Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Abandon du projet de port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer

Abandon du projet de port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer
Plusieurs manifestations se sont succédées contre ce projet. Crédits : Surfrider Loire-Atlantique
Par Abdessamad Attigui, le 23 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les élus de la communauté de communes du Pays-de-Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) se sont prononcés ce jeudi 22 juillet, sur la poursuite du projet de construction d’un port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer. Résultat : le « non » l’emporte, concluant sur l’abandon du projet.

Souhaitez-vous que Brétignolles-sur-Mer poursuive le projet de construction d’un port de plaisance ? 33 élus communautaires sur 47 ont exprimé leur opposition, dans un vote à scrutin secret, à ce projet. C’est une « certaine victoire pour les défenseurs de l’environnement ».

Ce vote traduit notamment la synthèse des travaux du groupe de conciliation qui ont mis en lumière les problématiques et les points en suspens du projet : des aspects techniques liés aux caractéristiques géologiques et hydrogéologiques du site, des coûts prévisionnels du projet, des risques relatifs à la préservation de la biodiversité « et des risques juridiques que représentent les recours engagés à l’encontre de l’autorisation environnementale ».

Les parties prenantes du groupe de médiation regroupant une cinquantaine de participants, parmi lesquels Surfrider Foundation Europe, FNE Vendée, LPO Vendée, La Vigie et le CPNS, félicitent les élus communautaires pour « leur décision, raisonnée et cohérente au regard des nombreuses interrogations de fond qui ont été soulevées par le groupe de médiation ».

« Aujourd’hui, il ne s’agit pas de célébrer la victoire d’un camp contre un autre, mais bien celle d’un processus inédit qui a permis à chacun de s’exprimer et d’aboutir sereinement au dénouement favorable que nous connaissons », a commenté Alexandre Gaborieau, responsable de l’antenne Vendée de Surfrider Foundation Europe.

20 ans de lutte contre un projet de station balnéaire

C’est une histoire d’une vingtaine d’années de lutte qui prend donc fin avec ce vote définitif. Pour rappel, en 2001, la commune de Brétignolles-sur-Mer a posé sur la table le projet de création d’un port de plaisance. En 2011, la commission d’enquête avait rendu un avis défavorable reprenant notamment des arguments des associations qui plaidaient contre les aspects potentiellement inquiétants du projet « en raison de leurs impacts sur l’environnement ».

Le maire de la ville a relancé l’idée en 2013. Deux ans après, la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a porté le projet et avait décidé d’organiser une concertation publique en 2018. La même année, la commission d’enquête avait rendu un avis favorable assorti d’une demande d’étude hydrogéologique complémentaire et de « contenir dans une enveloppe de 30 millions d’euros le coût net HT des travaux ».

Le préfet de la Vendée a délivré 16 juillet 2019 les autorisations nécessaires à la réalisation du projet. Les travaux ont commencé sur le site en septembre 2019 « sans attendre que les recours juridiques soient jugés », précisent les parties prenantes.

Deux manifestations se sont succédées en octobre 2019 contre le projet du port. Les associations engagées requièrent un moratoire. Cette proposition est réalisée en juillet 2020 par François Blanchet, élu à la présidence de la communauté de Communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. La collectivité locale a créé en septembre 2020, un groupe de médiation sur le projet de port de plaisance.

Aujourd’hui, la communauté de commune va pouvoir passer à d’autres préoccupations, mais les « associations resteront attentives au devenir du site de la Normandelière », et se mettent à disposition de la communauté de communes pour « contribuer à l’émergence d’un projet de valorisation prenant en compte l’ensemble de ses caractéristiques », peut-on lire dans un communiqué.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La situation des nappes d’eau souterraine semble contrastée en France
La situation des nappes d’eau souterraine semble contrastée en France
L’automne et l’hiver 2020-2021 ont été caractérisés par une forte recharge des nappes d’eau souterraine sur une grande partie du territoire et par une très faible recharge sur le littoral méditerranéen. Décryptage du bulletin de situation hydrogéologique.
Début de l'enquête publique sur le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure
Début de l'enquête publique sur le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure
Une enquête publique se tient jusqu'au 23 octobre autour du projet de centre de stockage industriel en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue, sur les territoires de la Meuse et de la Haute-Marne.
Flockeo met le financement participatif au service du tourisme durable
Flockeo met le financement participatif au service du tourisme durable
Malgré la crise sanitaire, la période estivale annonce le départ en vacances. Pour joindre l’utile à l’agréable, le site de voyage Flockeo, qui cartographie le tourisme durable dans le monde, annonce le lancement en septembre d’une plateforme de financement participatif dédiée à l’écotourisme.
Le Cerema propose deux formations professionnelles autour de la RE2020
Le Cerema propose deux formations professionnelles autour de la RE2020
La Réglementation environnementale 2020 (RE 2020), bouleversera la filière du bâtiment à partir de janvier 2022. Le Cerema a conçu deux formations professionnelles pour préparer les acteurs du BTP aux futures évolutions.
JO 2024 : Colas remporte un contrat cadre de la SOLIDEO pour la régulation des flux logistiques
JO 2024 : Colas remporte un contrat cadre de la SOLIDEO pour la régulation des flux logistiques
Mobility by Colas, intégrateur et opérateur de services numériques de mobilité, a signé un contrat cadre avec la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO). Avec sa solution Qievo, la société assurera l’organisation de la logistique du « dernier kilomètre » associée aux différents chantiers de construction du Village olympique des Athlètes situé au nord de Paris.
Le bassin méditerranéen s'attend à des dommages irréversibles
Le bassin méditerranéen s'attend à des dommages irréversibles
Selon les récents rapports dévoilés par le Plan Bleu et le réseau MedECC, la région méditerranéenne est confrontée à des changements climatiques et environnementaux sans précédent. Le moment d'induire une profonde transformation des modes de production dans la région. 
EnviroPro, le premier salon des solutions environnementales du Sud-Ouest
EnviroPro, le premier salon des solutions environnementales du Sud-Ouest
Du 21 au 23 septembre 2021, le salon EnviroPro tiendra sa première édition bordelaise au parc des expositions. Plus de 200 exposants mettront en avant les innovations pour répondre aux problématiques environnementales des différents acteurs économiques privés et publics.
Tous les articles TERRITOIRES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.