Accès abonnés Voir nos offres
Menu

MOBILITÉ
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Transports publics : l’UTP pointe « l’illusion de la gratuité »

Partager :
Transports publics : l’UTP pointe « l’illusion de la gratuité »
Par Laurence Madoui, le 3 décembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Mobilité
L’Union des transports publics réitère ses critiques sur la gratuité des transports urbains, à l’impact jugé dérisoire sur le trafic automobile et majeur sur les finances des services.

38% des usagers des transports publics – soit 9 points de plus qu’en 2016 – sont favorables à leur gratuité, selon les résultats de l’Observatoire de la mobilité 20181, présentés le 27 novembre par l’Union des transports publics (UTP). « La gratuité des transports publics est une vue de l’esprit, leur coût est une réalité », tranche l’organisation professionnelle (170 entreprises), qui dénonçait déjà en 2011 cette « fausse bonne idée ».

Effet d’aubaine pour l’usager

Sur ce sujet, qui sera amplement débattu lors du scrutin municipal de 2020, le vice -président de l’UTP, Frédéric Baverez, est déjà saisi par « une bonne quinzaine de maires demandeurs d’un argumentaire anti-gratuité ». La première justification réside dans l’absence de report modal significatif : selon l’étude d’Ile-de-France Mobilités publiée début octobre, la gratuité ne réduirait que de 2% le trafic automobile. C’est avant tout sur la marche et le vélo qu’empiètent des transports publics gratuits : « On les emprunte pour une ou deux stations là où se déplaçait à pied auparavant, note Thierry Mallet, président de l’UTP. Cet effet d’aubaine – cohérent avec le côté pratique des transports collectifs, mis en avant par une majorité d’usagers2 -, s’observe d’abord en zone centrale, quand tout l’enjeu est de développer des alternatives à la voiture en zone périphérique. En outre, l’intensification de la fréquentation sur des axes déjà saturés risque de dégrader le service », alerte le PDG de Transdev.

Selon la région Ile-de-France, la gratuité coûterait de 800 à 1.600 €/an et par foyer imposable. Quant à la hausse du versement transport (VT) acquitté par les entreprises, elle buttera sur le refus du Medef de « financer des mesures de démagogie électorale », assène Frédéric Baverez, président d’Effia. Les conclusions de l’étude sur la gratuité commandée par la ville de Paris sont attendues en décembre.

Paupérisation des services

Plus d’un voyage sur deux s’effectue déjà avec un titre à prix réduit (54% en 2018 contre 46% en 2016), rappelle l’UTP. La collectivité finance 68,4% du coût du ticket (par les impôts locaux et le VT) et l’usager 31,6% (hors remboursement de 50% par l’employeur). Les recettes commerciales des services totalisent 3,74 milliards d’euros (2,4 pour la RATP, 1,34 en régions) et les dépenses de fonctionnement 7,68 mds/an (3,45 et 4,23 mds). « Quand les opérateurs de transport se privent de 4 mds d’euros de recettes, ils privent les voyageurs de plus de 5 000 bus électriques », selon le dossier de l’UTP, qui juge la gratuité « anti-environnementale ». Avec des recettes commerciales3 nulles, « comment développer l’offre, au plan qualitatif ou géographique, qui permettra du report modal ? », questionne le vice-président Marc Delayer.
Rappelant que l’UTP et la Fédération nationale des associations d’usagers des transports publics partagent la même opposition à la gratuité totale, Thierry Mallet souligne que cette option « mettra les opérateurs face à un risque d’impasse financière et de paupérisation des services ».



1 : Enquête réalisée en ligne en septembre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de la population française, soit 1.501 personnes vivant dans une agglomération de plus de 50.000 hab.
2 : 46% des usagers utilisent les transports publics car ils sont pratiques, 26% car ils n’ont pas d’autre choix, 15% pour raison économique et 14% par motivation environnementale.
3 : La vente de titres, les impôts locaux et le VT financent à part à peu près égale les 12,6 mds d’euros/an que coûtent les transports collectifs (8 mds pour l’exploitation, 4,6 pour l’infrastructure).
Crédit : KoS / Wikimedia Commons
Retrouvez toute l'information mobilité dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
À lire également
L'Assemblée nationale débute l'examen de la loi d'orientation des mobilités
L'Assemblée nationale débute l'examen de la loi d'orientation des mobilités
A partir de ce lundi 3 juin, le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM) est discuté en séance publique à l'Assemblée nationale.
Némo, le premier service de BHNS électrique à Amiens
Némo, le premier service de BHNS électrique à Amiens
La capitale picarde se convertit à l’électromobilité.
Un programme pour le développement des bus urbains électriques
Un programme pour le développement des bus urbains électriques
Le 25 avril dernier, la société de conseil en efficacité énergétique Vertigo, a lancé un programme de soutien à la mobilité propre adressé aux organisateurs de transports collectifs pour le développement des bus électriques.
Mobilité : la jeune pousse Wever intègre Transdev à son capital
Mobilité : la jeune pousse Wever intègre Transdev à son capital
Ce jeudi 23 mai, la start-up de mobilité Wever annonce intégrer à son capital le groupe Transdev, à hauteur de 10%.
La mobilité électrique serait économiquement et écologiquement rentable
La mobilité électrique serait économiquement et écologiquement rentable
Mercredi 15 mai, RTE et l'Avere-France ont publié les résultats d'une étude sur les enjeux de l'électromobilité pour le système électrique.
EDF crée une filiale consacrée à la recharge intelligente pour véhicules
Le groupe EDF a annoncé lundi 20 mai, la création de l'entreprise Dreev avec une start-up californienne, pour le développement de la recharge intelligente pour véhicules.
Safra et Symbio lancent une offre de bus hydrogène
Safra et Symbio lancent une offre de bus hydrogène
Le 21 juin dernier, Safra et la filiale de Michelin, Symbio, ont lancé une offre « 100% française » de bus hydrogène.
Tous les articles MOBILITÉ
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Solscope
26 Juin 2019
Solscope
Novatech 2019
1er Juillet 2019
Novatech 2019
ISEFI 2019
2 Juillet 2019
ISEFI 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien de maintenance Hydraulique H/F
- Chef d'Equipe TP H/F
- Chargé / Chargée d'études environnement
- ASSISTANT CONTROLEUR DE GESTION F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.