Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Alcome devient le premier éco-organisme dédié à la réduction des mégots

Alcome devient le premier éco-organisme dédié à la réduction des mégots
7,7 milliards de mégots finissent au sol dans l’espace public. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 17 août 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La société Alcome a été agréée par le ministère de la Transition écologique en tant qu’éco-organisme de salubrité publique dédié à la réduction des mégots sur la voie publique.

« C’est une première pour la France », se félicite Alcome dans un communiqué. Un arrêté publié le 10 août au Journal officiel, agrée pour six ans la société en tant qu’éco-organisme de la filière de responsabilité élargie des producteurs des produits « du tabac équipés de filtres composés en tout ou partie de plastique et des produits qui sont destinés à être utilisés avec des produits du tabac ».

« 64 milliards de cigarettes sont consommées chaque année en France : 12 % sont mal jetées, soit 7,7 milliards de mégots qui finissent au sol dans l’espace public », rappelle Alcome. Cette filière inédite et « première du genre en Europe », s’engagera activement aux côtés des pouvoirs publics, notamment les collectivités locales, dans la gestion des problématiques liées aux mégots abandonnés.

« Cet agrément est à la fois l’aboutissement de nombreux mois de travaux, discussions et échanges pour co-construire avec les pouvoirs publics, l’Association des Maires de France, et de nombreux acteurs de terrain. Il est le point de départ d’une nouvelle responsabilité que nous sommes collectivement fiers de pouvoir assumer », déclare Jérôme Duffieux, président d’Alcome.

Des leviers d’action

Pour mettre fin à ces « mégots sauvages », l’éco-organisme apportera un soutien financier pour le nettoyage et collecte de ces déchets. Versé au groupement, ce soutien est « alors égal à la somme des soutiens financiers que l’éco-organisme aurait dû verser aux communes composant ce groupement en l’absence de transfert » de la compétence de nettoyage, peut-on lire dans l’arrêté interministériel.

L’éco-organisme organisera également des opérations de sensibilisation nationales et locales en s’appuyant sur le maillage territorial des buralistes, « dont la relation avec les fumeurs est propice à toute communication de changement de pratique ».

Alcome mettra des dispositifs de collectes adaptés à ces déchets, « avec la mise à disposition de cendriers de rue et la distribution de cendriers de poche afin de sensibiliser les fumeurs et accompagner le changement de pratique », précise-t-il.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une forêt Miyawaki pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Le « coût social » des nuisances sonores s'élève à plus de 155 milliards d’euros
Le « coût social » des nuisances sonores s'élève à plus de 155 milliards d’euros
L’Agence de la transition écologique (Ademe) et le Conseil national du bruit (CNB) ont évalué dans un nouveau rapport les conséquences de l’exposition au bruit. Les nuisances sonores auraient un « coût social » estimé à plus de 155 milliards d’euros par an en France.
[Enquête] Pollution atmosphérique : la France sous haute pression
[Enquête] Pollution atmosphérique : la France sous haute pression
La qualité de l’air ambiant est un enjeu majeur pour la santé et pour l’environnement et l’Europe a décidé de prendre le sujet à bras le corps. Une révision des directives est dans l’air, risquant de ne pas arranger la France.
L'ONG WWF révèle le véritable coût « caché » du plastique
L'ONG WWF révèle le véritable coût « caché » du plastique
Le coût économique et social du plastique serait 10 fois plus élevé que son coût de production. Sa gestion en 2019 aura coûté à la société près de 3.700 milliards de dollars, soit l’équivalent du PIB de l’Inde.
Le trou dans la couche d'ozone de l'hémisphère sud s'agrandit
Le trou dans la couche d'ozone de l'hémisphère sud s'agrandit
Le Service Copernicus pour la surveillance de l'atmosphère (CAMS) révèle que le trou d'ozone de 2021 s'est considérablement agrandi au cours de la dernière semaine et devient plus grand que 75 % des trous d'ozone formés à ce stade de la saison depuis 1979.
Le CEPMMT et la Commission européenne signent un contrat d'extension des services Copernicus
Le CEPMMT et la Commission européenne signent un contrat d'extension des services Copernicus
Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) a signé un accord avec la Commission européenne pour poursuivre la mise en œuvre du service Copernicus pour le changement climatique (C3S) et du Copernicus de surveillance de l'atmosphère (CAMS), pour les sept prochaines années.
[Décryptage] Qualité de l’air : loin du trafic, les écoles obtiennent la moyenne
[Décryptage] Qualité de l’air : loin du trafic, les écoles obtiennent la moyenne
Marqueur du trafic routier, le dioxyde d’azote imprègne de moins en moins l’air ambiant francilien. Dans la plupart des cours d’école de Paris, les concentrations avoisinent celles mesurées à distance de la circulation. Mais sur le trottoir, l’exposition reste élevée le long des axes densément fréquentés.
[Décryptage] Mégots : la filière sort des brumes
[Décryptage] Mégots : la filière sort des brumes
Sur le papier, la filière à responsabilité élargie du producteur (REP) pour les mégots est en passe d’exister. Mais sa bonne marche opérationnelle requerra encore études et expérimentations. En attendant, un déchet abandonné sur deux est un mégot, concentrant quelque 2 500 substances chimiques.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.