EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLITIQUES

Le gouvernement concerte les citoyens sur l’avenir énergétique français  

Par A.A. Publié le 25 octobre 2022.
Le gouvernement concerte les citoyens sur l’avenir énergétique français  
Crédit : Adobe Stock
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Olivier Véran, ministre délégué chargé du Renouveau démocratique et porte-parole du gouvernement, lancent une concertation « grand public » sur l’avenir du mix énergétique français. La première phase est désormais ouverte jusqu’au 31 décembre 2022.  

La France s’est fixé des objectifs ambitieux : atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et devenir le premier grand pays industriel à sortir de sa dépendance aux énergies fossiles. Pour y parvenir, il est nécessaire de repenser notre façon de consommer, de produire, de se déplacer, et de se loger. C’est dans ce cadre que la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, et Olivier Véran, ministre délégué chargé du Renouveau démocratique et porte-parole du gouvernement, ont lancé jeudi 20 octobre une concertation sur l’avenir du mix énergétique français, organisée selon les modalités proposées par la Commission nationale du débat public. 

Cette concertation « grand public » s’inscrit dans la révision de la Stratégie française sur l’énergie et le climat (SFEC), qui devra être adoptée au plus tard en 2024. Pour prendre le chemin de la neutralité carbone à l’horizon 2050, celle-ci sera constituée de la première loi de programmation sur l’énergie et le climat (LPEC), qui fixera les priorités de la politique climatique et énergétique française, en tenant compte du du paquet climat « Fit for 55 », de la troisième Stratégie nationale bas-carbone (SNBC3), de la troisième édition du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC3) et la troisième Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).  

Durant les prochains mois, les citoyens participeront ainsi à définir la nouvelle Stratégie Française sur l’énergie et le climat. Les orientations exprimées à l’issue de la concertation seront versées au débat parlementaire sur la future loi qui sera adoptée en 2023. Ils sont ainsi invités à exprimer leur avis et formuler des recommandations sur trois grandes questions : Comment adapter notre consommation pour atteindre l’objectif de neutralité carbone ? Comment satisfaire nos besoins en électricité, et plus largement en énergie, tout en assurant la sortie de notre dépendance aux énergies fossiles ? Comment planifier, mettre en œuvre et financer notre transition énergétique ? 

Deux phases de concertation 

Pendant la première phase de concertation, ouverte jusqu’au 31 décembre 2022, chaque citoyen pourra donner son avis sur la plateforme participative concertation-energie.gouv.fr. Des réunions dans chaque région auront prochainement lieux, rassemblant les parties prenantes locales ainsi que des membres du gouvernement.
 
Une attention particulière sera accordée aux jeunes. Mi-janvier 2023, un « Forum des jeunesses » sera organisé pour permettre à 200 jeunes, de 18 à 35 ans, de donner leur avis sur l’avenir énergétique du pays.  
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Timothée Parrique : « Notre obsession pour la croissance est un obstacle à toute transition écologique »
12 octobre 2022
Timothée Parrique : « Notre obsession pour la croissance est un obstacle à toute transition écologique » Pour l’économiste de l’écologie Timothée Parrique, auteur du récent ouvrage Ralentir ou périr (Seuil), il est temps de passer d’une société de croissance à une société de post-croissance, en passant par la décroissance. Eclairage sur ce nouveau paradigme utile pour penser les défis à venir.
Tribune | « Biodiversité en Méditerranée : quel rôle pour les startups à impacts du Maghreb ? »
12 septembre 2022
Tribune | « Biodiversité en Méditerranée : quel rôle pour les startups à impacts du Maghreb ? » La Méditerranée, pivot entre l’Afrique et l’Europe, rassemble une communauté de destins autour de différents enjeux majeurs dont la préservation de la biodiversité et du vivant. Samir Abdelkrim, fondateur de Emerging Mediterranean, revient sur la nécessité de coopération entre des entrepreneurs et chercheurs français, et leurs homologues maghrébins pour des sociétés plus résilientes.
ECIMA réclame un plan de relance de l’isolation des bâtiments
10 juin 2022
ECIMA réclame un plan de relance de l’isolation des bâtiments Confronté à la baisse des primes CEE et des chantiers d'isolation thermique, le syndicat des fabricants de ouate de cellulose en France (ECIMA) recommande au gouvernement d'établir un Plan de sauvegarde de la filière de l’isolation.
Tous les articles POLITIQUES
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Responsable de Territoire H/F
- Technicien / Technicienne en environnement industriel
- Consultant junior en analyse financière, sociale et économique - Lyon F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola