EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneMOBILITÉ

Tribune | « L’industrie automobile doit être exemplaire à tous les niveaux »

Par Olivier Lefebvre, Délégué syndical central FO Stellantis. Publié le 10 novembre 2022.
Tribune | « L’industrie automobile doit être exemplaire à tous les niveaux »
Olivier Lefebvre, Délégué syndical central FO Stellantis. Crédit : DR
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Parce que la mobilité est responsable de près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre dans l’hexagone, l’industrie a un rôle déterminant à jouer pour relever le défi de la décarbonation de notre modèle. Pour Olivier Lefebvre, Délégué syndical central FO Stellantis : « Les efforts de R&D doivent se traduire au plan industriel. C’est ce qui permettra d’enclencher durablement la transition du secteur des transports. »

Alors que se tient actuellement la COP27 à Charm el-Cheikh en Egypte, l’enjeu de la décarbonation de la mobilité nous oblige collectivement. L’innovation est évidemment le premier levier pour y parvenir. La recherche et développement est indispensable pour rendre possible la transition vers un monde neutre en carbone. En matière de mobilité, le mix entre les carburants alternatifs est une trajectoire aussi vertueuse que riches en promesses pour les usagers comme pour le climat.

Les efforts de R&D doivent se traduire au plan industriel. C’est ce qui permettra d’enclencher durablement la transition du secteur des transports. Les récentes annonces du Groupe Stellantis, notamment la confirmation de la fabrication dans l’usine d’Hordain des versions hydrogène, électrique et hybrides des véhicules utilitaires, sont autant de signaux positifs.

Hasard de calendrier, ces orientations stratégiques interviennent à l’heure de la publication des résultats du groupe. Si la hausse des ventes de 13 % et celle du chiffre d’affaires de 29 % sont en partie en trompe l’œil en raison du contexte post-covid et de la crise des semi-conducteurs, ils sont toutefois sans appel et confirment la bonne santé de Stellantis. Au bord du gouffre il y a une dizaine d’années, le Groupe a réussi à redresser la barre en conjuguant innovation et compétitivité. Cette réussite industrielle et opérationnelle est heureusement devenue synonyme de performance environnementale. Pour y parvenir, le facteur humain est lui aussi déterminant. L’engagement et l’implication sans faille des salariés, sur l’ensemble des sites : brut, fonderie, mécanique et assemblage, en est l’illustration.

Facteur humain

L’évolution technologique impose une adaptation de l’outil industriel mais aussi des compétences et des savoir-faire. C’est pourquoi la formation des équipes est un enjeu fondamental pour la pérennité de ce fleuron national qu’est l’industrie automobile.

La situation internationale et ses conséquences sur l’instabilité des approvisionnements en énergie et en composants entraîne aussi une inflation record avec des conséquences fortes sur le pouvoir d’achat des salariés. Les prochaines négociations salariales – NAO – qui s’ouvriront dans quelques jours sont un rendez-vous à ne pas rater pour inscrire durablement le facteur humain au cœur de la stratégie. La cohérence de la politique salariale avec les résultats financiers est également une dimension importante au regard de la responsabilité sociale du Groupe. Lorsque l’Histoire le justifie, il faut savoir prendre des décisions fortes.

L’ampleur du défi qui s’offre à la filière automobile impose de définir un cap pour garantir le succès de sa transition et donc sa pérennité. C’est grâce à la conjugaison de l’innovation, de la recherche et de l’humain qu’elle pourra assurer sa durabilité. Ce n’est pas qu’une question industrielle et économique. Dans la continuité des accords de Paris, la COP27 nous rappelle que c’est aussi, et sans doute avant tout, une question de modèle de société.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Les chargeurs écoresponsables labellisés « FRET21 »
23 novembre 2022
Les chargeurs écoresponsables labellisés « FRET21 » Le Programme EVE (Engagements Volontaires pour l’Environnement – Transport et Logistique), porté par l’Ademe, lance « FRET21 ». Ce label valorise un haut niveau de performance énergétique et environnementale de l’activité transport et logistique.
L'Europe acte la fin des véhicules thermiques en 2035
10 juin 2022
L'Europe acte la fin des véhicules thermiques en 2035 C’est acté ! Le Parlement européen a voté ce mercredi 08 juin pour l’interdiction de la vente des voitures neuves à essence et diesel à partir de 2035.
Échanger son deux-roues motorisé contre un vélo de fonction  
12 septembre 2022
Échanger son deux-roues motorisé contre un vélo de fonction   La société Zenride permet aux salariés de reprendre le contrôle de leurs déplacements grâce à une location prise en charge à hauteur de 70% par leur employeur.  
Tous les articles MOBILITÉ
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Responsable de Territoire H/F
- Technicien / Technicienne en environnement industriel
- Consultant junior en analyse financière, sociale et économique - Lyon F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola