Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois

Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois
En réorientant les flux financiers, la sylviculture durable enregistrerait plus de 9 millions d'emplois. Crédit : zlikovec/Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 30 août 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Protection de la biodiversité et emploi font la paire ! Selon le WWF, 39 millions d’emplois seraient créés si les gouvernements du monde entier affectaient leurs dépenses à la nature. 

Alors que quelques jours nous séparent de l’ouverture du Congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille (03 septembre), le Fonds mondial pour la nature, communément appelé WWF, invite les décideurs du monde dans son dernier rapport « Diviser par deux notre empreinte sur la nature pour protéger notre avenir », à réorienter les flux financiers publics et privés vers la biodiversité.

Pour l’ONG, il est désormais essentiel de mettre fin aux « subventions publiques dommageables à la biodiversité » et de les affecter à la protection de la nature. Les bénéfices ? ce modèle économique créerait 39 millions d’emplois tout en accélérant la transition écologique de nos économies. 

« Non seulement la réaffectation de ces dépenses vers des pratiques durables contribuerait à réduire l’impact sur la biodiversité, mais elle nous aiderait également à faire la transition vers une économie positive pour la nature, et à réformer notre modèle actuel de production et de consommation non durable », a commenté Marco Lambertini, directeur général du WWF International.

500 millions de dollars pour la nature ?

Pour quantifier ce nombre d’emplois créés, le rapport s’est reposé sur une modélisation réalisée par le cabinet Dalberg en fonction du montant alloué à la biodiversité. Ainsi, l’équivalent de 500 milliards de dollars (dépensés chaque année dans des subventions dommageables à la biodiversité) ont été affectés dans cette simulation à des activités bénéfiques à la nature.

L’effet sur le nombre d’emplois a été conditionné selon certains secteurs. En tête, plus de 11 millions de postes seront générés dans l’agriculture et alimentation durable. La sylviculture durable enregistrerait plus de 9 millions d’emplois et en troisième position la pêche durable qui comprendrait près de 9 millions d’emplois.
 


120 à 140 milliards de dollars par an à la biodiversité

Selon le rapport, ce modèle économique qui accorde plus de fonds à la biodiversité, « ne représenterait qu’une part minime des dépenses déjà consenties par les États » dans le cadre des plans de relance liés à la crise sanitaire. 10.000 milliards de dollars ont été versés au second semestre 2020, rappelle l’ONG.

Loin de cet idéal-type, la réalité est toute autre ! WWF précise que les flux financiers publics et privés dédiés spécifiquement à la biodiversité ne représentent annuellement que 120 à 140 milliards de dollars. « Les gouvernements consacrent à eux seuls un montant cinq fois plus élevé au soutien d’activités humaines conduisant à une extinction dramatique des espèces sur Terre : modèles agricoles et régimes alimentaires polluants, surpêche, surexploitation forestière ou étalement urbain », souligne l’ONG.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
N° 1793
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
Décret n° 2021-1902 du 29 décembre 2021 relatif à la sécurité des ouvrages hydrauliques autorisés, déclarés ou concédés en application du code de l'environnement ou du code de l'énergie Lire
Arrêté du 28 décembre 2021 portant agrément d'un éco-organisme de la filière à responsabilité élargie des producteurs des contenus et contenants des produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement mentionnés au 7° de l'article L. 541-10-1 du code de l'environnement Lire
À lire également
[Dossier] Les paiements pour services environnementaux, une incitation à la transition agroécologique
[Dossier] Les paiements pour services environnementaux, une incitation à la transition agroécologique
Rémunérer les agriculteurs pour les services rendus à l’environnement, c’est l’objectif du nouveau dispositif que déploient les agences de l’eau. L’expérimentation pilotée par le ministère de la Transition écologique cherche à valoriser les pratiques agricoles qui protègent les ressources en eau et la biodiversité.
L'Occitane trace son sillon dans l'agro-écologie
L'Occitane trace son sillon dans l'agro-écologie
Face à l'effondrement de la biodiversité, des entreprises mettent en œuvre des actions vertueuses sur le terrain. C'est le cas du fabricant de produits cosmétiques L'Occitane, qui mise sur l'agriculture régénératrice.
La Têt aspire à faire entendre sa voix dans le système juridique
La Têt aspire à faire entendre sa voix dans le système juridique
Les associations En Commun 66 et Notre Affaire à Tous proclament la « Déclaration des droits de la Têt » dans les Pyrénées Orientales. L'initiative vise à doter le fleuve catalan d'un statut juridique pour mieux « se protéger ».
L’État attaqué en justice pour manquement à la protection de la biodiversité
L’État attaqué en justice pour manquement à la protection de la biodiversité
La première action en justice citoyenne dans le monde pour la biodiversité est lancée ! Les associations Pollinis, Notre Affaire à Tous, ASPAS, Anper-Tos et Biodiversité sous nos pieds ont déposé au Tribunal administratif de Paris un recours contre l’État français pour « manquement à ses obligations de protection de la biodiversité ».
L'OFB récompense une centaine de projets en faveur de la biodiversité
L'OFB récompense une centaine de projets en faveur de la biodiversité
L’Office français de la biodiversité (OFB) dévoile les 107 projets lauréats de la deuxième session des appels à projets « Atlas de la biodiversité communale » et « MobBiodiv’Restauration », lancés en juillet 2021 dans le cadre du plan France Relance.
Trois questions à : Caroline de Zutter, Chef de projets de recherche Environnement d’Engie Lab Crigen
Trois questions à : Caroline de Zutter, Chef de projets de recherche Environnement d’Engie Lab Crigen
Le développement des énergies renouvelables est essentiel pour lutter contre le changement climatique tout en répondant aux besoins énergétiques. Pour Caroline de Zutter, Chef de projets de recherche Environnement au sein du centre Engie Lab Crigen, « les actions pour atteindre la neutralité carbone et préservation de la biodiversité sont indissociables ».
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Responsable de Centre de Tri Déchets H/F
- Alternance - Assistant(e) Manager H/F
- Chargé(e) d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
- Coordinateur(trice) Régional(e) Région Centre Val de Loire F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.