EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLLUTIONS

29 ONG interpellent l’Anses sur des pesticides en vente libre

Par Abdessamad Attigui. Publié le 12 mai 2021.
29 ONG interpellent l’Anses sur des pesticides en vente libre
14 pesticides analysés contiendraient des substances toxiques. Crédits : Pixnio/DR
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Une coalition de 29 associations interroge l’Agence française de Sécurité Sanitaire (Anses) sur les autorisations de mise sur le marché accordées à 14 pesticides contenant des « substances toxiques ».
 
Arsenic, plomb, hydrocarbures cancérogènes… Des produits toxiques non indiqués sur les étiquettes seraient présents dans 14 pesticides, parmi lesquels 10 sont commercialisés en France, indique l’étude Toxic compounds in herbicides without glyphosate, réalisée par les chercheurs Gilles-Eric Séralini et Gerald Jungers. Alarmées par ces constats, 29 ONG ont lancé la coalition Secrets Toxiques à l’initiative de Glyphosate France, Générations Futures et Nature & Progrès, pour demander à l’Agence française de Sécurité Sanitaire (Anses), le retrait de ces produits en vente libre.

L’étude parue en octobre 2020 montre que plusieurs toxiques cachés sont présents dans la composition des pesticides, et ce, sans aucune mention apparente sur les étiquettes. Pour la coalition, ce manque de transparence constitue une « fraude manifeste sur laquelle la justice est appelée à se prononcer ». Celle-ci interpelle ainsi l’Anses pour éclaircir les conditions dans lesquelles ces produits ont pu être autorisés et maintenus sur le marché français.

« La découverte de produits toxiques non déclarés dans des pesticides vendus comme des alternatives au glyphosate est un choc pour les organisations de notre coalition, connues pour leur engagement sur la santé publique et l’environnement », déclare la coalition dans une lettre adressée à l’Anses.

Interrogation sur les systèmes d’évaluation

Les organisations remettent en cause les systèmes d’évaluation avant mise sur le marché au niveau européen et national. Selon ces dernières, les dossiers de demande d’autorisations de mise sur le marché (AMM) en France, ne comporteraient aucune analyse de toxicité à long terme du produit vendu.

La coalition demande à l’Anses de communiquer les données brutes des évaluations qu’elle réalise pour mesurer la toxicité et la cancérogénicité à long terme des pesticides avant toute délivrance d’autorisation de mise sur le marché. L’Agence dispose de deux mois pour apporter des réponses. Ce délai passé, les 29 organisations prévoient de porter un recours devant le Conseil d’Etat « pour une action immédiate ».  
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Corinne Lalo : « On est en train de détruire le vivant »
29 août 2022
Corinne Lalo : « On est en train de détruire le vivant » Dans son livre « Le Grand désordre hormonal, tout ce qui nous empoisonne à notre insu » (Le Cherche-Midi), la journaliste Corinne Lalo tire la sonnette d'alarme sur la contamination généralisée aux produits chimiques et aux perturbateurs endocriniens, à l'instar de la biologiste américaine Rachel Carson 60 ans plus tôt. Rencontre.
Dossier 2 | Métropole Rouen Normandie, gérer le risque à l’échelle du bassin de vie
29 juin 2022
Dossier 2 | Métropole Rouen Normandie, gérer le risque à l’échelle du bassin de vie Abritant sur son territoire l’usine de Lubrizol et l’entrepôt de Normandie Logistique, la Métropole Rouen Normandie a fait les frais d’une alerte tardive qui a plongé sa population dans l’angoisse.
Tribune | « Maintenir un environnement intérieur de qualité et réduire les consommations énergétiques du bâtiment »
24 novembre 2022
Tribune | « Maintenir un environnement intérieur de qualité et réduire les consommations énergétiques du bâtiment » Les effets nocifs de la pollution de l’air intérieur sur la santé des occupants ne sont plus à démontrer. « L’amélioration de la qualité de l’air intérieur passe par une ventilation performante avec des systèmes qui doivent répondre à un double défi : assurer un renouvellement de l’air suffisant tout en limitant au maximum l’impact énergétique », avance Benoît Golaz, chargé d’affaires Systèmes Aérauliques Ventilation au Cetiat.
Tous les articles POLLUTIONS
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'affaires CVC H/F
- Chef de Secteur H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Chef d'Equipe Propreté Urbaine F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola