Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L'Anses alerte sur la toxicité de la lumière bleue des LED sur la rétine

Partager :
L'Anses alerte sur la toxicité de la lumière bleue des LED sur la rétine
Par E.G, le 17 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 14 mai dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a publié un avis alertant sur la toxicité de la lumière bleue des LED sur la rétine.

«  L’Agence confirme la toxicité de la lumière bleue sur la rétine et met en évidence des effets de perturbation des rythmes biologiques et du sommeil liés à une exposition le soir ou la nuit à la lumière bleue, notamment via les écrans et en particulier pour les enfants », peut-on lire dans l’avis de l’Anses publié le 14 mai dernier.

Alors que, compte tenu de leurs performances énergétiques, les LED remplacent peu à peu les lampes traditionnelles, l’Anses attire l’attention sur leurs effets négatifs : « Les LED, de par leur spécificité technologique, peuvent émettre une lumière riche en courtes longueurs d’onde, dite "riche en bleu", et un éclairage plus intense que d’autres sources lumineuses, ce qui peut induire des effets sur la santé de l’homme comme sur l’environnement », souligne l’Agence. Parmi les nouveaux effets mis en évidence par l’Anses : des effets phototoxiques à court terme et à long terme, augmentant notamment le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). « D’autres types d’éclairage à LED tels que des lampes torches, des phares automobiles, des décorations ou des jouets, peuvent émettre des lumières particulièrement riches en bleu et appartenir au groupe de risque 2, mais ils ne sont pas couverts par la réglementation actuelle », souligne l’Anses.

Quant à l’impact des LED sur l’environnement, l’Anses rappelle que « quel que soit l’écosystème étudié, les connaissances scientifiques montrent de façon convergente une augmentation de la mortalité et un appauvrissement de la diversité des espèces animales et végétales étudiées dans les milieux éclairés la nuit ».

Privilégier les éclairages de type « blanc chaud »

Ainsi, l’Anses émet une série de recommandations : restreindre la mise à disposition des objets à LED auprès du grand public à ceux de groupe de risque photobiologique 0 ou 1 ; limiter l’intensité lumineuse des phares des véhicules automobiles, tout en garantissant la sécurité routière ; réduire au minimum le niveau de modulation temporelle de la lumière émise par toutes les sources lumineuses.

Par ailleurs, « l’Agence rappelle l’importance de privilégier des éclairages domestiques de type « blanc chaud » (température de couleur inférieure à 3 000 K). » L’Agence encourage également l’établissement de normes pour définir les critères de performance des équipements de protection contre la lumière bleue, leur efficacité étant aujourd’hui « très variable ».
Crédit : Anses / DR
  [Vidéo] Des bambous pour traiter les eaux usées
Rendez-vous à Miramas dans les Bouches-du-Rhône, où la jeune pousse Bamboo For Life nous fait visiter l'une de ses stations d'épuration constituée de bambous !
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret du 1er juillet 2020 portant nomination au comité des finances locales institué par l'article L. 1211-1 du code général des collectivités territoriales Lire
Arrêté du 29 juin 2020 portant nomination au sein du Conseil national d'évaluation des normes Lire
Arrêté du 30 juin 2020 portant nomination de la directrice du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante Lire
Arrêté du 25 juin 2020 pris pour l'application, en 2020, de l'article L. 1614-4 du code général des collectivités territoriales Lire
Arrêté du 29 juin 2020 portant interdiction de mise sur le marché de bouteilles de gaz métalliques non rechargeables contenant de l'hélium Lire
Arrêté du 22 juin 2020 pris en application du décret n° 2019-799 du 26 juillet 2019 fixant les modalités d'indemnisation du référent déontologue et du référent en matière de recueil des signalements émis par les lanceurs d'alerte de l'Autorité de sûreté nucléaire Lire
À lire également
Photovoltaïque : l'Allemand Opvius devient Amor solar power films
Photovoltaïque : l'Allemand Opvius devient Amor solar power films
L'allemand Opvius GmbH, spécialiste du photovoltaÏque organique, devient Armor solar power films GmbH, suite à son rachat fin 2019 par l'industriel français Armor.
Sébastien Dubois, directeur général de RES
Sébastien Dubois, directeur général de RES
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après-crise ? Sébastien Dubois, directeur général de RES, nous explique son quotidien.
[Tribune] L’éolien en mer ne doit pas être une victime de la crise
[Tribune] L’éolien en mer ne doit pas être une victime de la crise
Cette semaine, Vincent Balès, directeur général wpd offshore France, s'inquiète de l'impact de la crise liée à l'épidémie de Covid 19 sur la filière de l'éolien en mer. Il propose trois mesures afin afin de le limiter et d'accélérer le développement des projets.
Hydrogène vert : Lhyfe est en partenariat avec le CEA, l'alliance Marine Energy et l'IRD
Hydrogène vert : Lhyfe est en partenariat avec le CEA, l'alliance Marine Energy et l'IRD
Le producteur et fournisseur d'hydrogène vert Lhyfe, annonce un partenariat avec le CEA, l'Alliance Marine Energy (Interreg North-West Europe) et l'Institut de recherche pour le développement (IRD).
Plus d’un TWh de gaz renouvelable injecté dans le réseau français en 2019
Plus d’un TWh de gaz renouvelable injecté dans le réseau français en 2019
Le Syndicat des énergies renouvelables, qui vient de dévoiler son Panorama du gaz renouvelable en 2019, révèle que l’injection de gaz renouvelable dans le réseau français a dépassé le cap symbolique du TWh l’an dernier, soit 1,2 TWh contre 0,71 TWh fin 2018.
[Tribune] L’exploitation des données énergétiques, source de résilience durable face à la crise
[Tribune] L’exploitation des données énergétiques, source de résilience durable face à la crise
Cette semaine, Quentin Faulconnier, directeur Sustainability en charge du développement durable chez Axionable, explique les bénéfices de l'analyse des données de consommation énergétique dans une situation inédite telle que celle du confinement, afin de réagir et s'adapter au plus vite.
La centrale de Fessenheim définitivement débranchée
La centrale de Fessenheim définitivement débranchée
La doyenne des centrales nucléaires française, Fessenheim, près de la frontière allemande, ne produira plus d’électricité. Son second réacteur a été débranché ce lundi 29 juin au soir.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Alternance - Chargé(e) de Prévention Santé et Sécurité H/F
- Chef de secteur H/F
- Poseur / Poseuse en isolation thermique
- Manager de Production F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.