Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

COP 24 : la crédibilité française est entamée, jugent les ONG

COP 24 : la crédibilité française est entamée, jugent les ONG
Par Laurence Madoui, le 3 décembre 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que la COP24 (Katowice, 2-13 décembre) doit marquer le rehaussement des contributions des Etats, la France vient d’entériner la hausse de ses émissions carbonées de 2019 à 2023. A contre-courant des dernières recommandations du GIEC.

Que la classe européenne soit globalement médiocre n’excuse en rien le rang de « cancre du climat » qu’occupe la France, grince Célia Gautier, responsable climat et énergie à la Fondation pour la nature et l’homme (FNH). Les ONG sont atterrées par la décision gouvernementale, prise à la veille de la COP 24, de relever les plafonds sectoriels d’émissions inscrits dans la Stratégie nationale bas carbone (SNBC). Si la neutralité carbone est toujours visée pour 2050, la SNBC révisée le 27 novembre entérine une hausse des émissions sur la période 2019-2023. Une orientation dictée par le non-respect, depuis 2015, des budgets carbone : en 2016, le bâtiment excédait de 11% l’objectif, les transports de 6% et l’agriculture de 3%. Les émissions devront donc drastiquement baisser après 2024.

Incohérence française

« Or, d’après le GIEC, on dispose d’une fenêtre de tir de deux ans pour rehausser nos engagements, rappelle Lucile Dufour, responsable des politiques internationales du Réseau action climat. La France arrive à Katowice en s’illustrant par l’incohérence. » Selon le rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat publié début octobre, le pic mondial d’émissions doit être atteint en 2020 pour que la hausse moyenne des températures puisse être contenue à 1,5°C en 2100 par rapport à l’ère préindustrielle.

Tenir cet objectif requiert que le niveau des contributions nationales soit multiplié par cinq - et par trois pour rester sous les 2°C. Le calendrier idéal verrait une annonce de rehaussement des engagements des Etats à la COP24, suivie d’un an d’élaboration de mesures associée à une concertation citoyenne. Des stratégies abouties seraient présentées au sommet sur le climat des Nations-Unies, à New York en septembre 2019.

Absence de leadership européen

Le 22 novembre, ce sont 48 Etats vulnérables (principalement de petites îles) qui ont annoncé une révision à la hausse de leurs objectifs d’ici 2020. Mais c’est des régions les plus émettrices que sont attendus les signaux. Les Etats-Unis ayant annoncé leur futur retrait de l’Accord de Paris, « l’Union européenne doit tirer les autres pays vers le haut mais son manque de cohésion risque de la détourner de ce rôle central », pressent Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France.

« La majorité des 500 entreprises engagées dans l’initiative Science Based Targets sont européennes, observe Pierre Cannet, en charge du climat au WWF France. L’Europe est d’autant plus en capacité de rehausser l’ambition climatique que les acteurs économiques sont mobilisés. Elle ne semble pourtant pas à même de montrer un front uni à Katowice. » Dès lors, c’est sur le conseil européen des 13 et 14 décembre, consacré au budget à long terme de l’Union, que l’ONG concentre ses attentes. « Le budget de l’Europe pour les sept prochaines années totalisera 1.200 milliards d’euros. Nous demandons qu’il soit à 40% orienté vers l’action climatique et à 100% compatible avec l’Accord de Paris. »
Crédit : Unesco
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Pollutec : Trois questions à Alexis de Gérard
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1795
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 2 juin 2022 fixant le coefficient de proportionnalité pour la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution de gaz naturel Lire
Arrêté du 3 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2023 l'ouverture de l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 31 mai 2022 portant nomination au cabinet du ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire Lire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
À lire également
Biotope renforce ses équipes en France et à l’international 
Biotope renforce ses équipes en France et à l’international 
Porté par une croissance de 30 % en 2021, Biotope, spécialisé dans la conservation de la nature et la gestion des espaces naturels, annonce le recrutement de 200 collaborateurs pour renforcer ses activités en France et à l’international. 
Tribune | « Le numérique d’occasion au centre des stratégies d’achats des entreprises »
Tribune | « Le numérique d’occasion au centre des stratégies d’achats des entreprises »
L’utilisation du numérique dans le quotidien des professionnels est aujourd’hui incontournable et se développe toujours plus. Habibou M’Baye, CEO Softcorner, revient sur la place de l’économie circulaire dans les entreprises et la rationalisation des politiques d’achats grâce au reconditionné.
Paris dévoile son premier fonds d’investissement durable
Paris dévoile son premier fonds d’investissement durable
La Ville de Paris soutient son partenaire Paris Initiative Entreprise dans la création du premier fonds d’investissement de l’économie sociale et solidaire du territoire, « Paris Fonds ESS ». À compter de 2023, ce fonds investira dans des projets durables à impact positif.
La Mayenne ancre son « budget vert » dans la durée
La Mayenne ancre son « budget vert » dans la durée
La Mayenne veut devenir « le premier département bas carbone de France ». Pour y parvenir, la collectivité vient de se doter d'un « budget vert » pour la deuxième année consécutive.
Matthieu Orphelin : « On a trop attendu pendant cinq ans pour signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron »
Matthieu Orphelin : « On a trop attendu pendant cinq ans pour signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron »
Elu député de La République en Marche (LREM) en 2017, Matthieu Orphelin a quitté le groupe LREM à l’Assemblée nationale en 2019, suite à de nombreux désaccords avec la politique environnementale menée par Emmanuel Macron. Ayant décidé de ne pas se représenter à la députation, l’ancien député du Maine-et-Loire tire un bilan particulièrement critique de l’action de l’exécutif. Rencontre.
Le CESE plaide pour une politique de santé-environnement globale
Le CESE plaide pour une politique de santé-environnement globale
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) recommande au nouveau gouvernement de dépasser « l’approche de la santé fondée sur les maladies et les soins » et de faire de « la santé-environnement » une priorité politique.
Glyphosate : une évaluation biaisée de la génotoxicité, alerte Générations futures
Glyphosate : une évaluation biaisée de la génotoxicité, alerte Générations futures
Classé comme « cancérigène probable pour l’Homme » par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), le glyphosate est présenté dans le rapport de renouvellement du glyphosate ( RAR) émanant de quatre États rapporteurs (France, Pays Bas, Suède et Hongrie) comme n'étant pas génotoxique. En pleine bataille sur la possible réintroduction de ce pesticide en Europe, l'ONG Générations futures s’est intéressée « à la question de la génotoxicité suspectée du glyphosate ».
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier viticole tractoriste H/F
- Electromécanicien(ne) H/F
- Poseur / Poseuse en isolation thermique
- Chargé de sécurité environnement systèmes SSE F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.