EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la unePOLLUTIONS

Séché Environnement traite les gaz spéciaux

Par A.A. Publié le 18 novembre 2022.
Séché Environnement traite les gaz spéciaux
Equipés des équipements de protection adaptés, les techniciens de Séché échantillonnent et analysent le contenu des bouteilles. Crédit : Séché Environnement
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Expert dans la gestion des déchets les plus complexes, Séché Environnement installe un atelier de traitement dédié aux gaz spéciaux sur son site de Trédi à Saint-Vulbas.

Reconnu pour la gestion des déchets industriels dangereux à haute technicité, Séché Environnement renforce son savoir-faire avec la création, sur le site de Trédi à Saint-Vulbas (Ain), d’un atelier de traitement dédié aux gaz spéciaux. Une installation qui complète l’activité de traitement des gaz à effets de serre présente depuis 2000 sur ce site.

Connus pour leur implication dans le réchauffement climatique, ces gaz spéciaux utilisés par les gaziers, les industriels de la chimie, les industriels de la micro-électronique et les collectivités nécessitent, en raison de leur dangerosité, une grande maîtrise des procédés pour les manipuler, les stocker et les traiter. Le groupe offre dans son nouvel atelier un traitement spécifique « avec des équipements appropriés, des infrastructures uniques et du personnel formé et qualifié ».

Traitement et recyclage

Au sein de cet espace, les gaz spéciaux subissent différentes étapes du traitement. Après une analyse sur l’état de conservation des bouteilles de gaz, les bouteilles en bon état sont conditionnées et arrimées dans des cadres. En revanche, les bouteilles dégradées sont conservées dans des sarcophages (emballages de secours) étanches jusqu’au traitement. Ensuite les bouteilles sont déchargées dans un bâtiment dépressurisé (– 50 pascals), elles sont pesées, étiquetées et placées dans les bâtiments de stockage, en fonction de la spécificité du gaz. Lors de ces étapes, les techniciens échantillonnent et analysent le contenu des bouteilles dans une cabine fermée et en dépression afin de contenir les potentielles fuites. Une fois que le contenu de la bouteille est caractérisée, celle-ci est raccordée, vidangée et rincée dans une seconde cabine. Enfin, le gaz extrait est éliminé thermiquement dans une installation via une ligne double enveloppe sécurisée.
 
Crédit : Séché environnement 
 
Côté recyclage, Séché a mis en place un service de rinçage en coopération avec les gaziers permettant d’éviter l’élimination systématique des bouteilles et de prolonger ainsi leur durée de vie. Après plusieurs cycles, ces bouteilles sont envoyées en filière de recyclage de métaux.

Des installations complémentaires

Outre cet « atelier unique en France », le site de Trédi dispose d’un second bâtiment destiné à la gestion des gaz à effet de serre. Depuis 2000, cette installation « permet d’abattre annuellement près de 3,3 millions de tonnes de CO2, soit la moitié des émissions annuelles de l’agglomération de Lyon », indique la société.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
L’industrie de la viande et des produits laitiers génère 3,4 % des émissions mondiales de méthane
15 novembre 2022
L’industrie de la viande et des produits laitiers génère 3,4 % des émissions mondiales de méthane Selon un nouveau rapport préparé par l’Institute for Agriculture and Trade Policy et la Changing Markets Foundation, les émissions de méthane cumulées des grandes entreprises du secteur de la viande et de la filière laitière s’élèvent à environ 12,8 millions de tonnes, soit plus de 80 % de l’empreinte méthane totale de l’Union européenne.
Vallée de la chimie : Notre affaire à tous accable Arkema France et Elkem Silicones 
2 juin 2022
Vallée de la chimie : Notre affaire à tous accable Arkema France et Elkem Silicones  Notre affaire à tous - Lyon et le cabinet Kaizen Avocat déposent deux référés environnementaux contre Arkema France et Elkem Silicones France situées dans la Vallée de la chimie. L'ONG poursuit les deux entreprises industrielles pour avoir enfreint le droit de l’environnement et dépassé les seuils de pollution autorisés. 
Tribune | « Pollution lumineuse : l'éclairage public intelligent pour concilier développement durable et sécurité publique »
30 mai 2022
Tribune | « Pollution lumineuse : l'éclairage public intelligent pour concilier développement durable et sécurité publique » Au cours des vingt dernières années, la quantité́ de lumière émise a augmenté de 94 % en France pour le seul éclairage public, selon l’ANPCEN. L’excès d’éclairage artificiel constitue une source de perturbations pour l’homme, la biodiversité et représente un gaspillage énergétique considérable. Fabrice Dudognon, Directeur France Électricité, Éclairage public & Smart City chez Itron, revient sur les moyens apportés par l'éclairage public intelligent pour diminuer l'impact de la pollution lumineuse ainsi que de concilier développement durable et sécurité publique. 
Tous les articles POLLUTIONS
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Tractoriste - ouvrier viticole H/F
- Technicien d'exploitation H/F
- Défloqueur / Défloqueuse d'amiante
- Ingénieur Sûreté arrêt de tranche F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola