Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Biodiversité > La surpêche en Méditerranée diminue, selon un rapport de la FAO et de la CGPM
BIODIVERSITÉ

La surpêche en Méditerranée diminue, selon un rapport de la FAO et de la CGPM

PUBLIÉ LE 8 DÉCEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
La surpêche en Méditerranée diminue, selon un rapport de la FAO et de la CGPM
En Méditerranée, 55 espèces représentent 90 pour cent des captures, tandis qu’en mer Noire, seulement cinq espèces constituent la même proportion. / Crédit : Assyass.mahmoud
Si la pression de la pêche reste deux fois supérieure au niveau considéré comme durable, la surpêche a baissé de 15 % cette année, selon un rapport de la FAO et de la CGPM. 

Le pourcentage des stocks exploités est passé pour la première fois sous la barre des 60 % en Méditerranée et en mer Noire, indique un rapport publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM).

« Si la surpêche reste préoccupante, le rapport sur La situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire 2023, indique une diminution de 15 % de ce chiffre au cours de l’année écoulée, une amélioration qui concorde avec une réduction continue de la pression de pêche, en baisse de 31 % depuis 2012 », expliquent les deux organisations dans un communiqué de presse. Si cette tendance est saluée, la pression de pêche en mer Méditerranée et en mer Noire est encore deux fois supérieure au niveau considéré comme durable, précise le rapport.
 
Le document souligne l’efficacité des plans de gestion : « Des stocks faisant l’objet de plans de gestion affichent une réduction de la pression de pêche supérieure à la moyenne. Parmi les exemples notables figurent une réduction de 77 % pour la sole commune en mer Adriatique, qui a désormais atteint un taux d’exploitation durable, et une réduction de 73 % pour le turbot en mer Noire », précise le communiqué.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Tribune | « L’agriculture au chevet des abeilles »
Tribune | « L’agriculture au chevet des abeilles »
Les élus de Nantes Métropole adoptent une charte reconnaissant l’importance des arbres
Les élus de Nantes Métropole adoptent une charte reconnaissant l’importance des arbres
Transition agroécologique : la Banque des Territoires et Cartesia Éducation investissent dans la formation des agriculteurs
Transition agroécologique : la Banque des Territoires et Cartesia Éducation investissent dans la formation des agriculteurs
Le solaire flottant transparent pour l’environnement, selon une étude
Le solaire flottant transparent pour l’environnement, selon une étude
Tous les articles Biodiversité
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS