Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

COP 24 : l’OMS appelle les pays du monde à agir pour le climat

Partager :
COP 24 : l’OMS appelle les pays du monde à agir pour le climat
Par E.G, le 6 décembre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
Mercredi 5 décembre, l’Organisation mondiale de la santé a présenté, dans le cadre de la COP 24 qui se tient depuis le 2 décembre à Katowice en Pologne, son rapport annuel sur l’effet des changements climatiques sur la santé.
 
« La valeur des gains pour la santé résultant de l’action pour le climat représenterait environ le double du coût des politiques d’atténuation au niveau mondial », annonce le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les effets des changements climatiques sur la santé. Alors que l’exposition à la pollution atmosphérique tue environ sept millions de personnes dans le monde chaque année, l’OMS appelle donc les pays à « prendre en compte la santé dans toutes les analyses coûts-avantages de l’atténuation du changement climatique ». D’après ce rapport, dans les 15 pays les plus émetteurs de gaz à effet de serre (GES), les impacts de la pollution de l’air sur la santé représenteraient plus de 4% de leur PIB. « Les actions visant à atteindre les objectifs de Paris coûteraient environ 1% du PIB mondial », explique l’OMS.
 
« Il est désormais rentable de faire des choix plus durables »
 
Le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus déclare que « les preuves montrent clairement que le changement climatique a déjà de graves conséquences sur la vie et la santé des personnes. Il menace les éléments essentiels dont nous avons tous besoin pour rester en bonne santé - air pur, eau potable, approvisionnement en aliments nutritifs et abris sûrs - et compromettra des décennies de progrès en matière de santé mondiale ». Et de marteler : « Nous ne pouvons pas nous permettre de retarder l’action plus longtemps. » Le coût sanitaire du changement climatique se fait réellement sentir, souligne le rapport de l’organisation. « Le fardeau des sources d’énergie polluantes sur la santé est maintenant si lourd qu’il est désormais rentable de faire des choix plus propres et plus durables en matière d’approvisionnement en énergie, de transports et de systèmes alimentaires », explique le Dr Maria Neira, directrice du département de la santé publique, de l’environnement de l’OMS.
 
A noter que les pays insulaires du Pacifique sont responsables de 0,03% des émissions de gaz à effet de serre mondiales, « mais ils comptent parmi les plus profondément touchés par ses impacts », relève l’OMS.
 
Recourir à des incitations fiscales
 
L’organisation recommande ainsi aux pays de « recourir à des incitations fiscales telles que la tarification du carbone et les subventions énergétiques pour inciter les secteurs à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques ». Il est également recommandé aux parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de « supprimer les obstacles existants à des systèmes de santé résilients au changement climatique ». Autres recommandations de l’OMS : promouvoir le rôle des villes et des acteurs locaux dans l’action climatique en faveur de la santé, instaurer des suivis des progrès en matière de santé, ou encore « inclure les implications sanitaires des mesures d’atténuation et d’adaptation dans les politiques économiques et fiscales ».
Wikimedia Commons /DR
Retrouvez toute l'information "politiques" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
+ de vidéos Environnement TV
Les plus lus
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Autrefois matière première, avant de basculer dans la catégorie déchet, les sédiments veulent retrouver leur statut de ressource. Ces dépôts de matières s’accumulant dans les ports et les voies navigables causent bien des difficultés aux gestionnaires maritimes et fluviaux. Alors que les coûts d’enfouissement augmentent de façon exponentielle, ces matières lourdes, difficiles à transporter, peuvent espérer une voie de sortie. Des initiatives émergent, notamment dans les domaines des éco-matériaux, de l’aménagement, de l’agriculture, et du génie civil.
« L’incendie de l’usine Lubrizol est emblématique des limites d’une gestion de crise exclusivement pilotée par l’État »
« L’incendie de l’usine Lubrizol est emblématique des limites d’une gestion de crise exclusivement pilotée par l’État »
Le 26 septembre dernier, un spectaculaire incendie s'est déclaré dans l'usine rouennaise du fabricant de produits chimiques Lubrizol. Très vite, la prise en charge de l'accident par les autorités publiques a été mise en cause. De nombreux habitants, associations et élus ont contesté l'intervention et le discours de l’État dans la gestion de la crise. Décryptage avec Olivier Borraz, directeur de recherche au CNRS et spécialiste des risques.
Trois questions à : Nicolas Soret, président de la commission déchets de l'AMF
Dépôts sauvages : Suez et Point.P déploient un dispositif de collecte des déchets de chantiers
Picogen : de l’énergie renouvelable pour la gestion des réseaux d’eau potable
À lire également
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Climat au G7 : beaucoup de bruit pour rien ?
Les ONG et acteurs de la société civile sont globalement déçus des conclusions du sommet du G7 qui éludent la question du climat.
Engagement climatique au sein du CAC40 : des appréciations contradictoires
Engagement climatique au sein du CAC40 : des appréciations contradictoires
Des « progrès évidents » selon EcoAct. Un « bilan peu reluisant » pour l’Observatoire des multinationales. Les mêmes documents publiés par les entreprises du CAC 40 suscitent deux lectures diamétralement opposées.
La deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est lancée
La deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est lancée
Ce mardi 3 septembre, les ministres de la transition écologique, Elisabeth Borne, et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, ont signé la deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens.
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Climat : le « scénario du pire » gagne en gravité, selon les dernières modélisations françaises
Le réchauffement se poursuivra au moins jusqu’en 2040, affirment les chercheurs de l’Institut Pierre-Simon Laplace et de Météo France. Une croissance rapide basée sur les énergies fossiles augmenterait la température moyenne à l’échelle du globe de 6 à 7°C à la fin du siècle par rapport à 1900, soit un degré de plus que ce qu’envisageaient les scientifiques français en 2012. Ces travaux alimenteront le 6ème rapport du GIEC, attendu en 2021.
Un parcours de e-learning pour engager les TPE et PME dans une démarche de RSE
Bpifrance, l'Agence Lucie, le Global compact France et B&L évolution proposent un parcours de e-learning sur les objectifs de développement durable pour aider les entreprises à développer la RSE.
Un appel à projets pour la structuration des filières agricoles et agroalimentaires
Un appel à projets pour la structuration des filières agricoles et agroalimentaires
Dans le cadre du grand plan d'investissement, le ministère de l'agriculture et FranceAgriMer lancent un appel à projets pour la structuration des filières agricoles et agroalimentaires.
Nominations à la DGEC et au cabinet ministériel d'Elisabeth Borne
Début août, le chef de service du climat et de l'efficacité énergétique a été renouvelé au sein de la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC). Une conseillère société civile et dialogue environnemental ainsi qu'un conseiller transports terrestres, ont été nommés au cabinet de la ministre de la transition écologique, Elisabeth Borne.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
+ d'événements
Emploi
- Technicien de maintenance H/F
- Chef de Projet - Facturation et Recouvrement H/F
- Technicien / Technicienne en Hygiène, Sécurité, Environnement industriel -HSE-
- Contrôleur de Gestion Industrielle F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.