Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Énergie > La Tonnellerie de Mercurey fait le choix de l'autoconsommation solaire
ÉNERGIE

La Tonnellerie de Mercurey fait le choix de l'autoconsommation solaire

PUBLIÉ LE 9 NOVEMBRE 2023
A.L.
Archiver cet article
La Tonnellerie de Mercurey fait le choix de l'autoconsommation solaire
Le site de la Tonnellerie de Mercurey, en Saône-et-Loire. / Crédits : Enphase Energy - Chris Fine-Thompson
Pour réduire sa facture d’électricité, l’industriel de Saône-et-Loire a décidé de mettre en place près de 350 panneaux photovoltaïques sur le toit de son usine. Un quart de ses besoins annuels sont désormais couverts.

Le contexte international, tout comme les contraintes environnementales, pèsent sur les entreprises françaises, quel que soit leur secteur d’activités. Le renchérissement des prix des matières premières et de l’énergie finit par se répercuter sur leurs coûts de production, si bien que certaines d’entre elles, grandes comme petites, adoptent des stratégies adaptatives pour faire face à cette nouvelle donne économique. C’est le cas de la Tonnellerie de Mercurey, qui vient de se lancer dans l’autoconsommation solaire. L’été dernier, elle a inauguré l’installation de pas moins de 348 panneaux photovoltaïques sur le toit de son usine située en Saône-et-Loire. « La moitié de nos besoins en électricité a été couverte par cette installation tout juste mise en place », a indiqué l’entreprise dans une communiqué.

Spécialisée dans la fabrication de tonneaux, la Tonnellerie de Mercurey emploie 35 salariés, qui fabriquent 80 tonneaux par jour. Entre 2022 et 2023, l’industriel a vu sa facture d’électricité être multipliée par cinq. « Une note salée, qui s’élève à 250 000 euros par an », commente la direction de l’entreprise, qui a décidé ces derniers mois de se tourner vers l’autoconsommation solaire pour faire baisser les coûts de production et ainsi faire de substantielles économies. Si la nouvelle installation photovoltaïque a permis de couvrir la moitié des besoins estivaux en électricité de la tonnellerie, elle devrait couvrir près d’un quart de la consommation sur l’année, précise l’entreprise.

Particularité de l’installation de la Tonnellerie de Mercurey : chacun des 348 panneaux photovoltaïques (d’une puissance de plus de 400 kWc) est équipé de micro-onduleurs conçus par le fabricant états-unien Enphase Energy, spécialisé dans le développement de solutions de production et de stockage d’énergie solaire à usage domestique (micro-onduleurs solaires, batteries de stockage, bornes de recharge pour véhicules électriques...). « Sur des sites avec un stock de produits inflammables, comme c’est le cas du bois de la tonnellerie, la sécurité est un enjeu primordial : la technologie Enphase, en alternatif, est la plus adaptée à cette problématique pour minimiser les risques d’incendie », tient à faire savoir le fabricant californien.

Le gouvernement français a récemment dévoilé sa feuille de route en matière d’énergie, entendant « faire de la France le premier grand pays industriel à sortir des énergies fossiles et à atteindre la neutralité carbone ». Parmi les objectifs visés : sortir du charbon en 2027, tripler la production de pompes à chaleur d’ici à quatre ans, ou encore doubler la production photovoltaïque annuelle. La volonté est de faire des énergies renouvelables un levier majeur de notre transition énergétique. « Pour atteindre cet objectif, les plus gros consommateurs d’énergie ont un vrai rôle à jouer pour la décarbonation », rappelle-t-on chez Enphase Energy.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Piles à combustible : Inocel valide un financement de 64 millions d'euros
Piles à combustible : Inocel valide un financement de 64 millions d'euros
Hydrogène vert : les objectifs européens sont trop ambitieux, estime le CEA
Hydrogène vert : les objectifs européens sont trop ambitieux, estime le CEA
Veolia fonde une école dédiée à la transition écologique, Terra Academia
Veolia fonde une école dédiée à la transition écologique, Terra Academia
Crédit Mutuel Alliance Fédérale certifié pour son efficacité énergétique
Crédit Mutuel Alliance Fédérale certifié pour son efficacité énergétique
Tous les articles Énergie
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS