Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

ColisActiv' : un programme pour développer la livraison de colis à pieds ou à vélo

ColisActiv' : un programme pour développer la livraison de colis à pieds ou à vélo
Par E.G, le 4 juin 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
ColisActiv’, programme lauréat de l’appel à programme CEE du ministère de la transition écologique et solidaire, a présélectionné 20 territoires où développer la livraison de colis par mobilité active.
 
« Issu d’une collaboration fructueuse entre la FUB, Sonergia et différents acteurs de la livraison par mobilité douce, ColisActiv’ vise à inciter l’abandon du véhicule thermique au profit de la mobilité active pour la livraison des derniers kilomètres de colis », expliquent la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) et Sonergia dans un communiqué commun. ColisActiv’ a dans un premier temps été déployé dans 4 territoires pilotes, pour financer la livraison de 5 millions de colis. Il s’ouvre désormais à tous les territoires volontaires. La livraison de colis par les modes actifs – vélo et marche – a l’avantage d’être « plus durable, de réduire la circulation automobile en centre-ville et d’être créatrice d’emplois no délocalisables », indiquent la FUB et Sonergia.

Une prime dégressive

L’incitation à l’utilisation de ce mode de livraison repose sur une aide financière ; « la subvention de colis, ou prime, prendra en, charge une partie du surcoût lié à la livraison à pied ou à vélo », est-il précisé. « Cette prime aura une double dégressivité : dans le temps (la prime diminue entre la première et la troisième année) et sur le territoire (en fonction de l’augmentation de la densité des livraisons, le périmètre subventionné sera de plus en plus réduit) », ajoutent les porteurs du programme ColisActiv’. Le versement des aides est effectué après vérification des modes de transport utilisés grâce à l’analyse des géo-données des livraisons. « Le programme prendra en charge 65% du montant des primes et les 35% restants seront pris en charge par des financements extérieurs issus principalement des territoires concernés », précisent la FUB et Sonergia.
 
20 territoires ont été présélectionnés et seront étudiés courant juin. Parmi eux : Toulouse, Montpellier, Aix-en-Provence, Angers, Grand Paris Seine Ouest, Reims ou encore Strasbourg. « Plusieurs facteurs seront pris en compte pour la sélection : contenu de la Feuille de Route qualité de l’air, engagement politique, évaluation du “système vélo” en place, résultats du Baromètre Parlons Vélo des villes cyclables, taille et densité du territoire, capacité à mettre à disposition des espaces pouvant accueillir des relais colis partagés,... », est-il détaillé.
DR Pixabay
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une forêt Miyawaki pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
BeeToGreen encourage la transition des entreprises vers une mobilité douce
BeeToGreen encourage la transition des entreprises vers une mobilité douce
BeeToGreen se saisit du boom de l’usage du vélo pour accélérer son développement. La startup vise désormais 1 000 salariés convertis à la mobilité douce d’ici un an, soit environ 200 tonnes par an de CO2 évités.
Les bornes de recharge publiques ne représenteraient que 11 % en 2030
Les bornes de recharge publiques ne représenteraient que 11 % en 2030
D'ici 2030, la France compterait environ 6,3 millions bornes de recharge. Selon les projections du cabinet de recherche Delta-EE spécialisé dans les énergies renouvelables, la croissance de ce segment serait portée par les particuliers et entreprises.
Bruno Darboux pilote le Pôle Aerospace Valley
Bruno Darboux pilote le Pôle Aerospace Valley
Bruno Darboux prend la présidence du Pôle d’Aerospace Valley. Le nouveau président entend développer de nouvelles technologies durables au profit d’une aviation décarbonée.
L’aéroport Lyon Saint-Exupéry testera les premières installations hydrogène dès 2023
L’aéroport Lyon Saint-Exupéry testera les premières installations hydrogène dès 2023
Airbus, Air Liquide et Vinci Airports s'associent pour développer l’usage de l’hydrogène dans le réseau aéroportuaire. L’aéroport de Lyon Saint-Exupéry testera ces premières installations à compter de 2023.
RATP : Forsee Power équipera avec ses batteries les bus électriques Heuliez
RATP : Forsee Power équipera avec ses batteries les bus électriques Heuliez
Forsee Power, l'expert des systèmes de batteries intelligentes pour l’électromobilité durable, a remporté avec son partenaire IVECO France le plus gros lot de l’appel d’offres lancé par la RATP dans le cadre de son plan Bus2025.
Le gouvernement donne un coup d'élan pour la décarbonation du transport ferroviaire
Le gouvernement donne un coup d'élan pour la décarbonation du transport ferroviaire
Le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé...trois thématiques d'investissement prioritaire identifiés dans l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et Décarbonation du Transport Ferroviaire ».
Tous les articles MOBILITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.