Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le Copernicus Marine Service s’équipe de nouveaux indicateurs pour évaluer la santé des océans

Le Copernicus Marine Service s’équipe de nouveaux indicateurs pour évaluer la santé des océans
La production primaire dans les océans a baissé d'environ 0,4 % chaque année. Crédits : Pixabay
Par Abdessamad Attigui, le 16 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le programme européen de surveillance des océans, Copernicus Marine Service, s’est doté de nouveaux indicateurs permettant d’informer sur la température de surface de la mer et la production primaire.

Pour évaluer la santé des océans, l’Europe est dotée du Copernicus Marine Service (CMEMS). Nouveauté : ce programme européen d’observation a développé des indicateurs de surveillance, appelés « Ocean Monitoring Indicators », qui fournissent des données sur l’état des océans et de leurs écosystèmes. 

Ces nouvelles données sur la température de surface de la mer et la production primaire constituent l’un des principaux ajouts scientifiques pour le programme européen. « Si la température de surface de la mer est connue, la production primaire est également une variable essentielle, car elle met en évidence le rôle de l’océan dans le cycle mondial du carbone », précisent les chercheurs. 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon ces chercheurs, la production primaire est le socle de la chaîne alimentaire dans les océans. Celle-ci est liée à la pompe à carbone biologique qui affecte la quantité de carbone atmosphérique potentiellement séquestrée par l’océan. De ce fait, la production primaire apporte des informations sur la quantité de nourriture potentiellement disponible pour les organismes situés plus haut dans la chaîne alimentaire. 

Ainsi, la production primaire peut servir d’indicateur pour l’élaboration des stratégies de gestion de la pêche, telles que la directive européenne sur la politique commune de la pêche.

Une production primaire en baisse depuis 1998

D’après les données présentées par le Copernicus Marine Service, la tendance mondiale pour les océans est négative entre 1998-2019. Au cours de cette période, la production primaire a baissé de 0,4 % chaque année, soit « une diminution faible mais significative de la production primaire pour l’océan mondial ». En revanche, la production primaire a légèrement augmenté au cours de la même période en mer Méditerranée.

Ces différences seraient dues à la réparation géographique de la production primaire qui est liée aux cycles saisonniers du rayonnement solaire, les vents ou encore l’apport en nutriments. Par exemple, les zones les plus productives sont situées dans les zones côtières.

« Ce type d’informations sur la santé de l’océan et les niveaux de production primaire est crucial pour comprendre l’habitat des espèces menacées, pour évaluer et gérer une pêche durable, ainsi que pour améliorer notre compréhension de la chaîne alimentaire marine », a commenté Alexandre Mignot, océanographe spécialisé dans les données biogéochimiques au Copernicus Marine Service (CMEMS).

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Stress hydrique : un enfant sur cinq n’a pas assez d’eau au quotidien
Stress hydrique : un enfant sur cinq n’a pas assez d’eau au quotidien
Selon une récente étude publiée par l’Unicef, 450 millions d’enfants vivent dans des zones où la vulnérabilité hydrique est élevée.
Appel à candidatures pour les premiers Grands Prix « Préservation des captages d’eau potable »
Appel à candidatures pour les premiers Grands Prix « Préservation des captages d’eau potable »
L’Office français de la biodiversité organise la première édition des Grands Prix « Préservation des captages d’eau potable ». L’objectif est de valoriser et de faire connaître des actions exemplaires visant l’amélioration de la qualité des ressources en eau. Sans oublier leur contribution à la reconquête de la biodiversité.
[Tribune] L’eau n’est pas un acquis, même en France !
[Tribune] L’eau n’est pas un acquis, même en France !
L’accès à l’eau en France semble une évidence. Mais la ressource est fragile, sous la triple menace du changement climatique, de la croissance démographique et de nos infrastructures vieillissantes. A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, Olivier Lamarie, P-DG Xylem France BeLux, pointe les enjeux clés de l’eau en France.
Le Carrefour de l’eau revient les 5 et 6 mai 2021 en version numérique
Le Carrefour de l’eau revient les 5 et 6 mai 2021 en version numérique
Crise sanitaire oblige, la 22e édition du Carrefour des gestions locales de l’eau se déroulera les 5 et 6 mai 2021 en version numérique.
[Avis des pros] Le stockage en réseau des eaux pluviales, une solution à ne pas négliger
[Avis des pros] Le stockage en réseau des eaux pluviales, une solution à ne pas négliger
Si la stratégie de gestion des eaux pluviales urbaines doit désormais favoriser la gestion à la parcelle pour alléger les réseaux d’assainissement, elle doit aussi prendre en compte l’existant. Réduire l’impact sur les milieux récepteurs consiste également à optimiser le fonctionnement des systèmes de collecte. Le stockage en réseau figure parmi les solutions.
Un label pour les communes économes en eau
Un label pour les communes économes en eau
L’Alec Montpellier Métropole a lancé, le 19 mars dernier, son label Commune économe en eau, dont l’objectif est de valoriser l’engagement des collectivités de l’agglomération dans une politique de gestion rigoureuse de l’eau. Treize collectivités sont déjà partantes pour une labellisation en 2022.
Un premier bilan satisfaisant pour le programme de prévention des inondations
Un premier bilan satisfaisant pour le programme de prévention des inondations
À l’occasion d’une conférence de presse tenue ce mardi 16 mars, Frédéric Molossi, président de l’établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs, a dressé le bilan du programme d'actions de prévention contre les inondations (Papi) de la Seine et de la Marne franciliennes 2013-2020 et l’élaboration du prochain Papi.
Tous les articles EAU
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.