Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Le groupe de travail sur la méthanisation émet 15 propositions

Partager :
Le groupe de travail sur la méthanisation émet 15 propositions
Par E.G, le 26 mars 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Ce lundi 26 mars, le secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, a annoncé les 15 propositions émises par groupe de travail sur la méthanisation, lancé le 1er février dernier.

« Les conclusions du groupe de travail méthanisation proposent des nouveaux outils qui doivent permettre de développer des revenus complémentaires aux agriculteurs, de professionnaliser la filière et d’accélérer la réalisation des projets de méthanisation tout en faisant baisser les coûts de production du biogaz », a expliqué le ministre Nicolas Hulot. Ce lundi 26 mars, le secrétaire d’État Sébastien Lecornu a annoncé les 15 propositions émises par le groupe de travail « méthanisation », mis en place le 1er février dernier et réunissant les acteurs de la filière.

Simplification réglementaire et baisse des coûts

Ainsi, afin de simplifier les réglementations, le groupe de travail a proposé de simplifier la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). De fait, « l’État va réduire les délais d’instruction de un an à six mois et augmentera le seuil applicable à la déclaration ICPE », explique le ministère de la transition écologique sur son site. Par ailleurs, un guichet unique sera installé par chaque préfet, « pour recevoir les différents dossiers réglementaires », et les méthaniseurs ne seront plus soumis à une étude d’impact et à une enquête publique. Le gouvernement souhaite développer des projets de plus grande taille et aller « chercher les gisements à méthaniser (déchets d’industries agro-alimentaires, biodéchets, biogaz en décharge, boues de stations d’épuration ». Ceci permettrait de faire progressivement diminuer les coûts de 100 à 80 euros/MWh, estime le ministère. De plus, le groupe de travail propose de généraliser la méthanisation des boues de grandes stations d’épuration, dont « seules 22 % sont méthanisées à ce jour », est-il précisé. Enfin, « le groupe de travail propose la création d’un "droit à l’injection" dans les réseaux de gaz naturel dès lors que l’installation de méthanisation se situe à proximité d’un réseau existant pour éviter que des projets ne soient bloqués faute de capacités ». Les investissements nécessaires devront être assurés par les gestionnaires de réseaux.

Développer la méthanisation agricole et professionnaliser la filière

Parmi les propositions permettant aux agriculteurs de compléter leurs revenus, figurent le lancement d’un appel d’offres pour les projets de méthanisation avec injection atypiques pour « accroître la production de biogaz sur des sites existants », la facilitation de l’accès au crédit pour la méthanisation agricole, la mise en place d’un complément de rémunération pour les petites installations, la sortie du statut de déchets des digestats et la sécurisation de leur valorisation au sol, l’utilisation du bioGNV par les engins agricoles et un soutien financier pour la décarnisation des transports agricoles.

Afin de professionnaliser la filière méthanisation, le groupe de travail propose la mise en place de formations pilotées par le ministère de l’agriculture, afin de mettre en valeur les projets « limitant les nuisances et favorisant le dialogue local ». Par ailleurs, les professionnels estiment que la filière doit être structurée, notamment via l’initiation d’une démarche de qualité passant par l’élaboration de guides, chartes, labels ou certifications. Enfin, il est question de créer un portail national de ressources sur la méthanisation, « porté par les organisations professionnelles [afin de] renforcer la connaissance par le public de la méthanisation », et ainsi, de son acceptation.

Pour rappel, mi-janvier dernier, le groupe de travail sur l’éolien avait proposé dix mesures pour le développement de la filière. Sébastien Lecornu a également indiqué qu’un groupe de travail sur le solaire serait prochainement lancé.
Wikimedia Commons
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les équipementiers du recyclage ont leur club !
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Un nouveau réseau de chaleur à Grande-Synthe en 2020
Mardi 22 janvier, à l’occasion des assises européennes de la transition énergétique, ArcelorMittal, Engie Cofely et la communauté urbaine de Dunkerque, ont officialisé la création d’un réseau de chaleur à Grande-Synthe.
Cap Vert Énergie met un pied dans l’hydro
Cap Vert Énergie met un pied dans l’hydro
Cap Vert Énergie a annoncé, ce 21 février, l’acquisition de sa première centrale hydroélectrique dans l’Aube, lui permettant de produire 1,8 GWh par an d’électricité d’origine hydraulique, en attendant d’autres rachats.
Une formation à la géothermie pour les élus de Gironde
Une formation à la géothermie pour les élus de Gironde
Le 7 mars prochain, les élus des collectivités et EPCI de la Gironde pourront participer à une formation à la géothermie, au lycée Grand Air d'Arcachon.
La RATP veut se fournir en « électricité verte » pour consommer 1,4 TWh par an
La RATP veut se fournir en « électricité verte » pour consommer 1,4 TWh par an
La RATP vient d’annoncer avoir lancé une réflexion pour l’étude et la mise en œuvre d’un contrat d’achat d’« électricité verte » avec pour objectif de couvrir une partie de sa consommation énergétique annuelle.
Signature du contrat du comité stratégique de la filière des industries de la construction
Signature du contrat du comité stratégique de la filière des industries de la construction
Ce mercredi 13 février, le gouvernement a signé le contrat du Comité stratégique de filière « Industries pour la construction » pour la période 2018-2022.
Hydrogène : Ergosup lève 11 millions d’euros
La société Ergosup annonce ce lundi 18 février avoir levé 11 millions d’euros pour le déploiement d’infrastructure de production et de stockage d’hydrogène décarboné.
Neutralité carbone : accélération ou fuite en avant ?
Neutralité carbone : accélération ou fuite en avant ?
Inspiré de l’Accord de Paris de 2015, l’objectif de « neutralité carbone » en 2050 promu par le projet de loi « climat-énergie » n’a pas fini d’être décrypté.
Tous les articles ÉNERGIE
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
DLR 2019
21 Mars 2019
DLR 2019
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) MAINTENANCE GAZ (H/F) La Rochelle
- Contrôleur de Gestion H/F
- Chargé / Chargée d'affaires BTP en génie climatique et énergétique
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.