Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Révision des tarifs sur la filière photovoltaïque : l’autre éclipse solaire !

[Tribune] Révision des tarifs sur la filière photovoltaïque : l’autre éclipse solaire !
Crédits : Pixabay
Par Jean-Louis Bal/Nicolas Jeuffrain/Daniel Bour, le 10 juin 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le gouvernement a annoncé le 02 juin, la fin des contrat solaires à rentabilité excessive. Daniel Bour, président d’Enerplan, Jean-Louis Bal, président de SER et Nicolas Jeuffrain, président de Solidarité Renouvelables, reviennent sur ce projet de décret qui « aboutirait à des coupes tarifaires inédites ».

Ce jeudi 10 juin aura lieu un phénomène rare : une éclipse solaire est attendue et sera visible depuis la France. À la mi-journée, la lune se glissera donc devant le soleil. Triste hasard du destin, ce phénomène fait écho à une autre « éclipse solaire », avec des conséquences beaucoup moins anodines d’un point de vue écologique et économique : la filière photovoltaïque française est en danger.

Le 03 juin dernier, le gouvernement a en effet sorti un projet de décret qui, s’il était confirmé, aboutirait à des coupes tarifaires inédites, se traduisant par des baisses de revenus de 55 % en moyenne et pouvant aller jusqu’à 95 %. Avec une telle baisse, ce n’est plus une simple éclipse, c’est le risque d’une éclipse totale.
 
Un coup porté à l’ensemble des énergies renouvelables
 
Difficile de ne pas y voir un paradoxe quand, au moment même où la relance économique et la lutte contre le changement climatique appellent à accélérer sur ces énergies, sont décidées par Bercy des coupes violentes, mesurées à travers des calculs complètement déconnectés de la réalité économique de la filière photovoltaïque.
 
Pour atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici à 2050 que le gouvernement s’est fixé, les énergies renouvelables que sont le vent, l’eau, et le solaire seront pourtant incontournables ! Le gestionnaire de réseau de transport français (RTE) l’a encore rappelé hier en présentant ses scénarios de long-terme : le solaire constituera un maillon essentiel de toute stratégie de décarbonation.
 
Pire encore, en renégociant ainsi des contrats vieux de dix ans pourtant signés par l’Etat, les autorités remettent en cause leur propre signature et déstabilisent les règles du jeu entre régulateur et acteurs de la transition écologique. Ce faisant, elles mettent en risque l’ensemble de son financement. Comment ne pas imaginer qu’un investisseur réfléchisse désormais à deux fois avant de financer un projet vert, en sachant que les tarifs peuvent être modifiés à tout moment, unilatéralement, et qui plus est, rétroactivement.
 
Vers une transition en marche arrière
 
A l’heure de la transition énergétique, la filière solaire apparaît pourtant comme l’une des plus porteuses en matière d’énergies renouvelables. Le territoire français, avec un taux d’ensoleillement parmi les plus hauts d’Europe, est parfaitement adapté à cette énergie.
 
Conséquence de diverses tergiversations – rappelons qu’un moratoire introduit en 2010 avait déjà ralenti le développement du solaire, la France est très en retard par rapport à ses voisins européens. La production d’électricité d’origine solaire photovoltaïque en France représente 12 TWh soit seulement 2,8% de la consommation électrique nationale, alors que pour nos voisins allemands, la part du solaire dans le mix-énergétique atteint désormais 10%.
 
Mais c’est justement parce que le solaire est en retard en France par rapport aux autres pays, qu’il dispose d’un potentiel de développement très élevé !
 
La période qui s’ouvre sonne donc comme un carrefour où, dans les prochains jours, deux chemins sont possibles : celui du maintien et du développement d’une filière solaire française souveraine et durable, ou d’une transition écologique par les énergies renouvelables à l’arrêt, voire en marche arrière.
 
Une filière et des emplois régionaux en péril
 
Avec ce décret sur les tarifs, c’est toute une filière qui est à l’arrêt, dans l’attente.  Le solaire est pourtant un formidable vivier d’emplois locaux et non-délocalisables, employant 18.000 salariés au cœur de nos régions et de nos territoires, en métropole comme en Outre-mer.
 
Derrière les panneaux, ce sont des entreprises familiales, des artisans, des agriculteurs, des petites PME. Déjà sévèrement touchés par la crise, ces décisions gouvernementales menacent sévèrement leur survie. Parmi les sociétés détentrices de ces centrales solaires, les premières estimations tablent sur déjà 800 d’entre elles en situation de graves difficultés voire de faillite. Le gouvernement s’était pourtant engagé à ce qu’aucune entreprise ne soit mise en péril.
 
Parce que l’énergie solaire est indispensable tant pour la transition énergétique que pour la souveraineté de la France, nous, acteurs de la filière solaire française, ne voulons et ne pouvons pas rester les bras croisés.
 
Pour nos engagements en faveur de la transition écologique, pour notre indépendance énergétique et pour nos emplois dans les territoires, il est urgent d’agir pour que ne s’éclipse le solaire français.

Les signataires : 
 
Daniel BOUR, Président EnerPlan
Jean-Louis BAL, Président SER
Nicolas JEUFFRAIN, Président Solidarité Renouvelables
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Avril 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
Décret n° 2022-748 du 29 avril 2022 relatif à l'information du consommateur sur les qualités et caractéristiques environnementales des produits générateurs de déchets Lire
Décret n° 2022-661 du 25 avril 2022 relatif à la mise en place d'une aide sous forme de subvention à destination des entreprises à l'aval des exploitations agricoles touchées par les épisodes de gel survenus du 4 au 14 avril 2021 Lire
Décret n° 2022-642 du 25 avril 2022 modifiant le décret n° 93-1442 du 27 décembre 1993 approuvant les statuts de la Société anonyme de gestion de stocks de sécurité et précisant ses relations avec l'Etat Lire
Décret n° 2022-641 du 25 avril 2022 relatif à la prise en compte du risque de déforestation importée dans les achats de l'Etat Lire
Décret n° 2022-640 du 25 avril 2022 relatif au dispositif de certificats de production de biogaz Lire
À lire également
Alice Chougnet, co-fondatrice de Geosophy : « La géo-énergie est une source d’énergie robuste, décarbonée et non intermittente »
Alice Chougnet, co-fondatrice de Geosophy : « La géo-énergie est une source d’énergie robuste, décarbonée et non intermittente »
Le gouvernement a enclenché au cours du quinquennat passé une dynamique en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments. Outre l'isolation thermique, cette stratégie tient compte de la question de la source d’énergie. Une problématique à laquelle peut répondre la géo-énergie ou géothermie de surface, une énergie décarbonée encore sous-exploitée en France. Alice Chougnet, co-fondatrice de Geosophy, revient sur le potentiel de cette solution.
EDF se veut leader européen de la production d’hydrogène bas-carbone
EDF se veut leader européen de la production d’hydrogène bas-carbone
Avec son Plan Hydrogène, le groupe EDF entend développer 3 GW de projets d’hydrogène électrolytique dans le monde d’ici 2030.
La CRE soutient l'essor du biométhane
La CRE soutient l'essor du biométhane
Dans un contexte de crise gazière en cours, le développement du biométhane constitue une priorité. Pour accélérer le développement des capacités de production, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a rendu le 14 avril un avis favorable pour la mise en œuvre de trois périodes d’appel d’offres d’ici fin 2023, correspondant à une production annuelle prévisionnelle de biométhane de 1,6 TWh PCS (pouvoir calorifique supérieur).
L'aide « MaPrimeRénov' » revalorisée de 1000 euros
L'aide « MaPrimeRénov' » revalorisée de 1000 euros
Le gouvernement augmente de 1000 euros le dispositif « MaPrimeRénov’ » pour la conversion d’un système de chauffage au gaz ou fioul vers un système renouvelable. Une augmentation appliquée pour les dossiers de demande d’aide déposés à partir du 15 avril jusqu’au 31 décembre 2022.
Éolien et solaire atteignent 10 % de la demande d'électricité en 2021
Éolien et solaire atteignent 10 % de la demande d'électricité en 2021
10 % de l’électricité produite dans le monde en 2021 était issue de l’éolien et le solaire photovoltaïque. Une croissance record de la production d’énergie éolienne et solaire nuancée par l’augmentation du recours au charbon.
Spie Industrie participe à la conception de la plus grande centrale solaire d’Alsace
Spie Industrie participe à la conception de la plus grande centrale solaire d’Alsace
Spie Industrie & Tertiaire, filiale française du groupe Spie, contribue à la création de la plus grande centrale solaire d’Alsace à Wittelsheim, pour le compte du groupe allemand Krannich.
Equinor et Brouard Consulting intègrent le projet pilote de stockage en cavité saline
Equinor et Brouard Consulting intègrent le projet pilote de stockage en cavité saline
Equinor, compagnie d’énergie pétrolière et éolienne norvégienne, et le bureau d'études Brouard Consulting s'impliquent dans la mise en œuvre du premier démonstrateur de stockage d’hydrogène renouvelable et décarboné en cavité saline baptisé « Hypster ». L’expérimentation du stockage de l’hydrogène vert à Etrez (Auvergne-Rhône-Alpes) démarrera en 2023.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'Affaires Environnement Ecologie et Biodiversité (H/F)
- Acheteur Opérationnel Auvergne Rhône-Alpes (H/F)
- Coordinateur / Coordinatrice de déchetterie
- INGENIEUR DEVELOPPEMENT NOUVEAU PRODUIT F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.