EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneTERRITOIRES

Le projet de stockage des déchets radioactifs à Bure est déclaré « d'utilité publique »

Par A.A. Publié le 11 juillet 2022.
Le projet de stockage des déchets radioactifs à Bure est déclaré « d'utilité publique »
Andra mènes des expérimentation au sein des galeries souterraines du laboratoire Cigéo à Bure. Crédit : Stéphane Lavoué/Andra
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Selon le décret paru au Journal officiel du 08 juillet, le projet Cigéo d’enfouissement de déchets radioactifs de haute activité et moyenne activité à vie longue en couche géologique profonde est reconnu d’utilité publique.  

Après le verdict positif de la commission d’enquête publique qui avait conclu en décembre dernier que Cigéo était « à la fois opportun, pertinent et robuste », le gouvernement délivre par décret la déclaration d’utilité publique à ce projet. Une reconnaissance qui atteste de l’intérêt général de Cigéo comme la « solution de stockage définitive des déchets les plus radioactifs produits par la France », se félicite l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) qui pilote le projet.  

Fruit d’une trentaine d’années de recherche, Cigéo est destiné à stocker à 500 mètres de profondeur dans une couche géologique stable les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu’à leur démantèlement. Le futur centre sera implanté en Meuse/Haute-Marne et sera composé d’une zone souterraine de stockage des déchets et d’installations de surface, ainsi que de liaisons entre la surface et le souterrain.  

D’après le décret, les expropriations de terrains nécessaires à la réalisation de Cigéo seront réalisées avant le 31 décembre 2037, et celles ne concernant que les tréfonds seront menées avant la fin de la phase industrielle pilote, soit le 31 décembre 2050 au plus tard.  

Remédier aux effets négatifs 

En outre, le décret précise que l’Andra « devra, s’il y a lieu, remédier aux dommages causés aux exploitations agricoles ». L’Agence devra également prendre en charge les mesures destinées à « éviter, réduire et compenser les effets négatifs notables du projet (...) sur l’environnement et la santé humaine ainsi que les modalités du suivi associées »

Par ailleurs, utile de rappeler que cette déclaration d’utilité publique n’autorise pas la création du centre de stockage. Cette autorisation serait obtenue à l’issue de l’instruction de la demande d’autorisation de création qui sera déposée auprès de l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) à la fin de l’année 2022. 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Le gouvernement promeut les bons réflexes face aux risques naturels  
11 août 2022
Le gouvernement promeut les bons réflexes face aux risques naturels   Tempêtes, feux de forêt, inondations ou encore séismes…les territoires doivent s’adapter au risque de catastrophes naturelles. Le gouvernement lance ainsi un appel à projets, jusqu’au 12 septembre, destiné à mettre en lumière les initiatives les plus innovantes et efficaces au profit de la résilience collective. 
Dossier/2 | La transition énergétique au cœur des enjeux de Dunkerque
14 décembre 2022
Dossier/2 | La transition énergétique au cœur des enjeux de Dunkerque La communauté urbaine de Dunkerque qui a accueilli en septembre dernier la deuxième édition de Villes durables en action organisée par France Ville durable, est confrontée à des enjeux particuliers de durabilité. La décarbonation de son site industrialo-portuaire y est centrale.
L’implantation d’Hynovera fait l'objet d'une concertation publique
9 septembre 2022
L’implantation d’Hynovera fait l'objet d'une concertation publique Le projet initié par Hy2gen pour la transformation de la biomasse en carburant de synthèse renouvelable à Gardanne-Meyreuil, sera en concertation du 19 septembre au 21 novembre.
Tous les articles TERRITOIRES
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN MONTEUR PNEUMATIQUES GENIE-CIVIL H/F
- Conseiller Clientèle Facturations/ Décompte H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Coordinateur Maintenance Capitalisable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola