Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Vers une meilleure rentabilité du business des bornes de recharge dans l’Hexagone

[Tribune] Vers une meilleure rentabilité du business des bornes de recharge dans l’Hexagone
François Gatineau, président de Mobileese. Crédits : DR
Par François Gatineau, le 8 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Rentabilité et opérationnalité des infrastructures de recharge... Le président de la société de conseil Mobileese, François Gatineau, évoque les enjeux qui se posent à la mobilité électrique et les problématiques que rencontrent les usagers.

Malgré une économie automobile fortement touchée par la crise sanitaire, le marché de l’automobile électrique connaît quant à lui une ascension fulgurante. Sur le continent européen, les ventes de véhicules électriques ont doublé au cours de l’année 2020, selon l’Association des constructeurs européens (ACEA). Si la France n’échappe pas à ce boom des véhicules électrifiés, son réseau de bornes de recharge accessible au public ne semble toutefois pas être à la hauteur…

Des obstacles à la rentabilité du service qui persistent

A commencer par la surcharge des professionnels du secteur – qui en s’efforçant de couvrir l’ensemble des services d’achat, d’installation et d’exploitation sur des domaines aussi variés que l’électricité, l’informatique et les télécommunications – ont perdu de vue leur objectif premier : le service rendu aux utilisateurs. Si la filière Mobilité Electrique ne cesse de se diversifier, les profils expérimentés manquent toutefois à l’appel ; un constat qui influe également sur la qualité de service.

A cela s’ajoute la persistance de dysfonctionnements en matière d’infrastructures : manque d’accès aux équipements électriques, rechargements qui échouent pour cause de bornes défectueuses, mauvaise exploitation de ces dernières, puissance de borne inadéquate… Ainsi qu’un système de plateformes d’intermédiation qui limite le réseau de bornes à certains clients et en exclue d’autres. Selon l’observatoire de la qualité des services de l’AFIREV, une charge sur quatre est un échec, et 85 % des sondés ont rencontré une borne en panne au cours des 6 derniers mois...

Comprendre les besoins utilisateurs reste un enjeu crucial

Dans un premier temps, identifier les catégories d’usages de recharge de véhicules électriques est une étape non négligeable si l’on veut pouvoir proposer des offres adéquates. On en distingue trois : les recharges principale, occasionnelle et en itinérance.

La recharge principale s’effectue lorsque le véhicule est à l’arrêt, pour une durée de plusieurs heures. La recharge dite occasionnelle, qui a lieu lors des déplacements brefs, vise à compléter l’autonomie du véhicule en gagnant quelques kWh. La recharge en itinérance va permettre de récupérer une quantité d’énergie importante en peu de temps, indispensable pour les longs trajets de plusieurs centaines de kilomètres.

Les choix de puissance des infrastructures doivent donc impérativement dépendre de ces différentes catégories d’usage, et sont à élaborer au cas par cas. Suivant les besoins, il ne sera pas forcément nécessaire d’avoir recours à de grandes puissances de charge – au risque d’être parfois contre-productif… A titre d’exemple, pour une recharge principale qui a lieu dans la rue ou chez un particulier, une puissance de borne de 7 kW est suffisante. A chaque situation sa solution : services de recharge rapide, borne de puissance faible, borne en courant continu…

Accessibilité et opérationnalité, les maîtres-mots pour une infrastructure rentable

La France doit tout mettre en œuvre pour faire grimper le taux de réussite des sessions de recharges et éviter les dysfonctionnements. Pour se faire, repenser la répartition des bornes dans l’espace public est d’abord indispensable pour permettre d’optimiser chaque service de recharge. Une borne invisible, et par conséquent inutilisée, ne sera jamais rentable…

Vient ensuite le problème des bornes non opérationnelles, pour diverses raisons (anomalies, non compatibilité entre véhicule et borne de recharge…). Pour y remédier, les opérations de suivi de maintien sont essentielles : être capable d’informer les utilisateurs en temps réel de l’état des points de charge accessibles garantirait la rentabilité des services de recharge.

La France dispose des moyens technologiques pour optimiser son réseau de bornes de recharge, et ainsi mieux anticiper la croissance des volumes de véhicules électriques à venir. Mais parce que la course vers l’électrique des constructeurs automobiles ne cesse de prendre de l’ampleur, il est d’autant plus urgent de poursuivre ces axes d’amélioration.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Carrefour proposera une offre complète de bornes de recharge électrique à l’horizon 2023
Carrefour proposera une offre complète de bornes de recharge électrique à l’horizon 2023
Carrefour s’engage à installer 2000 bornes de recharge alimentées en énergie verte, sur les parkings de ses hypermarchés d'ici 2023. Un projet de développement d’infrastructures en partenariat avec Meridiam.
Les professionnels du BTP appellent au maintien de l’avantage fiscal sur le gazole non routier
Les professionnels du BTP appellent au maintien de l’avantage fiscal sur le gazole non routier
L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) apporte son soutien aux fédérations du BTP concernant l'abandon de la suppression de l'avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR).
FlexiMalle, le transport innovant pour faciliter la logistique fluviale
FlexiMalle, le transport innovant pour faciliter la logistique fluviale
Voies navigables de France (VNF), Haropa et les entreprises Sogestran et Cuiller Frères ont expérimenté un nouveau prototype de conteneur transporté par voie fluviale appelé « la FlexiMalle ».
La Commission européenne et la Caisse des Dépôts subventionnent les transports propres
La Commission européenne et la Caisse des Dépôts subventionnent les transports propres
La Commission européenne a sélectionné cinq projets dans le cadre de l’appel à projet "CEF - Transport - Blending facility". Son objectif est de favoriser le déploiement des carburants alternatifs et propres à l’échelle européenne.
Air Liquide et Itochu collaborent pour développer la mobilité hydrogène au Japon
Air Liquide et Itochu collaborent pour développer la mobilité hydrogène au Japon
Air Liquide Japan et le groupe nippon Itochu Corporation ont signé un accord pour le développement des marchés de la mobilité hydrogène au Japon.
Le Sigeif s’engage pour l’interopérabilité des réseaux de recharge
Le Sigeif s’engage pour l’interopérabilité des réseaux de recharge
Le Sigeif a conclu un accord avec deux communautés d’agglomération et deux syndicats d'énergie en Île-de-France, pour permettre aux conducteurs de véhicules électriques de passer plus facilement d’un réseau de bornes de recharge à un autre.
[Vidéo] La concurrence ferroviaire en marche
[Vidéo] La concurrence ferroviaire en marche
Depuis le mois de décembre, la concurrence ferroviaire est ouverte. La société RailCoop a une ambition, ressusciter les petites lignes. Reportage d'Anthony Laurent.
Tous les articles MOBILITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.