BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois

Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois
En réorientant les flux financiers, la sylviculture durable enregistrerait plus de 9 millions d'emplois. Crédit : zlikovec/Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 30 août 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Protection de la biodiversité et emploi font la paire ! Selon le WWF, 39 millions d’emplois seraient créés si les gouvernements du monde entier affectaient leurs dépenses à la nature. 

Alors que quelques jours nous séparent de l’ouverture du Congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille (03 septembre), le Fonds mondial pour la nature, communément appelé WWF, invite les décideurs du monde dans son dernier rapport « Diviser par deux notre empreinte sur la nature pour protéger notre avenir », à réorienter les flux financiers publics et privés vers la biodiversité.

Pour l’ONG, il est désormais essentiel de mettre fin aux « subventions publiques dommageables à la biodiversité » et de les affecter à la protection de la nature. Les bénéfices ? ce modèle économique créerait 39 millions d’emplois tout en accélérant la transition écologique de nos économies. 

« Non seulement la réaffectation de ces dépenses vers des pratiques durables contribuerait à réduire l’impact sur la biodiversité, mais elle nous aiderait également à faire la transition vers une économie positive pour la nature, et à réformer notre modèle actuel de production et de consommation non durable », a commenté Marco Lambertini, directeur général du WWF International.

500 millions de dollars pour la nature ?

Pour quantifier ce nombre d’emplois créés, le rapport s’est reposé sur une modélisation réalisée par le cabinet Dalberg en fonction du montant alloué à la biodiversité. Ainsi, l’équivalent de 500 milliards de dollars (dépensés chaque année dans des subventions dommageables à la biodiversité) ont été affectés dans cette simulation à des activités bénéfiques à la nature.

L’effet sur le nombre d’emplois a été conditionné selon certains secteurs. En tête, plus de 11 millions de postes seront générés dans l’agriculture et alimentation durable. La sylviculture durable enregistrerait plus de 9 millions d’emplois et en troisième position la pêche durable qui comprendrait près de 9 millions d’emplois.
 


120 à 140 milliards de dollars par an à la biodiversité

Selon le rapport, ce modèle économique qui accorde plus de fonds à la biodiversité, « ne représenterait qu’une part minime des dépenses déjà consenties par les États » dans le cadre des plans de relance liés à la crise sanitaire. 10.000 milliards de dollars ont été versés au second semestre 2020, rappelle l’ONG.

Loin de cet idéal-type, la réalité est toute autre ! WWF précise que les flux financiers publics et privés dédiés spécifiquement à la biodiversité ne représentent annuellement que 120 à 140 milliards de dollars. « Les gouvernements consacrent à eux seuls un montant cinq fois plus élevé au soutien d’activités humaines conduisant à une extinction dramatique des espèces sur Terre : modèles agricoles et régimes alimentaires polluants, surpêche, surexploitation forestière ou étalement urbain », souligne l’ONG.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Un atelier vélo éducatif et solidaire en Mayenne
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement) Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant modification de l'arrêté du 5 juillet 2022 portant retrait du marché et rappel de bouteilles de plongée Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie) Lire
Décision du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'alimentation) Lire
Décret n° 2022-996 du 8 juillet 2022 modifiant les statuts de l'établissement public d'aménagement de Paris-Saclay Lire
Décret n° 2022-993 du 7 juillet 2022 déclarant d'utilité publique le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue Cigéo et portant mise en compatibilité du schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Meuse), du plan local d'urbanisme intercommunal de la Haute-Saulx (Meuse) et du plan local d'urbanisme de Gondrecourt-le-Château (Meuse) Lire
Décret n° 2022-992 du 7 juillet 2022 inscrivant le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo) parmi les opérations d'intérêt national mentionnées à l'article R. 102-3 du code de l'urbanisme Lire
Décret n° 2022-978 du 2 juillet 2022 relatif aux contrôles de l'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants dans le domaine de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-977 du 1er juillet 2022 relatif aux missions du BRGM Lire
Décret n° 2022-976 du 1er juillet 2022 modifiant le décret n° 97-444 du 5 mai 1997 relatif aux missions de SNCF Réseau et portant diverses dispositions d'adaptation du droit ferroviaire Lire
Décret n° 2022-975 du 1er juillet 2022 relatif à l'extension aux éléments de décoration textiles de la filière à responsabilité élargie du producteur des éléments d'ameublement et modifiant diverses dispositions relatives aux déchets Lire
Arrêté du 22 juin 2022 accordant un permis exclusif de recherches de gîtes géothermiques, dit « Permis des Sources » (Bas-Rhin), à la société Lithium de France SAS Lire
Décret n° 2022-945 du 28 juin 2022 fixant les modalités d'application de l'expérimentation relative à l'institution du médiateur de l'hydroélectricité et portant application de l'article L. 511-14 du code de l'énergie Lire
Arrêté du 23 juin 2022 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de Versailles (Yvelines), identifiée Versailles Sommet économique, dans la région d'information de vol de Paris Lire
Arrêté du 22 juin 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites ou services de la direction générale de l'aviation civile en application de l'arrêté du 26 décembre 2016 Lire
Arrêté du 17 juin 2022 portant nomination au conseil d'administration de Voies navigables de France Lire
Arrêté du 17 juin 2022 autorisant l'ouverture de concours pour le recrutement de professeurs de l'enseignement supérieur agricole (grade de deuxième classe) au titre de l'année 2022 Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
À lire également
Réchauffement climatique : les Alpes perdraient jusqu'à 76 jours de couverture neigeuse d'ici 2100
Réchauffement climatique : les Alpes perdraient jusqu'à 76 jours de couverture neigeuse d'ici 2100
Selon une nouvelle étude, le nombre de jours de couverture neigeuse pourrait diminuer de moitié dans les Alpes françaises d’ici à la fin du siècle, si les émissions de gaz à effet de serre restent élevées.
Le Loiret protège 1000 hectares d’espaces naturels
Le Loiret protège 1000 hectares d’espaces naturels
Le Loiret (Centre-Val de Loire) attribue la labellisation espaces naturels sensibles (ENS) au domaine de Flotin à Nibelle. Avec ce 18e ENS, le département dépasse les 1000 hectares d’espaces protégés sur son territoire.
Décryptage | Cultiver les jachères, un caillou sur le chemin vert
Décryptage | Cultiver les jachères, un caillou sur le chemin vert
Dérogation temporaire ou démantèlement progressif ? Devant l’affaissement des exportations russes et ukrainiennes de céréales, Bruxelles a autorisé les cultures de printemps sur les jachères et n’exclut pas une reconduction à l’automne. La hausse de production sera symbolique. Sa portée politique l’est encore plus : la stratégie « de la ferme à la table » apparaît compromise.
Île-de-France : six forêts régionales certifiées FSC en 2022
Île-de-France : six forêts régionales certifiées FSC en 2022
À l’issue de l’audit 2022, six nouvelles forêts franciliennes dotées d’un plan d’aménagement entrent dans la certification Forest Stewardship Council (FSC). Désormais 8 499 hectares, soit près de 80 % de la surface forestière gérée par l’Agence des espaces verts est certifiée.
Matthieu Orphelin prend la direction générale de la LPO
Matthieu Orphelin prend la direction générale de la LPO
Matthieu Orphelin succédera à Yves Verilhac qui quittera sa fonction de directeur général de la LPO au 31 décembre 2022.
Cerville : le site de stockage souterrain de gaz naturel devient Refuge LPO
Cerville : le site de stockage souterrain de gaz naturel devient Refuge LPO
Après Chémery et Céré-la-Ronde (Centre-Val de Loire), Cerville (Grand Est) est désormais le troisième site de Storengy à rejoindre le programme « Refuge LPO » destiné à favoriser la biodiversité.
Bruxelles favorable à une dérogation à la rotation et aux jachères
Bruxelles favorable à une dérogation à la rotation et aux jachères
L’instabilité géopolitique provoquée par la guerre en Ukraine mène vers un risque d’insécurité alimentaire. Alarmée par cette situation, la Commission européenne propose une dérogation temporaire aux règles relatives à la rotation des cultures jusqu’en 2023.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien station service H/F
- Alternance - Production/Traitement H/F
- Préleveur / Préleveuse d'eau
- Ingénieur Supply Chain F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.