Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

COP 24 : les ONG s'inquiètent du manque d'ambition des Nations Unies

Partager :
COP 24 : les ONG s'inquiètent du manque d'ambition des Nations Unies
Par E.G, le 17 décembre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après dix jours de négociations, la COP 24 s’est clôturée le dimanche 16 décembre. Le bilan est loin de satisfaire les associations et la société civile, qui dénoncent un « manque d’ambition ». Trois ans après l’accord de Paris, l’absence de la France à la table des négociations s’est faite remarquer.

Les négociations des Nations Unies sur le climat se sont clôturées à Katowice, en Pologne : au terme de cette COP 24, les 196 parties réunies ont adopté les règles d’application de l’accord de Paris de 2015, pour sa mise en œuvre en 2020. Pourtant, les ONG regrettent que les conclusions du dernier rapport du Giec n’aient pas été assez prises en compte : commandé par les Nations Unies dans le cadre de la COP 21, ce rapport publié début octobre dernier définit des trajectoires compatibles avec le scénario « + 1,5°C » d’ici 2100. Celles-ci exigent notamment des Etats une division par deux des rejets de gaz à effet de serre après avoir atteint un pic en 2020. Alors que les émissions continuent d’augmenter, la trajectoire actuelle mènerait à un réchauffement de 3,2°C d’ici 2100.

Pourtant, lors des négociations, les 196 Etats ne se sont pas engagés à accentuer leurs efforts : « Le WWF reste très préoccupé quant à leur incapacité collective à ce jour à répondre à l’urgence climatique », peut-on lire dans un communiqué de l’ONG.

« Coalition de la haute ambition »

Pour la présidente de la délégation socialiste et radicale française au Parlement européen, Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, le fait de ne pas tenir compte du dernier rapport du Giec est « immoral, lâche et criminel pour notre avenir à tous ». L’ONG Oxfam ajoute que la COP24 a « échoué à inclure des engagements concrets pour permettre de mobiliser les milliards de dollars de financements supplémentaires nécessairespour couvrir les coûts des pertes et dommages causés par les changements climatiques - enjeu critique pour les communautés vulnérables de par le monde ».

Pour le WWF néanmoins, « l’annonce en fin de COP24 d’une "Coalition de la Haute Ambition" rejointe par une trentaine de membres, comme les Îles Marshall, Fidji, l’Éthiopie, des états membres de l’Union Européenne ainsi que la Commission, la Norvège, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Mexique, ou la Colombie, aura permis de donner une impulsion sur le front de l’ambition ». Ces Etats s’engagent en effet à améliorer leurs plans climats nationaux avant 2020 et à intensifier leurs actions.

La France aux abonnés absents

Autre déception de la société civile lors de cette COP 24 : l’absence remarquée de la France. « La quasi-absence de la France, pays hôte de la COP 21 et de l’Accord de Paris dont la raison d’être de la COP 24 était la mise en place pratique des modes opératoires, de même que notre retard national dans la mise en place de la COP 24, a été vécu comme un très mauvais signal par la communauté internationale », souligne l’ONG GreenCross.

L’eurodéputé et président de la commission pesticides du Parlement européen, Eric Andrieu, regrette également « l’absence totale de la France dans les discussions cruciales : M. Macron a inventé le slogan #MakeOurPlanetGreatAgain. Où était la France pendant ces discussions ? Aucun ministre n’était présent pour représenter la France après le départ précipité de la secrétaire d’Etat à la transition écologique Brune Poirson, mardi », s’indigne-t-il.

A noter que la COP 25, devant initialement se tenir au Brésil, aura finalement lieu au Chili en 2019. 
DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La crise sanitaire est-elle une chance pour la planète ?
Réduction de la pollution, retour des animaux en ville, éclaircissement des cours d'eau, la crise sanitaire offre une pause bienvenue à notre environnement. Le confinement de la moitié de la population mondiale n'a pour autant pas que des effets bénéfiques pour notre planète. Notre zapping de la semaine.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité
Depuis le 11 mai, la reprise s’organise progressivement partout en France. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret n° 2020-633 du 26 mai 2020 relatif aux paiements agroenvironnementaux et climatiques, aux aides en faveur de l'agriculture biologique, aux paiements au titre de Natura 2000 et de la directive-cadre sur l'eau Lire
Décret n° 2020-634 du 25 mai 2020 portant application de l'article L. 1116-1 du code général des collectivités territoriales relatif à la demande de prise de position formelle adressée au représentant de l'Etat Lire
Arrêté du 22 mai 2020 portant nomination au Comité national de gestion des risques en agriculture Lire
Arrêté du 18 mai 2020 portant nomination de membres du Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire Lire
Arrêté du 4 mai 2020 portant création et reconduction de programmes dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie Lire
Arrêté du 12 mai 2020 relatif à la prise en charge par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité du raccordement aux réseaux publics d'électricité des infrastructures de recharge de véhicules électriques et hybrides rechargeables ouvertes au public et des ateliers de charge des véhicules électriques ou hybrides rechargeables affectés à des services de transport public routier de personnes Lire
Arrêté du 22 mai 2020 portant modification de l'arrêté du 18 octobre 2019 relatif au calendrier des examens pour l'obtention des certificats d'aptitude professionnelle maritime, des brevets d'études professionnelles maritimes, des baccalauréats professionnels du champ professionnel des métiers de la mer et des brevets de technicien supérieur maritimes pour l'année scolaire 2019-2020 Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Agriculture : un nouveau label pour favoriser l’innovation
Agriculture : un nouveau label pour favoriser l’innovation
Ce mardi 12 mai, le consortium AgriO lance un nouveau processus de labellisation pour les startups innovantes des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire.
Journée de la Terre : l'année 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe
Journée de la Terre : l'année 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe
A l'occasion de la journée de la Terre ce mercredi 22 avril, le service Copernicus pour le changement climatique (C3S), publie son rapport annuel complet sur le climat. Selon celui-ci, l'année 2019 est l'année la plus chaude jamais enregistrée en Europe.
La PPE et la SNBC sont publiées au Journal Officiel
La PPE et la SNBC sont publiées au Journal Officiel
Ce jeudi 23 avril, le gouvernement publie au Journal Officiel, la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) et la stratégie nationale bas carbone (SNBC).
L'Ademe propose 21 formations gratuites en ligne
L'Agence de la transition écologique (Ademe) continue ses formations malgré la crise sanitaire actuelle et le confinement qu'elle impose.
Lyxor lance les premiers placements boursiers en lien avec l’Accord de Paris
Lyxor lance les premiers placements boursiers en lien avec l’Accord de Paris
Lyxor, groupe Société générale, annonce, ce jeudi 2 avril, malgré la crise liée au coronavirus, le lancement des premiers fonds indiciels cotés (ETF) européens tenant compte des objectifs de réduction des émissions de carbone inscrits dans l’Accord de Paris en 2015.
Confinement : GRDF mise sur le podcast pour garder le lien entre ses équipes
Confinement : GRDF mise sur le podcast pour garder le lien entre ses équipes
Rassemblements interdits, déplacements limités, confinement, la vie quotidienne de chacun, la vie des entreprises et les modes de travail sont fortement impactés par la pandémie de coronavirus. Alors, pour garder le lien avec les salariés, certaines entreprises donnent de la voix.
Plusieurs taxes et redevances aéronautiques reportées
Plusieurs taxes et redevances aéronautiques reportées
Afin d’apporter un soutien en trésorerie aux compagnies aériennes impactées par l’épidémie du Covid-19, le Gouvernement reporte plusieurs taxes et redevances aéronautiques.
Tous les articles POLITIQUES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Bâti
28 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
+ d'événements
Emploi
- Responsable d'exploitation traitement d'eau F/H
- Technicien Gestion des Réseaux d'Eaux H/F
- Animateur / Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Responsable de service Comptabilité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.