Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le télétravail pourrait aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre, selon l'Ademe

Partager :
Le télétravail pourrait aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre, selon l'Ademe
Par Environnement Magazine avec AFP, le 2 juillet 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une large majorité d’actifs contraints de télétravailler pendant le confinement ont apprécié ce mode de fonctionnement, qui pourrait à l’avenir contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre, indique un rapport de l’Ademe publié ce jeudi 2 juillet.
   
Selon une étude réalisée début mai par le cabinet 6t auprès de 3.990 personnes, 71% des personnes qui avaient déjà expérimenté le télétravail disent souhaiter le faire plus souvent, car elles peuvent mieux gérer leur stress (60%) et être plus concentrées. 76% de celles qui télétravaillaient pour la première fois voudraient poursuivre l’expérience. Au total 41% des actifs ont dû adopter le télétravail pendant le confinement. C’était une première pour 24%, et 17% le pratiquaient déjà.
   
Cette option offre « un potentiel considérable » pour réduire la congestion des routes, les gaz à effet de serre (GES) et polluants, souligne l’Agence de la transition écologique.

- 1,3 % d’émissions de GES

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l’Ademe. Ce qui réduirait d’1,3% les émissions de GES générées par les seules voitures.
   
Selon ce rapport, le télétravail est aussi « un moyen efficace de
relocaliser les activités du quotidien autour du domicile », et il modifie le rapport des Français à la cuisine (réorganisation des courses, moins de gaspillage alimentaire).
   
L’Ademe met cependant en garde contre des effets rebond, car quelque 45% des Français se disent « prêts à choisir un lieu de résidence plus loin de leur emploi », et vice versa.

Achats en ligne et livraison de repas
   
Selon la même enquête, les achats en ligne ont crû pendant le confinement - même s’ils représentent toujours moins de 10% du commerce de détail en France : 72,7% des Français y ont eu recours, et parmi les personnes qui n’utilisaient pas cette solution avant, 37% l’ont fait pour la première fois et 2 sur 3 affirment qu’ils continueront.
   
L’étude constate aussi le boom de la livraison de repas à domicile, source d’emballages et de plastique. « L’apparente facilité qu’inspire l’e commerce ne doit pas faire oublier l’impact du numérique, la logistique, les emballages, et la surconsommation » qu’il génère, alerte Pierre Galio, chef du service consommation de l’Ademe.
Pxhere / Creative Commons CC0
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
Relance : le gouvernement annonce des investissements pour la transition écologique
Relance : le gouvernement annonce des investissements pour la transition écologique
Ce mardi 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé les grandes lignes du plan de relance économique de la France, qu'il souhaite être un « modèle écologique, industriel et environnemental ».
Transition écologique : Bruno Le Maire est favorable à une augmentation de l'enveloppe
Transition écologique : Bruno Le Maire est favorable à une augmentation de l'enveloppe
Le ministre de l'économie Bruno Le Maire s'est déclaré « favorable », ce jeudi 16 juillet, à une augmentation de l'enveloppe de 20 milliards d'euros prévue pour accélérer la décarbonation de l'économie dans le cadre du plan de relance de 100 milliards, annoncé par Emmanuel Macron mardi 14 juillet dernier.
La relance ne doit pas oublier le climat, prévient le Haut Conseil
La relance ne doit pas oublier le climat, prévient le Haut Conseil
Les premières mesures d'urgence pour redresser l'économie n'intègrent pas suffisamment l'enjeu climatique, qui devra être mieux pris en compte dans le plan global de relance, avertit mercredi le Haut conseil pour le climat dans son rapport annuel.
[Vidéo] Municipales 2020 : trois questions à Noël Mamère
[Vidéo] Municipales 2020 : trois questions à Noël Mamère
À quelques jours du second tour des élections municipales, Environnement Magazine a rencontré Noël Mamère, ancien député écologiste et ex-maire de Bègles, pour parler « écologie populaire » et politiques écologiques locales. Noël Mamère vient de publier « L’écologie pour sauver nos vies ». 
Convention climat : « quelques » annonces la semaine prochaine, indique le gouvernement
Convention climat : « quelques » annonces la semaine prochaine, indique le gouvernement
De premières mesures « réglementaires » liées aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat seront annoncées la semaine prochaine, avant un projet de loi à la fin de l'été, a indiqué lundi la ministre de la Transition écologique.
La réforme du Cese adoptée en Conseil des ministres
La réforme du Cese adoptée en Conseil des ministres
La réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese), destinée à en faire un « carrefour des consultations publiques », a été adoptée ce mardi 7 juillet par le premier Conseil des ministres du gouvernement Castex, selon le compte-rendu.
Covid-19 : la gestion de crise à l'heure des comptes
Covid-19 : la gestion de crise à l'heure des comptes
Ils ont été aux responsabilités gouvernementales. Corinne Lepage, Yves Cochet et André Santini jugent, plus ou moins sévèrement, la gestion de la crise sanitaire par le tandem Macron-Philippe. Entre critiques franches et pistes d'amélioration pour l'avenir, les trois ex-ministres dessinent ce que pourrait être le « monde d'après » le Covid-19.
Tous les articles POLITIQUES
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.