EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneEAU

Engie vend à Veolia ses parts dans Suez

Par E.G. Publié le 6 octobre 2020.
Engie vend à Veolia ses parts dans Suez
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Le Conseil d’administration d’Engie a décidé, ce lundi 5 octobre, d’accepter l’offre de Veolia pour l’acquisition de 29,9 % des parts de capital de Suez.

Nouvel épisode dans la série Suez-Veolia de cette rentrée. Lors de son Conseil d’administration du 5 octobre, Engie a accepté l’offre – qui expirait à minuit – de Veolia pour le rachat de sa participation dans Suez, soit 29,9% du capital du groupe. « Le Conseil a pris acte de l’ensemble des engagements pris par Veolia et notamment de son engagement inconditionnel de ne pas déposer d’offre publique d’achat hostile à l’issue de l’acquisition de la participation d’Engie dans Suez et des échanges entamés entre les parties ces derniers jours sur le projet industriel », indique Engie dans un communiqué. L’opération de cession représente 3,4 milliards d’euros, « et dégagera une plus-value avant impôts de 1,8 milliard d’euros enregistrée dans les comptes 2020 », précise l’énergéticien.

Veolia en quête d’un accueil favorable de la part de Suez

Veolia s’est félicité de cette décision « qui marque une première étape décisive dans la construction en France d’un super champion mondial de la transformation écologique ». Le groupe précise son intention de déposer une offre publique d’acquisition volontaire sur le solde du capital de Suez « afin de parachever le rapprochement des deux entreprises : cette offre sera au même prix que celui payé à Engie, soit 18 euros par action ». Une offre qui ne sera néanmoins pas lancée « sans avoir obtenu au préalable un accueil favorable du conseil d’administration de Suez », assure Veolia. Pour rappel, Veolia a proposé à Suez de se donner jusqu’au 31 mars 2021, un laps de temps pendant lequel « les parties feront leurs meilleurs efforts pour rechercher les bases communes d’un accord relatif à la mise en œuvre du projet ».

Suez, de son côté, prend acte de cette reprise de 29,9% de son capital par Veolia en dénonçant une opération menée « d’une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières ». Dans un communiqué, le groupe « confirme qu’il mettra en œuvre tous les moyens à sa disposition pour préserver les intérêts de ses salariés, de ses clients, et toutes ses parties prenantes, notamment pour assurer un traitement égalitaire et juste de tous ses actionnaires, et éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait ».

Meridiam acquéreur des activités Suez Eau France ?

Veolia assure par ailleurs que « l’opération de rapprochement n’aura pas d’impact négatif sur l’emploi en France ». Pour les activités de Suez en France qui seront cédées, « Veolia s’engage à ce que les repreneurs choisis prennent les mêmes engagements sociaux ». Pour la reprise des activités Suez Eau France, Veolia a proposé Meridiam, qui s’est engagé à remettre une offre. « L’offre de Meridiam (...) porte sur le périmètre comprenant la totalité du capital de la société Suez Eau France et ses filiales, et les activités de conception-construction en France correspondant à Degrémont France, pour celles qui ne seraient pas détenues par Suez Eau France », précise Veolia.

Ardian s’abstient

Jeudi 1er octobre dernier, Ardian avait également exprimé son intérêt dans le rachat des part d’Engie au capital de Suez. Ce lundi 5 octobre, Ardian a indiqué avoir décidé de ne pas déposer d’offre « pour laisser le temps aux discussions en cours ».
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Avis des pros/1 | La prévention des pollutions diffuses au cœur du programme de l’agence de l’eau Adour-Garonne
29 août 2022
Avis des pros/1 | La prévention des pollutions diffuses au cœur du programme de l’agence de l’eau Adour-Garonne Avec la moitié de la surface du bassin Adour-Garonne exploitée par l’agriculture, les pollutions d’origine agricole impactent fortement la qualité de la ressource en eau. L’agence de l’eau Adour-Garonne mobilise donc ses aides pour favoriser la transition écologique de l’agriculture.
Le Cerema et l’ENVSN coopèrent pour le verdissement des bases nautiques 
30 septembre 2022
Le Cerema et l’ENVSN coopèrent pour le verdissement des bases nautiques  Le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) officialise son partenariat avec l'Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques (ENVSN) pour accompagner la transition écologique des ports de plaisance et des bases nautiques.  
2-Collectivité cherche collaborateurs pour mission de service public
14 octobre 2022
2-Collectivité cherche collaborateurs pour mission de service public Le Syndicat mixte pour l'aménagement hydraulique des vallées du Croult et du Petit Rosne (Siah), à l’instar de beaucoup de collectivités et d’acteurs privés du secteur de l’eau, a des postes non pourvus. Des membres du syndicat ont accepté de témoigner et de présenter leur fonction. Daniella Baudry est chargée de maîtrise d’œuvre.
Tous les articles EAU
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- CONDUCTEUR DE LIGNES H/F
- Data Analyst Supply Chain H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Agent comptable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola