Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Agriculture : les agences de l'eau reconnaissent les bénéfices des paiements pour services environnementaux

Partager :
Agriculture : les agences de l'eau reconnaissent les bénéfices des paiements pour services environnementaux
Par E.G, le 2 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Lors du salon de l’agriculture, qui s’est tenu la semaine dernière au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, les agences de l’eau Seine-Normandie et Adour-Garonne, des collectivités locales de ces deux bassins, ainsi que des agriculteurs, ont présenté les premiers résultats de l’expérimentation des paiements pour services environnementaux.

Les paiements pour services environnementaux ont pour objectif de « reconnaître une agriculture de qualité qui protège l’eau, les sols, les milieux et la biodiversité et contribue à l’atténuation des changements climatiques », rappellent les agences de l’eau Seine-Normandie et Adour-Garonne dans un communiqué commun. Les deux agences ont participé à des projets d’expérimentation de ces paiements, sur la base de trois principaux critères : la présence de pairies et la longueur des rotations culturales, la faible utilisation de pesticides et de fertilisants minéraux, ainsi que la préservation des haies, des bois et des zones humides.

« L’agence de l’eau Adour-Garonne a été la première agence de l’eau française à se lancer dès 2019 dans l’expérimentation, en partenariat avec les Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, les services de l’Etat, les Chambres d’agriculture et les associations de protection de l’environnement et les collectivités locales sur 14 territoires », est-il rappelé. Un dispositif spécifique au bassin a permis d’attribuer 2,4 millions d’euros par an à 384 exploitations.

De son côté, « l’agence de l’eau Seine-Normandie accompagne depuis 2018, dans le cadre d’un projet expérimental franco-britannique « Interreg », des collectivités produisant de l’eau potable comme le SERPN (syndicat d’eau du Roumois et du plateau du Neubourg dans l’Eure) ou le Syndicat Caux Central (Seine-Maritime) », est-il précisé. Ces collectivités rémunèrent les agriculteurs qui réduisent les reliquats azotés sur leurs exploitations. L’Agence de l’eau Seine-Normandie a également lancé un appel à manifestation d’intérêt : 15 collectivités se sont portées candidates pour construire une démarche d’aides aux agriculteurs. « Pour cela, l’agence de l’eau travaille en partenariat avec l’assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) afin de déployer une logique commune dans le bassin Seine-Normandie », précise l’agence.
DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Les leçons de la décontamination de Fukushima
Les leçons de la décontamination de Fukushima
À la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, en mars 2011, les autorités japonaises ont conduit d’importants travaux de décontamination des sols. Si quelque 20 millions de mètres cubes ont été excavés des terres agricoles, la forêt, non traitée, demeure un important réservoir de pollution.
Epandage de pesticides : neuf ONG visent l’annulation par le Conseil d’État des textes de fin 2019
Epandage de pesticides : neuf ONG visent l’annulation par le Conseil d’État des textes de fin 2019
Le décret et l’arrêté du 27 décembre 2019 devaient renforcer la protection et l’information du public sur les épandages de pesticides, en réponse à l’abrogation partielle par le Conseil d’Etat de l’arrêté du 4 mai 2017, jugé insuffisant. Un collectif d’associations a déposé, ce mardi 25 février, deux nouveaux recours contre les récentes dispositions, jugées contraires à la directive européenne de 2009, visant une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable.
Atmo France assure la continuité de la surveillance de la qualité de l'air
Atmo France assure la continuité de la surveillance de la qualité de l'air
La Fédération des associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQA), Atmo France, confirme ce jeudi 19 mars, la continuité de la surveillance de la qualité de l'air sur l'ensemble du territoire français, départements d'outre-mer compris.
Coronavirus : pas de confinement pour la filière des déchets
Coronavirus : pas de confinement pour la filière des déchets
Elisabeth Borne et Brune Poirson ont échangé ce lundi 23 mars avec les acteurs de la filière déchets, pour évoquer la continuité de leurs activités indispensables au maintien de la salubrité publique.
Les plans Ecophyto ne sont pas efficaces, selon la Cour des Comptes
Les plans Ecophyto ne sont pas efficaces, selon la Cour des Comptes
Dans un référé adressé au Premier ministre, Edouard Philippe, la Cour des Comptes épingle les plans Ecophyto mis en œuvre par l’Etat français depuis 2008. « Les objectifs fixés ne sont pas atteints », écrivent les magistrats financiers, qui formulent quatre recommandations pour réduire l’usage des pesticides.
Copernicus et le CAMS proposent des outils pour la recherche sur le Covid-19
Copernicus et le CAMS proposent des outils pour la recherche sur le Covid-19
Le Service pour le changement climatique Copernicus (C3S) et le Service pour la surveillance de l'atmosphère Copernicus (CAMS) fournissent gratuitement des données sur le climat et l'atmosphère européens, dans le cadre de la recherche sur les zones touchées par le Covid-19.
Cemex entend réduire ses émissions de CO2 de 30 à 35 % d’ici 2030
Cemex entend réduire ses émissions de CO2 de 30 à 35 % d’ici 2030
Cemex a dévoilé une nouvelle stratégie d’action pour le climat avec l’objectif de progresser vers une économie neutre en carbone. Il vise une réduction de ses émissions de CO2 de 30 à 35 % d’ici 2030.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE H/F
- Plombier H/F
- Technicien / Technicienne qualité en industrie alimentaire
- Ingénieur de maintenance optique F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.