Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > Hydrogène : le démonstrateur européen Hyflexpower sera installé en Haute-Vienne
ÉNERGIE

Hydrogène : le démonstrateur européen Hyflexpower sera installé en Haute-Vienne

PUBLIÉ LE 2 JUIN 2020
E.G
Archiver cet article
Toute l'information de cette rubrique est dans : Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.

Engie Solutions, Siemens Gas and Power, Centrax, Arttic, le Centre aérospatial allemand et quatre universités européennes, lancent le projet de premier démonstrateur « power-to-X-to-power », intégrant une turbine à gaz fonctionnant à l’hydrogène.

Le projet européen Hyflexpower a été lancé dans le cadre du programme-cadre pour la recherche et l’innovation Horizon 2020. Il s’agit du « tout premier démonstrateur industriel au monde power-to-X-to-power équipé d’une turbine à hydrogène avancée », expliquent les partenaires porteurs du pojet. Ce démonstrateur sera installé sur le site de Smurfit Kappa PRF à Saillat-sur-Vienne (Haute-Vienne), où Engie Solutions exploite une installation de cogénération d’une puissance de 12 MWe qui produit de la vapeur pour les besoins de l'industriel.

« Ce projet a pour but de démontrer que l’hydrogène peut être produit et stocké à partir d’électricité renouvelable, puis ajouté jusqu’à 100 % au gaz naturel actuellement utilisé dans les centrales de cogénération », explique le consortium composé de Engie Solutions, Siemens Gas and Power, Centrax, Arttic, le Centre aérospatial allemand et quatre universités européennes. Ainsi, une turbine à gaz Siemens SGT-400 sera modernisée pour convertir l’hydrogène stocké en électricité et en énergie thermique. L’hydrogène stocké sera utilisé pour produire de l’électicité qui sera ensuite injectée dans le réseau pendant les périodes de forte demande.

Le budget total de ce projet avoisine les 15,2 millions d’euros, dont 10,5 millions sont financés par l’Union européenne. Il durera quatre ans et sera composé de quatre phases : la finalisation du contrat et les études techniques de bases sont menées depuis mai 2020. En 2021, l’installation de production, stockage et distribution d’hydrogène par éléctrolyse de l’eau sera aménagée. En 2022, la turbine à gaz sera aménagée pour les mélanges gaz naturel/hydrogène, avec une première démonstration. Enfin, en 2023 aura lieu une nouvelle phase de démonstration pilote avec jusqu’à 100% d’hydrogène.

PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Les collèges s'équipent de panneaux solaires dans les Bouches-du-Rhône
Les collèges s'équipent de panneaux solaires dans les Bouches-du-Rhône
Suez distingué pour sa stratégie développement durable, par CDP et EcoVadis
Suez distingué pour sa stratégie développement durable, par CDP et EcoVadis
Ingrid Jouve, nouvelle directrice RSE de Spie France
Ingrid Jouve, nouvelle directrice RSE de Spie France
Saint-Gobain reçoit 3 millions d’euros pour décarboner
Saint-Gobain reçoit 3 millions d’euros pour décarboner
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS