Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Pesticides perturbateurs endocriniens : Générations Futures publie des cartes des eaux de surface suspectes

Partager :
Pesticides perturbateurs endocriniens : Générations Futures publie des cartes des eaux de surface suspectes
Par Anthony Laurent, le 16 avril 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
L’ONG environnementale Générations Futures a rendu public un rapport répertoriant la présence de pesticides perturbateurs endocriniens d’origine agricole dans les eaux de surface en France. Si les disparités entre les régions sont grandes, aucun département français n’est épargné.

Désireuse d’informer la population des risques qu’elle encourt, l’ONG Générations Futures vient de publier plusieurs cartes de France des eaux de surface (ruisseaux, rivières, fleuves, lacs, étangs, etc.) suspectées d’être polluées par des pesticides perturbateurs endocriniens. Ce nouveau rapport complète les études précédentes menées par l’association environnementale concernant la présence de ces produits chimiques dans l’eau du robinet, les aliments et l’organisme. Pour établir cette nouvelle étude, l’association a compilé les données répertoriées dans les bases des Agences de l’eau (bases de données « Naïades ») et analysé les produits chimiques recensés officiellement comme perturbateurs endocriniens dans la base américaine TEDX. Au total, le rapport « a nécessité de travailler plusieurs millions de résultats d’analyses », précise l’ONG.

Les principales conclusions du rapport ? « Un total de 232 substances actives de pesticides ou de métabolites perturbateurs endocriniens suspectés ont été trouvés au moins une fois dans chacun des départements français », indique François Veillerette, directeur de Générations Futures. Et d’ajouter : « Le nombre de substances actives de pesticides ou métabolites supposés perturbateurs endocriniens quantifiés est très variable selon les départements : de 4 pour la Corse-du-Sud à 90 pour le Calvados. »

Par ailleurs, « Les trois principales substances que l’on retrouve le plus dans les eaux de surface françaises sont le glyphosate (dans 37 départements), l’atrazine-déséthyl (30 départements) et le métolachlor (15 départements), ces deux dernières substances étant interdites dans l’Union Européenne (UE) depuis au moins 10 ans », fait savoir le porte-parole de l’ONG. Sans surprise, ce sont les régions de grandes cultures agricoles (le sud-ouest, le nord, le nord-est, etc.) qui sont les plus touchées, à la différence des régions montagneuses.

« La chimie agricole menace la biodiversité aquatique »

Pour François Veillerette, « ces données, montrant l’existence d’importants cocktails de pesticides perturbateurs endocriniens dans les eaux de surface de nombreux départements français, sont inquiétantes. Elles montrent que la chimie agricole menace la biodiversité aquatique. » Et le responsable associatif de poursuivre : « Ces résultats sont également à interpréter comme l’indicateur d’une contamination importante de l’environnement dans lequel vivent les humains. » Et de conclure : « Pour ces raisons, ils doivent pousser les responsables à mettre en œuvre d’urgence une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens qui visent réellement à leur interdiction totale. »

Le 8 février dernier, s’est achevée la consultation publique organisée par le gouvernement en vue d’une deuxième Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE), qui doit faire suite à la précédente adoptée en avril 2014. Générations Futures, qui y a pris une part active, dit « regretter la frilosité des représentants politiques censés impulsés le changement sur ces dossiers. » « Il est pourtant plus que temps d’agir ! », rappelle-t-elle. Et l’ONG de proposer quatre actions : travailler pour que l’UE garantisse une « réelle protection » des citoyens et de leur environnement aux dangers de ces polluants ; adopter une SNPE 2 « réellement ambitieuse » ; exclure de la mise sur le marché les pesticides perturbateurs endocriniens avérés et suspectés, et interdire les épandages de pesticides à proximité des lieux de vie et « de tous les points d’eau – fossés, cours et plans d’eau, collecteurs d’eau pluviale, bassins de rétention, puits, forages, caniveaux, avaloirs, bouches d’égout, même à sec –, et donc réviser l’arrêté du 4 mai 2017 sur l’utilisation des pesticides. »
Retrouvez toute l'information pollutions dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV se jette à l'eau !

Nous sommes fiers de vous présenter notre toute nouvelle émission, Environnement TV ! Dans ce premier numéro spécial vacances, Anthony Laurent nous emmène à Marseille, 8ème port le plus pollué d’Europe. Direction la commune de Plouha (Côtes-d’Armor), qui vient d’obtenir le Pavillon bleu, avec Eva Gomez. Enfin, Agnès Breton pousse son "coup de gueule" en fin d’émission.
À lire également
Un pilote de captage de CO2 d'origine industrielle est lancé à Dunkerque
Ce mardi 28 mai, un consortium de 11 acteurs européens lance à Dunkerque (Nord), un projet de démonstration d'un procédé de captage de CO2 d'origine industrielle.
Le plus gros chantier français de dépollution
Le plus gros chantier français de dépollution
En seulement quatre ans, Colas Environnement s’est fixé comme objectif d’arrêter, sécuriser, désamianter et démanteler une raffinerie de 90 ans s’étendant sur une superficie de 90 ha au cœur du port de Dunkerque qui a, pour couronner le tout, été bombardée à trois reprises pendant les deux guerres mondiales.
[Tribune] La pollution des navires dans le Port d’Ajaccio, ce n’est pas ma conception de l’économie bleue !
[Tribune] La pollution des navires dans le Port d’Ajaccio, ce n’est pas ma conception de l’économie bleue !
Cette semaine, le maire d'Ajaccio Laurent Marcangeli fait savoir son inquiétude au sujet de la pollution des navires dans le port de sa ville.
Environnement TV se jette à l'eau !
Environnement TV se jette à l'eau !
Nous sommes fiers de vous présenter notre toute nouvelle émission, Environnement TV ! Dans ce premier numéro spécial vacances, Anthony Laurent nous emmène à Marseille, 8ème port le plus pollué d’Europe.
La zone à faibles émissions de la métropole du Grand Paris est lancée
La zone à faibles émissions de la métropole du Grand Paris est lancée
A partir du 1er juillet, les véhicules Crit'air 5 ne pourront plus circuler dans 47 communes de la métropole du Grand Paris.
Vicat et 2170 s’unissent pour développer des ciments bas carbone
Le 22 mai dernier, Vicat a annoncé sa prise de participation au capital de la société bourguignonne 2170 (start-up de JPS Granulats).
[Tribune] Plastiques en mer, les solutions sont à terre !
[Tribune] Plastiques en mer, les solutions sont à terre !
A l'occasion de la journée mondiale de l'océan, le samedi 8 juin dernier, Jean-François Ghiglione, écotoxicologue, chercheur au CNRS au laboratoire d'océanographie de Banyuls, ainsi que Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Ocean, ont lancé un appel pour le soutien des politiques et industriels à la recherche dans la lutte contre la pollution plastique. .
Tous les articles POLLUTIONS
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Démo Forest
30 Juillet 2019
Démo Forest
Recycking Aktiv
5 Septembre 2019
Recycking Aktiv
Matexpo 2019
11 Septembre 2019
Matexpo 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) MAINTENANCE GAZ/FIOUL (H/F) SAUMUR
- Technicien(ne) Traitement de l'eau / Chimiste
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- PROJETEUR VRD - AMENAGEMENT URBAIN - MOE (57) F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.