Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

[Tribune] Comment aider les TPE et PME à s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

Partager :
[Tribune] Comment aider les TPE et PME à s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique ?
Par Stéphanie Goujon et Antoine Bonduelle, rapporteurs de l'avis du CESE "TPE-PME: comment réussir le passage à la neutralité carbone?", le 24 septembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Cette semaine, Stéphanie Goujon et Antoine Bonduelle, tous deux conseillers au Conseil économique, social et environnemental​ (Cese) reviennent sur l’avis qu’ils ont rapporté le 11 septembre dernier, intitulé "TPE-PME: comment réussir le passage à la neutralité carbone?". Selon ce dernier, les petites entreprises ne sont pas assez armées ni soutenues pour atteindre ces objectifs.

Alors que de nombreux acteurs publics et privés se mobilisent dans la lutte contre le réchauffement climatique – les métropoles au travers du « C40 », les collectivités plus rurales (les territoires à énergie positive (Tepos ou TEP-CV), les citoyens (« familles à énergie positive » par exemple), les grandes sociétés et des multinationales (de manière plus ou moins ambitieuse) - les TPE et PME restent encore à l’écart de cette mutation. Pour limiter la hausse globale des températures, il nous faudra en quelques décennies neutraliser les émissions de gaz à effet de serre de tous les secteurs, dans tous les pays. Il est donc crucial d’accompagner les TPE et PME afin qu’elles contribuent à ce projet vital et ambitieux.

Que représentent au juste les émissions des TPE-PME ? Si l’on ne regarde que l’énergie consommée dans l’industrie, pas grand-chose, sans doute moins de 1% de ce secteur. Mais en réalité, les 3,8 millions de PME et TPE en France ont une empreinte carbone bien plus importante, car elles recouvrent aussi les services, les transports, les commerces. Elles emploient plus d’un salarié sur deux du privé, qui émettent durant leurs trajets, elles chauffent les bureaux, livrent et sont livrées de leurs fournitures et de leurs productions. Au total, ce sont sans doute plus de 12 à 14% des émissions de la France qui sont induites par leur activité.

S’ils sont une majorité à considérer la neutralité carbone comme un objectif stratégique, les dirigeants de TPE-PME estiment n’avoir ni le temps, ni les moyens, ni les connaissances pour la mettre en place. Les entrepreneurs sont comme tous les citoyens : ils ont bien compris l’enjeu du climat ; ils savent que des changements importants sont en cours, qui vont impacter leur activité voire mettre en danger la civilisation… mais ils n’ont pas encore commencé d’agir.

Comment les aider ?

Quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille, les TPE-PME ont un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique et peuvent contribuer à la mobilisation générale : d’abord parce qu’elles ont une part de responsabilité, mais aussi pour conduire à temps les réflexions sur leur survie ou leur prospérité future dans une économie « zéro carbone ». Pour les soutenir dans leur démarche, le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) recommande trois mesures
clés :

Elargir le bilan carbone aux émissions indirectes, pour répondre à la réalité de l’ensemble des entreprises ainsi qu’aux singularités des TPE-PME. Il s’agit aussi de pouvoir mieux comparer les performances des uns et des autres, notamment pour se situer vis-à-vis de l’amont et de l’aval de sa filière de production ou de service. Ainsi, le bilan carbone obligatoire devrait intégrer les postes suivants : impacts du transport, des approvisionnements et livraisons ; trajets des salariées et salariés ; impact carbone des déchets et des emballages ; impact des matières premières et fournitures ; impact des investissements.

Favoriser les entreprises les moins émettrices, notamment par l’expérimentation d’une TVA à taux réduit sur les produits et services en boucles locales et faibles en émission. Il s’agit également de favoriser le « mieux-disant » dans les clauses d’appels d’offre publique sur les productions locales respectueuses de l’environnement.

S’engager sur la formation initiale et continue. Aujourd’hui, ni les
dirigeantes et dirigeants d’entreprises, ni les directrices et directeurs administratifs et financiers, ni les comptables ne reçoivent d’information au cours de leur formation initiale sur les questions de la comptabilité et de la gestion carbone dans l’entreprise. Il est donc indispensable d’agir à ce niveau au travers une initiation à la comptabilité et stratégie carbone dans la formation initiale et continue, module qui serait obligatoire pour les expertes et experts comptables. C’est bien le moins si ces derniers ambitionnent de devenir la référence pour certifier les entreprises sur leurs émissions.

« Debout pour le climat ». Tel est le slogan universel derrière lequel se sont réunis plusieurs milliers de personnes en France ce week-end, et plusieurs millions d’anonymes dans le monde. Ne laissons pas les TPE/PME prendre du retard, aidons-les à faire les premiers pas !


« TPE-PME, comment réussir le passage à la neutralité carbone » : consulter les vidéos et textes. 
Stéphanie Goujon et Antoine Bonduelle, rapporteurs de l'avis du CESE "TPE-PME: comment réussir le passage à la neutralité carbone?" / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Tour de gamme avec Arden Equipment
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Loi énergie : le groupe « Environnement et nature » du Cese interpelle le gouvernement
Loi énergie : le groupe « Environnement et nature » du Cese interpelle le gouvernement
Le groupe « Environnement et nature » du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a interpellé le gouvernement pour notamment l'inciter à « plus d'ambition sur la baisse des consommations énergétiques » et à fixer à 2030, l'objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans le mix énergétique.
GRDF et un couple d'agriculteurs laitiers vendéens signent un contrat d'injection de biométhane
GRDF et un couple d'agriculteurs laitiers vendéens signent un contrat d'injection de biométhane
GRDF et l'entreprise familiale Delger ont signé, le 31 janvier dernier, un contrat d'injection de biométhane pour le réseau de distribution de gaz vendéen.
RTE et la Communauté urbaine de Dunkerque lancent un appel à projets innovant pour le futur parc éolien offshore de Dunkerque
RTE et la Communauté urbaine de Dunkerque lancent un appel à projets innovant pour le futur parc éolien offshore de Dunkerque
Pour la première fois, RTE a lancé, avec la Communauté urbaine de Dunkerque, un appel à projets visant à promouvoir les projets numériques pour la plateforme électrique en mer du futur parc éolien offshore de Dunkerque.
CEE : Kerdos et Cameo Energy s'associent
Ce lundi 18 mars, les sociétés Kerdos et Cameo Energy ont annoncé s'associer afin de renforcer leurs expertises mutuelles dans les financements innovants, l'ingénierie et le conseil en performance énergétique.
Energie solaire : un premier bilan six mois après l'annonce du plan gouvernemental
Energie solaire : un premier bilan six mois après l'annonce du plan gouvernemental
Le 19 février dernier, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique, Emmanuelle Wargon, a réuni le groupe de travail « Place au soleil », afin d'établir un premier bilan des 31 engagements pris en juin dernier.
A partir du 23 mars, la France ne consommera que des énergies fossiles et nucléaires
A partir du 23 mars, la France ne consommera que des énergies fossiles et nucléaires
A partir du samedi 23 mars, la France ne consommera plus que des énergies fossiles et nucléaires, alerte le fournisseur d'énergies renouvelables Ilek, sur la base des chiffres de RTE, Enedis, du Syndicat des énergies renouvelables et de l'Association des distributeurs.
Hydrogène : Ergosup lève 11 millions d’euros
La société Ergosup annonce ce lundi 18 février avoir levé 11 millions d’euros pour le déploiement d’infrastructure de production et de stockage d’hydrogène décarboné.
Tous les articles ÉNERGIE
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien(ne) de maintenance PAC/CLIM H/F à St-Nazaire
- Opérateur Hydrocureur H/F
- Agent / Agente d'entretien des parcs et jardins
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.