Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Covid-19 et climat : quelles leçons tirer de ces crises ?

[Tribune] Covid-19 et climat : quelles leçons tirer de ces crises ?
Par Helen Etchanchu, professeure assistante à Montpellier Business School, le 7 avril 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, Helen Etchanchu, professeure assistante à Montpellier Business School, donne son point de vue sur les chamboulements sociétaux et environnementaux que devrait créer la crise sanitaire actuelle.

Nous vivons un moment historique qui dessine un avant et un après crise Covid-19. Des risques lointains sont devenus réalité. La crise que nous traversons accélère la transition vers un modèle économique et social tourné vers le local. Et devrait nous pousser vers une politique climatique radicalement différente pour éviter que des risques encore plus lointains mais bien plus dévastateurs ne deviennent réalité eux aussi.

La pause forcée de la vie économique et sociale dans les pays les plus centraux de notre économie globalisée a eu un effet positif pour l’environnement. En témoignent une forte diminution des émissions de CO², de la pollution de l’air et de nos océans. Et les conséquences favorables pour l’environnement le sont aussi pour notre santé. En Chine, le nombre de décès dus au coronavirus est moindre que les vies sauvées grâce à la diminution de la pollution de l’air.

Néanmoins, la perception du risque de la crise climatique reste trop abstraite et trop éloignée dans le temps pour nous inciter à l’action, et ce même si ses conséquences seraient autrement plus destructrices.

Alors comment faire perdurer ces effets désirables pour l’environnement (et notre santé) sur le long terme ?

Une gestion politique juste et ambitieuse

- La justice environnementale

Il va de soi que les autorités ne pourront pas simplement répliquer les mêmes mesures autoritaires autour du Covid-19 pour lutter contre la crise du changement climatique. Les contraintes personnelles et socio-économiques que nous subissons actuellement ne sont pas acceptables dans la durée. Et le mouvement des gilets jaunes nous a montré l’importance de la justice environnementale dans la gestion de la crise climatique. Les solutions pour gérer la crise climatique doivent être socialement acceptables, justes et durables sur le long-terme.

- L’expertise scientifique

Les appels de scientifiques du climat pour des actions drastiques et bien plus ambitieuses, se multiplient. Si la connaissance scientifique reste controversée sur la crise du Covid-19, elle fait consensus pour la crise climatique. Et pourtant, l’expertise des scientifiques climatiques n’est pas suffisamment traduite dans les prises de décision politique. A titre d’exemple, beaucoup d’experts affirment qu’une augmentation très forte du prix du carbone reste incontournable et serait de loin la mesure la plus efficace dans la gestion de la crise climatique. Ainsi une très forte hausse du prix du carbone pourrait faire baisser la température projetée jusqu’à 2100 de 1,2°C, alors qu’une très forte taxe du pétrole ne génèrerait une baisse de 0,1°C seulement.

La première solution serait donc non seulement plus équilibrée car touchant plusieurs secteurs et plusieurs classes sociales (notamment les plus aisés voyageant en avion), mais elle serait aussi plus efficace qu’une taxe sur l’essence.

Un ancrage économique local et moins de déplacements

- L’agriculture

Des modèles de consommation locale, jusqu’ici plutôt en marge de notre économie, se révèlent plus résilients. En ces temps de crise, les supermarchés se tournent vers des produits français, et les coopératives agricoles, les AMAP et les producteurs locaux indépendants doivent refuser de nouveaux clients tellement la demande a augmenté. Avec les bonnes mesures au niveau des communautés, ce virage vers l’agriculture locale pourrait très bien devenir le nouveau mode de consommation par défaut.

- Le transport

Ce moment historique, où des millions de français sont forcés à faire du télétravail, nous oblige à expérimenter des solutions digitales. Même imparfaite, la technologie à ce stade nous permet déjà de constater que certaines activités quotidiennes peuvent se faire à distance et que la visio-conférence peut assez facilement se substituer à certains voyages d’affaires. Certains d’entre eux pourraient donc s’en trouver significativement réduits, de même que les aller-retours sur le lieu de travail. Il s’agit ici d’une opportunité importante à saisir pour les entreprises afin de limiter les déplacements de leurs collaborateurs et d’adapter leurs plans de déplacement.
Helen Etchanchu, professeure assistante à Montpellier Business School
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La RE2020 aiguillonne Alkern
La RE2020 aiguillonne Alkern
Le fabricant français de produits préfabriqués en béton Alkern dressait un bilan, le 2 mars dernier, de son activité en 2020. L’occasion de présenter les conséquences sur son activité de la RE2020, la prochaine réglementation environnementale qui s’appliquera aux nouveaux bâtiments.
Sénat : la commission adopte une proposition de loi pour intégrer l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique
Sénat : la commission adopte une proposition de loi pour intégrer l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique
La commission des affaires économiques du Sénat a adopté ce mercredi 31 mars 2021, la proposition de loi visant à inscrire l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique et de la relance économique.
Karine Vernier nommée directrice générale d’EIT InnoEnergy France
Karine Vernier nommée directrice générale d’EIT InnoEnergy France
EIT InnoEnergy nomme Karine Vernier au poste de directrice générale d’EIT InnoEnergy France pour accélérer la relance économique verte.
Lancement d’une mission de travail sénatoriale pour évaluer les conséquences de la méthanisation
Lancement d’une mission de travail sénatoriale pour évaluer les conséquences de la méthanisation
La désignation du Bureau de la mission d'information sur la méthanisation dans le mix énergétique français a été annoncée ce jeudi 04 mars. Elle procèdera le 16 mars à sa première audition.
Issy-les-Moulineaux veut réduire ses émissions de CO2 grâce à son « budget climat »
Issy-les-Moulineaux veut réduire ses émissions de CO2 grâce à son « budget climat »
Pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, la ville d’Issy-les-Moulineaux s’est doté d’un outil inédit : un « budget climat ». Une première en France. Pour 2021, la municipalité vise une réduction de ses émissions de CO2 de 3,5 % par rapport à 2020.
[Tribune] : Appel pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris
[Tribune] : Appel pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris
L'Association des professionnels en Conseil Climat Énergie et Environnement (APCC), présente les mesures à prendre dans le cadre du projet de loi Climat et résilience, pour rester sous la barre des 2°C de réchauffement climatique.
Conseil national de l’hydrogène : la France « en tête des pays les plus avancés »
Conseil national de l’hydrogène : la France « en tête des pays les plus avancés »
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, ont réalisé un premier bilan de la mise en œuvre de la stratégie nationale pour le développement de l'hydrogène décarboné à l’occasion du Conseil national de l'hydrogène, tenu jeudi 25 février à Albi (Occitanie). 
Tous les articles POLITIQUES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.