Respecter l’accord de Paris pour protéger la pêche et l’agriculture mondiale
Sans réduction des émissions de gaz à effet de serre, 90 % de la population mondiale pourraient être exposés à des baisses de productivité de l'agriculture et de la pêche. Respecter l’accord de Paris limiterait cette perte de productivité, soulignent des chercheurs.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
RDET 2020
7 Janvier 2020
RDET 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
+ d'événements
Emploi
- Chef de projet EnR (H/F)
- Ingénieur valorisation H/F
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- DIRECTEUR DE PRODUCTION F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.