Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté

Le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté
Par E.G, le 31 janvier 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après l’accord trouvé en Commission mixte paritaire le 8 janvier dernier, le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire a été définitivement adopté par le Parlement ce jeudi 30 janvier.

Deux ans de consultations et cinq mois de débats parlementaires plus tard, le projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire est définitivement adopté. Si le gouvernement se félicite de ce texte qui « tourne définitivement la page du tout jetable », le milieu associatif n’est pas tout à fait satisfait. Mi-janvier, après l’adoption du texte en Commision mixte paritaire, Les amis de la Terre estimaient en effet que « la version finale de la loi économie circulaire tient plus du catalogue de mesurettes qu’une vraie réforme de notre système de production et de consommation, à même de réduire de plus de moitié nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, comme le demande le GIEC ».

De leur côté, les collectivités saluent la création de nouvelles filières de responsabilité élargie du producteur (REP), mais s’inquiètent de la mise en place progressive du dispositif de consigne pour les emballages de boisson en plastique, à l’horizon 2023. « En 2023, l’extension des consignes de tri, qui demande un gros investissement de la part des collectivités, ne sera pas terminée », explique Nicolas Garnier, secrétaire général de l’association de collectivités territoriales, Amorce.

Le ministère de la transition écologique et solidaire rappelle que ce texte s’articule autour de cinq grands objectifs : sortir du plastique jetable, mieux informer les consommateurs, lutter contre le gaspillage et pour le réemploi, agir contre l’obsolescence programmée et mieux produire.
DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Une formation dédiée au métier de diagnostiqueur produits, matériaux, déchets
Une formation dédiée au métier de diagnostiqueur produits, matériaux, déchets
Le syndicat professionnel des entreprises du recyclage Federec, a annoncé le lancement d’une formation réservée au métier émergeant de diagnostiqueur produits, matériaux, déchets (PMD) issus des bâtiments.
Meubles usagés : Eco-mobilier a collecté 842.000 tonnes en 2020
Meubles usagés : Eco-mobilier a collecté 842.000 tonnes en 2020
Eco-mobilier, spécialiste de la collecte et recyclage du mobilier usagé, a collecté 842.000 tonnes de déchets d’éléments d’ameublement (DEA) en 2020. 93 % de ces déchets ont été recyclés ou réemployés. Zoom sur l’évolution de la collecte.
Suez et Airex Énergie accélèrent la production industrielle du biochar
Suez et Airex Énergie accélèrent la production industrielle du biochar
Suez et Airex Énergie, producteur canadien de biochar, s’associent pour industrialiser la valorisation des résidus de biomasse inexploités en biochar (forme stable du carbone organique). Ce combustible renouvelable est utilisé pour la fertilisation des sols urbains et agricoles.
Eco-mobilier récompense financièrement l'incorporation de matières recyclées dans le mobilier
Eco-mobilier récompense financièrement l'incorporation de matières recyclées dans le mobilier
L'éco-organisme dédié à la collecte et au recyclage du mobilier usagé met en place les « crédits recyclage » afin d’inciter les fabricants et les distributeurs de mobilier à concevoir des meubles à partir de matériaux recyclés.
Suez et Fermentalg lancent une entreprise dédiée à la valorisation du CO2 grâce aux microalgues
Suez et Fermentalg lancent une entreprise dédiée à la valorisation du CO2 grâce aux microalgues
Suez et Fermentalg créent la coentreprise « CarbonWorks ». Détenue à part égale par les deux groupes, elle a pour mission d’accélérer le développement et la commercialisation des solutions de capture et de bioconversion du CO2 par « photosynthèse microalgale ».
Corepile : 10.015 tonnes de piles et batteries collectées en 2020
Corepile : 10.015 tonnes de piles et batteries collectées en 2020
Corepile, l’éco-organisme pour la collecte et le recyclage des piles et accumulateurs portables usagés, a récolté 10.015 tonnes de piles et batteries portables en 2020, soit une progression de 2 % par rapport à 2019.
Le projet GeoBaPa révèle que 50 % des terres excavées d’Île-de-France et Normandie pourraient être valorisées
Le projet GeoBaPa révèle que 50 % des terres excavées d’Île-de-France et Normandie pourraient être valorisées
Désireux de créer une filière de valorisation des déchets issus du secteur du bâtiment et des travaux publics, les régions Île-de-France et Normandie ont mené, durant quatre ans, une étude, dénommée GeoBaPa, sur la réutilisation des terres excavées. Résultats ? Jusqu'à 50 % des terres excavées franciliennes et normandes pourraient être réutilisables.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.