Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Greenwashing : quel bilan deux mois après la Convention citoyenne pour le Climat ?

[Tribune] Greenwashing : quel bilan deux mois après la Convention citoyenne pour le Climat ?
Cindy Carpentier et Thibaut Le Garrec du groupe Square. Crédits : DR
Par Cindy Carpentier et Thibaut Le Garrec, le 7 octobre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La Convention citoyenne pour le climat (CCC) s’est achevée fin juin après la présentation du livrable final à la presse et au gouvernement. Deux mois plus tard, le mardi 24 août a été promulguée la loi Climat et Résilience. Le sujet du greenwashing a notamment suscité de nombreux débats. Cindy Carpentier et Thibaut Le Garrec du groupe Square dressent un bilan de cette pratique décriée.

Le greenwashing - ou éco-blanchiment - est une pratique marketing consistant à développer une image éco-responsable d’une organisation qui se révèle illusoire en regard des faits. Cette méthode est principalement mise en lumière au travers de campagnes de communication affichant des informations trompeuses ou déformées falsifiant ainsi l’image de l’organisation aux yeux du public.

Cependant, aucune définition acceptée et à valeur légale n’existe aujourd’hui, ce qui constituait pourtant une attente forte des travaux de la CCC : diffuser une définition du greenwashing et surtout, le sanctionner. Cette absence de cadre contribue à rendre le greenwashing difficile à détecter et à réprimer.

Comment reconnaître le greenwashing ?

Aucune méthode n’existe malheureusement pour repérer des usages du greenwashing. La vigilance du public et des faisceaux d’indices permettent néanmoins de faciliter sa détection. Le packaging est souvent un élément révélateur avec des usages parfois abusifs des couleurs vertes et bleues directement assimilées à un produit / services vert ou de photographie de paysages naturels comme des forêts. Il en va de même pour les slogans qui vont souvent marteler des mots clés comme « éco », « green » ou « naturel », ou mettre en avant des labels non reconnus.

Sans cadre légal la détection reste cependant soumise à l’œil averti de chacun et à une perception très subjective. Cette difficulté de détection se heurte par ailleurs à une méconnaissance des clients en la matière et à un besoin d’éducation des consommateurs.

Quel rôle pour le législateur ?

Comme évoqué, l’attente forte du public en matière de greenwashing vis-à-vis du législateur n’a pas été comblée dans le cadre de la loi Climat et Résilience. Le greenwashing demeure le grand absent de ce texte de loi tout juste promulgué.

Les mesures phares du chapitre relatif à la publicité (Chapitre II– Encadrer et réguler la publicité) portent uniquement sur l’interdiction de publicité en faveur les énergies fossiles (entrée en vigueur un an après la promulgation soit en août 2022) et la promotion par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel « des codes de bonne conduite sectoriels et transversaux, appelés “ contrats climats ”, ayant notamment pour objet de réduire de manière significative les communications commerciales sur les services de communication audiovisuelle [...] relatives à des biens et services ayant un impact négatif sur l’environnement» (Article 14 de la loi n°2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets).

Ces mesures montrent des progrès mais demeurent partielles et très restreintes au regard des urgences climatiques et des attentes fortes sur le sujet.

Quelle solution face à l’absence de prise de position du législateur ?

Et si le grand public détenait la clé ? Difficile d’évoquer une solution en l’absence de cadre légal, cependant la dénonciation du greenwashing s’affiche de plus en plus sur les réseaux sociaux. Les armes de communication massives des organisations peuvent se retourner contre elles avec des dénonciations en ligne et une ampleur pouvant vite arriver. Mais cet effet reste relativement théorique à ce jour avec peu d’exemples emblématiques.

Un phénomène de « greentrolling » fait toutefois son apparition. Apparue aux États-Unis avec une origine incertaine, cette pratique consiste à interpeller publiquement les entreprises sur leur communication. Souvent en réponse directe à des publications (Twitter, Facebook, Instagram), ce phénomène s’appuie sur l’ironie et des formulations percutantes. C’est ainsi que la représentante américaine Alexandria Ocasio-Cortez s’était récemment fait remarquer.

En réaction à une publication Twitter de Shell « Que seriez-vous prêts à changer pour réduire les émissions ? #EnergyDebate », elle avait ainsi rétorqué « Je veux vous rendre responsable d’avoir menti sur le changement climatique pendant 30 ans alors que vous saviez tout ce temps que les émissions liées aux énergies fossiles détruiraient notre planète ». Des effets ténus mais ces communications ne peuvent que contribuer à une prise de conscience collective accrue.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
Décret n° 2021-1941 du 31 décembre 2021 relatif à la responsabilité élargie des producteurs pour les produits et les matériaux de construction du secteur du bâtiment Lire
Décret n° 2021-1906 du 30 décembre 2021 modifiant le décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Décret n° 2021-1905 du 30 décembre 2021 pris en application de l'ordonnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l'évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d'organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable Lire
Décret n° 2021-1904 du 30 décembre 2021 portant diverses dispositions d'adaptation relatives à la responsabilité élargie des producteurs Lire
Décret n° 2021-1903 du 30 décembre 2021 pris pour l'application de l'ordonnance n° 2021-235 du 3 mars 2021 relative à la durabilité des bioénergies Lire
Décret n° 2021-1902 du 29 décembre 2021 relatif à la sécurité des ouvrages hydrauliques autorisés, déclarés ou concédés en application du code de l'environnement ou du code de l'énergie Lire
Arrêté du 28 décembre 2021 portant agrément d'un éco-organisme de la filière à responsabilité élargie des producteurs des contenus et contenants des produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement mentionnés au 7° de l'article L. 541-10-1 du code de l'environnement Lire
À lire également
Patrick d’Humières : « On n'est pas durable naturellement, il faut le vouloir »
Patrick d’Humières : « On n'est pas durable naturellement, il faut le vouloir »
Le sujet de la durabilité est de plus en plus prégnant dans les stratégies comme dans les activités des entreprises. Démarche sincère ou greenwashing ? Alors que certaines sociétés font la preuve de leur soutenabilité, d'autres se saisissent de l'engouement actuel autour de la RSE pour redorer leur blason. Éclairage avec Patrick d'Humières, enseignant à CentraleSupélec Exed et président-fondateur d'Eco​-Learn, société de formation dans le développement durable pour les professionnels.
[Tribune] Footwear, le grand défi de l’écoresponsabilité
[Tribune] Footwear, le grand défi de l’écoresponsabilité
L’écosystème footwear doit composer avec deux nouveaux marqueurs très forts : les modes de production et l’écoresponsabilité. Quel virage technologique l’industrie de la chaussure doit-elle amorcer afin d’atteindre les objectifs sociétaux et environnementaux attendus par les marques et les consommateurs ?
Des recommandations sociales pour une transition écologique et équitable
Des recommandations sociales pour une transition écologique et équitable
La Commission européenne présente des pistes en vue d'une transition équitable et inclusive vers la neutralité climatique. Les propositions sociales qui s'articulent autour des territoires, emploi et la précarité, compléteront le paquet « Fit for 55 », sur la mise en œuvre du pacte vert présenté en juillet dernier.
Loi AGEC, ce qui devrait changer au 1er janvier 2022
Loi AGEC, ce qui devrait changer au 1er janvier 2022
Plastique à usage unique, réparation, information du consommateur, tri et lutte contre le gaspillage… De nouvelles dispositions entreront en vigueur à compter du 1er janvier 2022 dans le cadre de loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire (AGEC).
Loi Climat et résilience : consultation du projet de décret pour une commande publique plus responsable
Loi Climat et résilience : consultation du projet de décret pour une commande publique plus responsable
La direction des affaires juridiques (DAJ) du ministère de l'Économie a mis en consultation jusqu'au 27 janvier prochain le projet de décret portant diverses modifications du code de la commande publique. 
[Tribune] Pour quelles raisons, les changements attendus lors de la COP26 ne viendront pas de l’État mais bien des entreprises ?
[Tribune] Pour quelles raisons, les changements attendus lors de la COP26 ne viendront pas de l’État mais bien des entreprises ?
La COP26 a été l’occasion pour tous les États de se rassembler pour discuter des enjeux climatiques et s’accorder sur la mise en place de solutions dont nous avons besoin pour appréhender correctement les changements qui nous attendent. Du moins, c’est ce que nous attendions tous… Tribune portée par Julien Tchernia, PDG et co-fondateur d'ekWateur. 
Sept collectivités expérimentent les radars sonores
Sept collectivités expérimentent les radars sonores
Un décret paru le lundi 03 janvier au Journal officiel annonce la mise en place d’une expérimentation de constat automatisé des niveaux d’émissions sonores des véhicules. Des radars seront expérimentés au sein de sept collectivités volontaires pour lutter contre la pollution sonore.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Responsable de Centre de Tri Déchets H/F
- Alternance - Assistant(e) Manager H/F
- Chargé(e) d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
- Coordinateur(trice) Régional(e) Région Centre Val de Loire F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.