Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Pesticides perturbateurs endocriniens : Générations Futures publie des cartes des eaux de surface suspectes

Partager :
Pesticides perturbateurs endocriniens : Générations Futures publie des cartes des eaux de surface suspectes
Par Anthony Laurent, le 16 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
L’ONG environnementale Générations Futures a rendu public un rapport répertoriant la présence de pesticides perturbateurs endocriniens d’origine agricole dans les eaux de surface en France. Si les disparités entre les régions sont grandes, aucun département français n’est épargné.

Désireuse d’informer la population des risques qu’elle encourt, l’ONG Générations Futures vient de publier plusieurs cartes de France des eaux de surface (ruisseaux, rivières, fleuves, lacs, étangs, etc.) suspectées d’être polluées par des pesticides perturbateurs endocriniens. Ce nouveau rapport complète les études précédentes menées par l’association environnementale concernant la présence de ces produits chimiques dans l’eau du robinet, les aliments et l’organisme. Pour établir cette nouvelle étude, l’association a compilé les données répertoriées dans les bases des Agences de l’eau (bases de données « Naïades ») et analysé les produits chimiques recensés officiellement comme perturbateurs endocriniens dans la base américaine TEDX. Au total, le rapport « a nécessité de travailler plusieurs millions de résultats d’analyses », précise l’ONG.

Les principales conclusions du rapport ? « Un total de 232 substances actives de pesticides ou de métabolites perturbateurs endocriniens suspectés ont été trouvés au moins une fois dans chacun des départements français », indique François Veillerette, directeur de Générations Futures. Et d’ajouter : « Le nombre de substances actives de pesticides ou métabolites supposés perturbateurs endocriniens quantifiés est très variable selon les départements : de 4 pour la Corse-du-Sud à 90 pour le Calvados. »

Par ailleurs, « Les trois principales substances que l’on retrouve le plus dans les eaux de surface françaises sont le glyphosate (dans 37 départements), l’atrazine-déséthyl (30 départements) et le métolachlor (15 départements), ces deux dernières substances étant interdites dans l’Union Européenne (UE) depuis au moins 10 ans », fait savoir le porte-parole de l’ONG. Sans surprise, ce sont les régions de grandes cultures agricoles (le sud-ouest, le nord, le nord-est, etc.) qui sont les plus touchées, à la différence des régions montagneuses.

« La chimie agricole menace la biodiversité aquatique »

Pour François Veillerette, « ces données, montrant l’existence d’importants cocktails de pesticides perturbateurs endocriniens dans les eaux de surface de nombreux départements français, sont inquiétantes. Elles montrent que la chimie agricole menace la biodiversité aquatique. » Et le responsable associatif de poursuivre : « Ces résultats sont également à interpréter comme l’indicateur d’une contamination importante de l’environnement dans lequel vivent les humains. » Et de conclure : « Pour ces raisons, ils doivent pousser les responsables à mettre en œuvre d’urgence une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens qui visent réellement à leur interdiction totale. »

Le 8 février dernier, s’est achevée la consultation publique organisée par le gouvernement en vue d’une deuxième Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE), qui doit faire suite à la précédente adoptée en avril 2014. Générations Futures, qui y a pris une part active, dit « regretter la frilosité des représentants politiques censés impulsés le changement sur ces dossiers. » « Il est pourtant plus que temps d’agir ! », rappelle-t-elle. Et l’ONG de proposer quatre actions : travailler pour que l’UE garantisse une « réelle protection » des citoyens et de leur environnement aux dangers de ces polluants ; adopter une SNPE 2 « réellement ambitieuse » ; exclure de la mise sur le marché les pesticides perturbateurs endocriniens avérés et suspectés, et interdire les épandages de pesticides à proximité des lieux de vie et « de tous les points d’eau – fossés, cours et plans d’eau, collecteurs d’eau pluviale, bassins de rétention, puits, forages, caniveaux, avaloirs, bouches d’égout, même à sec –, et donc réviser l’arrêté du 4 mai 2017 sur l’utilisation des pesticides. »
Retrouvez toute l'information "pollutions" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
Toutes nos vidéos
À lire également
[Enquête] Amiante : politique publique fantôme pour polluant invisible
[Enquête] Amiante : politique publique fantôme pour polluant invisible
L’amiante fait quelque 3 000 victimes par an, soit autant que les accidents de la route en 2018. Mais aucune campagne de prévention n’a jamais alerté sur le risque lié à ce « poison lent », côtoyé au quotidien. Les recommandations d’experts s’empilent, en vue d’une politique nationale à la hauteur de l’enjeu sanitaire.
Amiante : après le non-lieu, la pollution perdure autour de Condé-sur-Noireau
Amiante : après le non-lieu, la pollution perdure autour de Condé-sur-Noireau
Les juges d’instruction du pôle judiciaire de santé publique ont rendu, le 16 juillet dernier, un non-lieu dans le dossier de l’exposition à l’amiante du personnel de l’usine de Ferodo-Valeo, à Condé-sur-Noireau. Vilipendant ce « permis de tuer », les plaignants font appel, avec la conviction que l’affaire se tranchera en cassation.
Qualité de l’air : Airparif déploie une technologie pour mesurer les particules ultrafines
Qualité de l’air : Airparif déploie une technologie pour mesurer les particules ultrafines
A l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air qui a eu lieu ce mercredi 18 septembre, l’association de surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France, Airparif, et la région Ile-de-France ont lancé un dispositif de mesure permanente des particules ultrafines.
Métro et RER : une étude alerte sur les concentrations de particules fines
Métro et RER : une étude alerte sur les concentrations de particules fines
Ce mercredi 18 septembre, l'association Respire publie une étude réalisée par le CNRS sur la pollution dans le métro et le RER. 800 millions de particules par mètre-cube ont été mesurées.
[Enquête] Amiante : la communauté éducative se forme sur le tas
[Enquête] Amiante : la communauté éducative se forme sur le tas
Les 63.000 écoles, collèges et lycées occupent plus de 20 millions de mètres carrés, construits à 85 % avant 1997. Transféré de l’État aux collectivités en 1983, ce patrimoine devrait d’évidence constituer un chantier prioritaire.
[Enquête] Amiante : une présence résiduelle dans le logement social
[Enquête] Amiante : une présence résiduelle dans le logement social
« Malgré des budgets restreints, les bailleurs sociaux ont été pionniers dans la gestion de l’amiante », remarque un diagnostiqueur.
Epandage des pesticides : le gouvernement met un nouveau dispositif en consultation
Epandage des pesticides : le gouvernement met un nouveau dispositif en consultation
Samedi 7 septembre dernier, le gouvernement a mis en consultation un dispositif de protection des riverains concernant l’utilisation des produits phytosanitaires. Un dispositif insuffisant selon les associations de défense de l'environnement.
Tous les articles POLLUTIONS
Appels d'offres
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Agent qualifié d'exploitation (H/F) /LA ROCHE SUR YON (85)
- Opérateur de production/traitement H/F
- Responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie
- Consultant PMO/PMBP- aéronautique (réf: GEN-P2-APN-ANV) F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.