Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

L'Affaire du siècle : les quatre associations insatisfaites par la réponse du gouvernement

Partager :
L'Affaire du siècle : les quatre associations insatisfaites par la réponse du gouvernement
Par E.G, le 15 février 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Les quatre associations qui ont déposé un recours en carence fautive contre l’Etat français pour son « inaction climatique » en décembre dernier, ont annoncé lancer la phase de contentieux. Leur rencontre avec le ministre de la transition écologique et solidaire le 14 février, n’aura pas suffi à les convaincre.

« Nous nous étonnons du peu d’éléments fournis à la presse et attendons maintenant la réponse formelle du gouvernement, que nous étudierons en détail avec nos avocats », annoncent ce vendredi 15 février les associations Greenpeace France, Oxfam, la Fondation pour la nature et l’homme et Notre affaire à tous. « Si nous reconnaissons l’intérêt porté par le gouvernement à l’Affaire du siècle et aux 2 millions de signataires soutiens de la démarche, les premiers éléments laissent peu d’espoir quant à l’intention du gouvernement de se montrer à la hauteur de l’enjeu climatique », estiment les quatre ONG.

Le gouvernement a en effet publié une réponse à ce recours, dans laquelle le ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, « salue cette mobilisation d’une importance et inégalée et partage l’impatience » et l’aspiration des deux millions de signataires de la pétition « l’Affaire du siècle » pour aller plus loin pour le climat. Dans son exposé, le ministre rappelle l’ensemble des actions menées par l’Etat pour lutter contre le réchauffement climatique et souligne que « cette action devra être complétée, prolongée, et amplifiée dans la durée ». Cependant, il indique que « les moyens à mettre en œuvre pour répondre à cette urgence sont loin de susciter ne adhésion évidente et systématique de la part des citoyens ». Il cite par exemple la taxe carbone ou le développement des énergies renouvelables. « Si nous reconnaissons l’intérêt porté par le gouvernement à l’Affaire du siècle et aux 2 millions de signataires soutiens de la démarche, les premiers éléments laissent peu d’espoir quant à l’intention du gouvernement de se montrer à la hauteur de l’enjeu climatique », écrit le ministre, en évoquant le Grand Débat national.

Néanmoins, les associations remarquent qu’« aucune nouvelle mesure, ni changement de cap ne sont clairement annoncés » et laissent au gouvernement jusqu’au 19 février pour « répondre à la demande préalable qui lui a été adressée le 17 décembre dernier », est-il précisé.
Conseil d'Etat à Paris / Wikimedia Commons / Jastrow
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les Assises de l'eau premier volet, et après ?
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
[Tribune] Réduire notre empreinte environnementale grâce au coworking
[Tribune] Réduire notre empreinte environnementale grâce au coworking
Cette semaine, le directeur général de Regus France, Christophe Burckart souligne le rôle du coworking dans le cadre des objectifs de l'accord de Paris et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
Les éco-industries peuvent influer sur 30 % des émissions mondiales de CO2, selon Veolia
« La décarbonation de l’économie est encore possible dans les délais requis par l’horloge climatique », affirme le P-DG de Veolia.
Amorce milite pour une loi organique sur la fiscalité écologique
Amorce milite pour une loi organique sur la fiscalité écologique
Alors que se tenait, le 19 mars dernier à Paris, son premier colloque sur la gestion de l'eau en France, l'association de collectivités territoriales, Amorce, a présenté ses principaux « chantiers » en cours.
Le Réseau action climat propose un « nouveau contrat pour une société plus écologique »
Le Réseau action climat propose un « nouveau contrat pour une société plus écologique »
Jeudi 21 février, le Réseau action climat a publié un « nouveau contrat » pour une société plus écologique.
La quatrième édition de la Fabrique Aviva sera dotée d'un million d'euros
L'assureur Aviva a annoncé que son concours la Fabrique Aviva, sera doté d'un million d'euros pour sa quatrième édition.
Brune Poirson est élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement
Brune Poirson est élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement
Mercredi 20 mars, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement pour un mandat de deux ans.
La journée internationale des droits des femmes est consacrée au développement durable
La journée internationale des droits des femmes est consacrée au développement durable
Ce vendredi 8 mars, la journée internationale des droits des femmes de l'Organisation des nations unies est consacrée au développement durable.
Tous les articles POLITIQUES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien(ne) de maintenance PAC/CLIM H/F à St-Nazaire
- Opérateur Hydrocureur H/F
- Agent / Agente d'entretien des parcs et jardins
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.