Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Le plan gouvernemental de rénovation énergétique peine à convaincre le monde associatif

Partager :
Le plan gouvernemental de rénovation énergétique peine à convaincre le monde associatif
Par E.G, le 27 avril 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Jeudi 26 avril, les ministres de la transition écologique et de la cohésion des territoires, Nicolas Hulot et Jacques Mézard, ont présenté la version définitive du plan gouvernemental de rénovation énergétique, après plus de trois mois de concertation. Pour les associations et organismes de l’initiative Rénovons!, ce plan n’est pas assez ambitieux.

Ce plan « reste insuffisamment ambitieux pour prétendre rénover les logements "passoires énergétiques" à l’horizon 2025 », estime l’initiative Rénovons!, alliance qui réunit des associations et organismes de la société civile engagés pour la rénovation énergétique tels que la Fondation Abbé Pierre, le Cler – réseau pour transition énergétique, le Réseau action climat ou encore la Fondation Schneider Electric.

« Pas de financement supplémentaire d’envergure »

Selon Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, « l’ambition affichée par le président candidat concernant l’éradication des passoires thermiques s’est évaporée durant l’année écoulée. Le plan est très insuffisant au regard de la situation de précarité énergétique que vivent de nombreux ménages, nous n’y voyons pas d’engagement politique fort, ni la mise en synergie des moyens indispensables à la rénovation énergétique des logements ». L’alliance estime par ailleurs qu’aucun « financement supplémentaire d’envergure » n’est prévu dans la version définitive du plan. « Le volume des aides et facilitation de financement est d’environ 15 milliards d’euros sur cinq ans pour le logement privé. Ce volume étant le même que lors du quinquennat précédent des résultats similaires sont d’ores et déjà prévisibles ». Plus précisément, le plan prévoit un investissement de 1,2 milliard d’euros sur cinq ans pour l’Anah, 3 milliards d’euros pour le logement social et la rénovation de 500.000 logements, 4,8 milliards d’euros pour les bâtiments publics, 5 milliards d’euros sur trois ans pour la réalisation des travaux des certificats d’économies d’énergie (CEE) et 200 millions d’euros sur trois ans pour l’innovation, la formation et la solidarité via les CEE.

Les locataires oubliés

De plus, l’initiative Rénovons! souligne que « peu de choses sont dites sur les programmes de repérage et d’accompagnement, de leur pérennité et de leur développement à la hauteur des besoins ». Enfin, le groupement d’associations remarque que les locataires, pourtant « principales victimes de la précarité énergétique », sont oubliés de ce plan : « les propriétaires qui louent des passoires énergétiques doivent savoir que cela a des conséquences dramatiques sur la santé et la situation économique des familles. Le gouvernement doit indiquer clairement à quel moment on ne pourra plus en France louer ce type de logement », indique Sandrine Buresi, coprésidente du Cler – Réseau pour la transition énergétique.

Néanmoins, pour la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) – Territoire d’énergie, la simplification des aides « va dans le sens d’un meilleur accompagnement des ménages » et « l’annonce de la mobilisation d’un fonds d’investissement pour les bâtiments publics de 4,8 milliards d’euros, dont une partie sera gérée par la Caisse des Dépôts, est également une excellente nouvelle. Les collectivités ont mis en place des outils permettant de catalyser ces actions, à la fois aux niveaux métropolitain, régional et des territoires d’énergie ».
Wikimedia Commons
Retrouvez toute l'information "Énergie" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
L'Assemblée nationale et le Sénat ont trouvé un accord sur le projet de loi énergie-climat
L'Assemblée nationale et le Sénat ont trouvé un accord sur le projet de loi énergie-climat
Ce jeudi 25 juillet, les députés et sénateurs ont trouvé un accord en commission mixte paritaire sur le projet de loi relatif à l'énergie et au climat.
Eiffage et Deme pour les fondations du premier parc éolien offshore français
Eiffage et Deme pour les fondations du premier parc éolien offshore français
Eiffage Métal et Deme ont décroché le contrat EPCI (conception, fourniture, construction, installation) des 80 fondations monopieux en acier du premier parc éolien offshore de France, qui sera implanté à Saint-Nazaire pour un montant de plus de 500 millions d'euros.
La Sécurité sociale accélère sa transition énergétique
La Sécurité sociale accélère sa transition énergétique
Le cabinet de conseil Green Soluce a été sélectionné par le ministère de la Transition écologique et solidaire pour mener un programme visant, à l’horizon 2021, à rendre le parc immobilier de la Sécurité sociale plus sobre en énergie. Plus de 6.600 agents et 800 bâtiments de l’institution publique sont concernés.
Hespul et Enedis s’associent pour développer le photovoltaïque
Hespul et Enedis s’associent pour développer le photovoltaïque
Enedis signe un partenariat avec l’association Hespul. Objectif : améliorer le raccordement photovoltaïque.
Total acquiert la société Vents d’Oc
Total acquiert la société Vents d’Oc
Ce lundi 26 août, le groupe Total annonce l’acquisition de la société Vents d’Oc, via sa filiale Quadran.
SKF et Boralex mettent au point un tableau de bord de la fiabilité des éoliennes
SKF et Boralex mettent au point un tableau de bord de la fiabilité des éoliennes
SKF et Boralex viennent d’annoncer le développement conjoint d’une nouvelle solution à destination des exploitants d’éoliennes : le « Tableau de bord de fiabilité ». Cette solution doit permettre aux exploitants d’optimiser le rendement de leur parc éolien.
Fonroche éclairage rachète l'américain SolarOne
Fonroche éclairage rachète l'américain SolarOne
L'entreprise française Fonroche éclairage annonce le rachat de l'américain SolarOne.
Tous les articles ÉNERGIE
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Agent qualifié d'exploitation (H/F) /LA ROCHE SUR YON (85)
- Opérateur de production/traitement H/F
- Responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie
- Consultant PMO/PMBP- aéronautique (réf: GEN-P2-APN-ANV) F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.