CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Pollutions > Le sport et la science au service des océans 
POLLUTIONS

Le sport et la science au service des océans 

PUBLIÉ LE 3 JUILLET 2023
A.A
Archiver cet article
Le sport et la science au service des océans 
Le projet « Sailing4Ocean » collecte des données pour la surveillance des océans. Crédit : Prysmian
Le groupe Prysmian, acteur mondial des systèmes de câbles pour l’énergie et les télécommunications, et le navigateur Giancarlo Pedote ont lancé le projet « Sailing4Ocean » pour surveiller l’état de santé des océans.

Sport, technologie et science sont combinés au sein du projet Sailing4Ocean pour la protection des océans. Cette initiative, réalisée en collaboration entre le Groupe Prysmian, Giancarlo Pedote et le Centre euro-méditerranéen sur le changement climatique (CMCC), utilise la technologie PRY-CAM brevetée par Prysmian Group pour collecter des données précieuses à bord de l’IMOCA Prysmian Group de Giancarlo Pedote. 

Sailing4Ocean se repose sur la technologie « PRY-CAM », mise au point par Prysmian. Celle-ci se fonde sur des algorithmes d’intelligence artificielle et des technologies de détection brevetées. Elle est appliquée dans le secteur de l’énergie mais peut également être utilisée pour collecter des données quantitativement mesurables dans d’autres domaines. En tant que sponsor et partenaire technologique de Giancarlo Pedote, Prysmian a équipé l’Imoca Prysmian Group de capteurs spécialement conçus pour collecter des données sur les paramètres océaniques. Ces capteurs ont été développés en collaboration entre EOSS, la division Electronics and Optical Sensing Solutions de Prysmian Group, et le CMCC.

Collecte de données en mer

Pendant le Vendée Globe 2024, Giancarlo Pedote naviguera dans des zones géographiques difficiles d’accès pour les dispositifs traditionnels de collecte de données. Cette initiative permettra d’obtenir des informations précieuses sur ces régions océaniques, contribuant ainsi à une meilleure compréhension et protection des océans. Pendant les navigations, les capteurs recueillent des données sur divers paramètres, tels que la concentration de CO2, la pression atmosphérique, la température de l’eau, l’humidité, le point de rosée et le niveau de radiation. Ils enregistrent également la position GPS du navire, sa vitesse et sa température interne. Les données collectées sont numérisées et transmises au CMCC via les dispositifs PRY-CAM Minilog et MOD-BUS à bord du navire.

Les données collectées seront analysées et validées par le CMCC, puis mises gratuitement à disposition de la communauté scientifique internationale via le portail Emodnet et les plateformes Copernicus Marine Service. Ces données seront notamment utilisées par le projet PredictOnTime de la Décennie des Nations unies pour l’océan afin d’améliorer les prévisions et les observations des mers côtières à l’échelle mondiale.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Séquestrer le carbone avec des microalgues sous contrôle
Séquestrer le carbone avec des microalgues sous contrôle
Lancement du Trophée des collectivités franciliennes engagées pour la qualité de l’environnement sonore
Lancement du Trophée des collectivités franciliennes engagées pour la qualité de l’environnement sonore
La détection de polluants a la fibre
La détection de polluants a la fibre
Un hôpital parisien à bloc pour la transition écologique
Un hôpital parisien à bloc pour la transition écologique
Tous les articles Pollutions
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS