Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le Sedif opte pour une gestion déléguée

Le Sedif opte pour une gestion déléguée
Ce nouveau mode de gestion entrera en vigueur le 1er janvier 2024. Crédits : Nicolas Fagot/Studio9
Par Abdessamad Attigui, le 28 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Au terme de deux ans d’études, le Comité du Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif) a adopté ce jeudi 27 mai 2021, à une large majorité (88 %), le principe de la concession globale.

C’est finalement la concession en délégation de service publique qui a été retenue par les élus franciliens. L’exécutif du Sedif ont également décidé à 65 % de confier la gestion à un seul délégataire. Ce futur mode de gestion dans les 135 communes adhérentes, entrera officiellement en vigueur au 1er janvier 2024 pour 12 ans.

Ce nouveau mode de gestion accompagnera le 16ème plan d’investissement de 2,4 milliards d’euros pour le service public de l’eau sur les 10 prochaines années (2022-2031). Celui-ci se donne pour objectifs de mettre les usagers au cœur du service, d’améliorer la gestion du réseau, de répondre aux défis du changement climatique et de la protection de l’environnement, et de sécuriser le service avec le renforcement des systèmes d’information.

Le Sedif souhaite même aller encore plus loin, avec un projet pionnier en France : « Vers une eau pure, sans calcaire et sans chlore, et toujours sans déchets plastiques, répondant aux exigences des usagers », peut-on lire dans un communiqué.

Lutte contre les pertubateurs endocriniens

Parmi les nouveautés annoncées, le développement d’une nouvelle technique de filtration fine permettant de lutter contre les perturbateurs endocriniens avec la mise en œuvre de l’Osmose Inverse Basse Pression (OIBP). Son exploitation sera lancée en 2023-2024 sur l’usine à puits d’Arvigny (Savigny-le-Temple, Seine-et-Marne), et sera déployée ensuite sur les 3 usines principales du Sedif.

« Ce projet est porteur d’économies pour les usagers et bénéfique pour l’environnement en favorisant une moindre consommation d’énergie et de détergents », expliquent les élus franciliens.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Les hôpitaux soignent leur empreinte environnementale
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Assainissement : bien choisir sa pompe de relevage grâce au numérique
Assainissement : bien choisir sa pompe de relevage grâce au numérique
Désormais positionné sur le marché des pompes tous usages, SFA propose, depuis mars dernier, des solutions numériques destinées aux professionnels du bâtiment pour les aider à concevoir leur projet.
La Vendée anticipe un déficit en eau
La Vendée anticipe un déficit en eau
Pour répondre aux épisodes de sécheresse à répétition, Vendée Eau a confié au groupe Veolia la construction et l'exploitation, à compter de 2023, d'une nouvelle unité d'affinage des eaux usées.
Sedif : coup d'envoi à la décarbonatation de l'eau par filtration membranaire
Sedif : coup d'envoi à la décarbonatation de l'eau par filtration membranaire
Le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif) a obtenu un avis favorable concernant sa demande d'autorisation environnementale pour l’insertion d’une unité de traitement membranaire sur le site d’Arvigny à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne).
L’imagerie satellite pour prévenir les proliférations de cyanobactéries
L’imagerie satellite pour prévenir les proliférations de cyanobactéries
Avec le réchauffement climatique, les phénomènes de prolifération de cyanobactéries, appelés efflorescences, tendent à se multiplier. Cette contamination de l’eau est susceptible de dégrader la qualité de la ressource, avec des conséquences pour la production d’eau potable mais aussi la baignade, la pêche et l’agriculture.
Rétention temporaire des eaux pluviales sur les toits-terrasses
Rétention temporaire des eaux pluviales sur les toits-terrasses
Ocape, marque du fabricant TMP Convert, a développé un système breveté de plaques structurées en nid-d’abeilles, au taux de vide de 95 %. Cette solution permet de réaliser une retenue d’eau temporaire sur des toitures-terrasses étanchées, accessibles ou non.
Saur réalise une émission d’obligations vertes pour 950 millions d’euros
Saur réalise une émission d’obligations vertes pour 950 millions d’euros
Acteur majeur du secteur de l’eau, le groupe Saur a annoncé la réalisation d’une émission d’obligations vertes, à hauteur de 950 millions d’euros, destinée à financer sa nouvelle feuille de route RSE.
Nantes Métropole débourse plus de 31 millions d'euros pour une gestion durable de l'eau
Nantes Métropole débourse plus de 31 millions d'euros pour une gestion durable de l'eau
L'agence de l'eau Loire-Bretagne et Nantes Métropole collaborent pour la préservation et l'amélioration de la gestion de la ressource en eau au sein du territoire.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.