Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Territoires > Décarboner l’industrie laitière dans les Hauts-de-France avec General Mills
TERRITOIRES

Décarboner l’industrie laitière dans les Hauts-de-France avec General Mills

PUBLIÉ LE 22 MAI 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Décarboner l’industrie laitière dans les Hauts-de-France avec General Mills
La partenariat a été signé lors du forum Carbon Connect / Crédits : General Mills
Le géant américain General Mills et la coopérative laitière Prospérité Fermière Ingredia ont signé un nouveau partenariat pour contribuer à la décarbonation de l’industrie laitière. Ce programme, d’une durée de 5 ans, vise à soutenir les exploitations dans l’optimisation de leurs pratiques agricoles et la réduction de leurs émissions carbone.

Réduire jusqu’à 30% les émissions de CO2 du groupe de fermes engagées sur toute la durée du programme. Tel est l’objectif du partenariat annoncé le 21 mai, entre l’américain General Mills - sixième groupe alimentaire mondial, et propriétaires des marques comme Häagen-Dazs, Géant Vert, ou Old El Paso en France - et Prospérité Fermière Ingredia, coopérative laitière des Hauts-de-France. 

En 2024, 50 exploitations laitières des Hauts-de-France seront intégrées au programme et bénéficieront de diagnostics environnementaux individualisés, afin de prendre en compte la diversité des systèmes d’élevages laitiers dans la région du Nord. Ces audits conduiront à la co-construction d’un plan d’action propre à chaque exploitation et activable dès 2025. Le détail de la feuille de route sera communiqué en fin d’année, et les avancées en termes de réductions des émissions de GES seront mesurées chaque année à l’échelle de l’exploitation laitière.
 
Concrètement, les éleveurs bénéficieront d’un accompagnement technique et financier dès leur engagement dans la démarche, notamment avec le support technique de Prospérité Fermière Ingredia et de Carbone Farmers. 
 
La transition bas carbone se faisant à l’échelle de l’exploitation, les coopératives Unéal et Tereos sont également partis-prenantes du projet sur la partie grande culture. 
 
Un programme qui s’intègre dans un engagement plus global des deux entreprises
 
General Mills et Prospérité Fermière Ingredia ont déjà lancé en 2021 un premier pilote européen d’agriculture régénératrice avec 10 exploitations laitières, dans le Nord de la France. Ce nouveau projet poursuit donc la démarche des partenaires en se concentrant sur la transition bas carbone de 50 exploitations. L’ambition est d’étendre une approche bas carbone à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de General Mills en France en produits laitiers d’ici 3 ans. 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Toulouse à la recherche de fraîcheur
Toulouse à la recherche de fraîcheur
Cannes, première commune de l’Hexagone labellisée « Tsunami Ready » par l’Unesco
Cannes, première commune de l’Hexagone labellisée « Tsunami Ready » par l’Unesco
Un MOOC sur les transformations écologique et solidaire des territoires lancé par le Mouvement Colibris
Un MOOC sur les transformations écologique et solidaire des territoires lancé par le Mouvement Colibris
France 2030 : Lancement d'un programme de recherche dédié aux solutions fondées sur la nature
France 2030 : Lancement d'un programme de recherche dédié aux solutions fondées sur la nature
Tous les articles Territoires
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS